Législative, scandale de la 8ème de l’étranger les séniors privés de vote

Législative, scandale de la 8ème de l’étranger les séniors privés de vote

juin 13, 2022 2 Par Eli Laik

Vive le jeunisme, les séniors ayant des difficultés avec internet privés de vote, sont laissés sur le bord de la voie du train démocratie.

Le scrutin législatif pour les Français de l’étranger a connu une nouveauté en 2022. Outre le vote à l’urne, et celui par correspondance, le vote par internet a été instauré, il a connu un fort succès dès le 1er tour en dépit d’un gigantesque bug qui a duré près de 4 jours. Pourquoi ce succès?

  • Le jour du premier scrutin tombant le jour de Shavouot, les Français d’Israël ne pouvaient voter à l’urne.
  • L’attrait de tout ce qui touche à l’informatique pour les plus jeunes.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Un bémol à ceci, c’est que pour certains séniors, les uns ne sont pas équipés d’ordinateurs, d’autres maîtrisent mal leur maniement, s’ils sont capables de tchatter sur Facebook, ils ont plus de difficultés à jongler avec des identifiants et des codes qui pour des raisons de sécurité n’acceptent pas le protocole du copier-coller. Ce qui a entrainé pour eux l’impossibilité de voter.

Second point négatif, la loi électorale précise que les deux tours doivent obligatoirement se dérouler à la même adresse, la loi ne prévoit pas le cas d’une catastrophe naturelle détruisant le bureau de vote entre les deux tours, donc comme pour Chavouot les bureaux de vote d’Ashdod, de Beer-Sheva et d’Eilat n’ont ps fonctionné pour le premier tour en raison de la fête de Chavouot, il ne pouvait y avoir d’ouverture de ces derniers pour le second tour. Ceci prive d’urne 19.000 électeurs dont la plupart sont retraités, ils votent à droite, et préfèrent pour la défense de leurs intérêts un Candidat connu qu’une opportuniste opposée aux sites juifs qui propagent de la désinformation, (alors que la 2 est un organe de presse qui garantit la pluralité de l’information!!!)

On aurait voulu entraver la réélection de Meyer Habib, on ne s’y serait pas pris autrement. Meyer Habib, cet empêcheur de tourner en rond avec ses interventions intempestives dans des affaires que l’État souhaite étouffer, telle que l’Affaire Sarah Halimi, et plus récemment l’Affaire René Hadjaj.