CFA d’Ashkelon conférence Israël État Nation   1ère partie

CFA d’Ashkelon conférence Israël État Nation 1ère partie

juillet 10, 2022 0 Par Eli Laik

Devant l’importance de l’article, il fera l’objet d’une seconde partie.

Cette conférence devait être débattue entre Olivier Rafovicz et Daniel Haïk, ce dernier a du décliner au dernier moment en raison de l’actualité politique à la Knesset, Richard Darmon a pris le relai.

Olivier Rafowicz Colonel de réserve, expert analyste militaire sur I24 brillant orateur, a démarré la conférence en posant des questions: pourquoi État Nation du peuple juif? Quid des autres populations? Si elles ne font pas partie de l’État Nation doit on les prendre par la main et les raccompagner? Et puis, dans le pur style des élites bobos, il a commencé par additionner les chèvres, les loups et les choux, pour nous expliquer que sur cette terre vivaient 2,5 millions d’Arabes à Gaza, 2,2 millions en « Cisjordanie », plus 2 millions d’Arabes israéliens. Pour éviter toute question sur sa vision du dossier, il nous a précisé qu’il n’y avait aucun doute sur sa position politique, qu’il faisait partie de la droite dure. (Il n’a pas évoqué le fait qu’il était affilié à Israël Beteinou,) dont Avigdor Liberman foncièrement opposé aux Juifs orthodoxes a mis en place le « tout sauf Bibi » qui a causé le désastre qui vient fort heureusement de se terminer. Il a poursuivi en regrettant que Benyamin Netanyahou n’ait pas accepté le plan de Donald Trump de réunification de 30% de la zone C, le reste pour les Arabes. Il n’a apporté aucune réponse aux questions qu’il avait posées.

Une réponse en plusieurs points sera apporté ci-dessous déjà publiée :

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Carte de la Palestine Mandataire lors de la Conférence de San Remo 24 Avril 1920
Les Britanniques partagent la Palestine en 2 parties, à l’Est du Jourdain les Arabes obtiennent l’Emirat de Transjordanie qui deviendra la Jordanie
Les Britanniques cèdent les hauteurs du Golan à la France (Mandat Français) en 1923
Plan de partage de l’Onu 1947, et limites de cesser le Feu de 1949
Territoires conquis en 1967 lors d’une guerre défensive.
  1. La lettre d’intention de David Balfour en 1917 précise qu’il fallait créer un foyer juif en Palestine.
  2. Le Mandat britannique sur la Palestine 1920 reprenait les mêmes termes.
  3. Les Britanniques partagent le Mandat en 1923 une partie à l’est du Jourdain pour les Arabes la partie à l’ouest pour les Juifs, ils cèdent le Golan à la France qui l’allouera à la Syrie.
  4. Le vote de l’Onu de novembre 1947 par l’Assemblée Générale par sa motion 181 présente un plan de partage de la partie à l’ouest du Jourdain en 2 États l’un juif, l’autre arabe, les Juifs ont accepté, les Arabes ont refusé, la motion est inapplicable.
  5. David Ben Gourion lors de la déclaration d’Indépendance du 14 Mai 1948 a précisé le caractère juif de l’État alors que toutes les communautés auraient les mêmes droits.
  6. Toutefois, Israël n’a pas de Constitution, devant les interrogations des opposants à Israël Nicolas Sarkosy en tête, qui demandait en 2013 pourquoi un État juif? Israël a inscrit le 19 juillet 2018 la 15ème loi fondamentale qui proclame Israël est la patrie historique du peuple juif, dans laquelle l’État d’Israël a été établi. L’État d’Israël est le foyer national du peuple juif dans lequel il satisfait son droit naturel, culturel, religieux et historique à l’autodétermination. Le droit à exercer l’auto-détermination nationale dans l’État d’Israël est propre au peuple juif. Il est donc superfétatoire d’interjeter sur la légalité de cette loi qui a valeur constitutionnelle.
  7. Tous les Israéliens vivant dans cet « État Nation du peuple juif » jouissent des mêmes droits quelle que soit leur religion ou leur origine ethnique. Le siège mondial du Baha’isme est à Haïfa
  8. Revenons sur l’addition des chèvres, des loups et des choux: un bref rappel de l’histoire: -Dès le vote de 1947 à l’Onu, les Arabes demandent à leurs frères de quitter les terres s’étendant du Jourdain à la Mer. Les armées arabes vont tuer tous les Juifs ou les jeter à la mer. -La Judée et la Samarie, « purifiées de toute présence juive pendant le conflit d’Indépendance » et illégalement annexées en 1950 par la Jordanie qui la dénomma « Cisjordanie » qui fut peuplée par la Jordanie en remplacement des populations d’avant novembre 1947 par des Arabes venus du Liban, de Syrie, de Jordanie, d’Irak, du Yémen, et d’Arabie. Alors que l’Égypte envoyait ses Frères musulmans à Gaza. Le remplacement de population est interdit par les lois internationales. -Nous l’avons vu tous les Arabes israéliens ont les mêmes droits que les Juifs. -La bande de Gaza a été évacuée de tout Juif par Ariel Sharon le 12 septembre 2005, exit les 2,5 millions d’Arabes de Gaza dont nous parlaient Olivier Rafovicz .Les Arabes de Judée-Samarie sont des Squatters. Ils auraient du être expulsés en tant que tels en 1967. Le Gouvernement travailliste de l’époque ne l’a pas fait. -Les « Accords d’Abraham » vont très certainement être élargis à l’Arabie, l’expansion économique devrait inciter ces populations Arabes de Judée-Samarie à rejoindre des zones d’intense activité économique qui devraient être mises en place dans les pays riverains d’Israël.
  9. Le point le plus important est que Olivier Rafovicz fait un impasse sur l’histoire du Monde, la Charte de l’Onu précise au chapitre XII article 77 à 81 (en particulier l’article 80) que nul ne peut obliger un pays à se partitionner (la partition ne peut se faire qu’en cas d’accord biparti). C’est pour cette raison que l’Europe, France en tête met la pression sur Israël afin qu’il fasse des concessions (que les Arabes refusent de toutes façons car ils veulent être à la place d’Israël, pas à côté).

Lire la suite ici