Lettre ouverte à Mansour ABBAS

Comments (0) Elections Israël, Knesset

Eli LAIK

Dès votre campagne électorale, vous avez basé votre action exclusivement en faveur des Arabes israéliens.

Vous venez de déclarer en public “que depuis sa création Israël était un pays juif”.

Veuillez être félicité pour votre courage à contre courant de la doxa arabe. Vous êtes le dirigeant arabe ayant enfoncé une porte ouverte, alors que d’aucuns refusaient cette appellation ou s’interrogeaient sur l’utilité d’une telle appellation.

Vous avez alors poursuivi en déclarant  ” la question n’est pas si Israël est un pays juif, mais quelle est la place de la population arabe dans ce pays juif?”

La réponse est très simple, avec un bref rappel de l’histoire récente.

S’agissant des Arabes ayant la nationalité israélienne, qui sont ils?

Ils sont les descendants de populations syriennes et libanaises dénommés “les Libanais” venus chercher du travail, attirés par la réussite des Juifs de la première Alyah, 1881 à 1903. Arrivés d’Europe de l’Est et du Yémen, et revenus sur la terre de leurs ancêtres peupler la “Palestine ottomane”.

40% de ces Arabes israéliens vous ont élu, en compagnie de 3 autres Députés de votre liste. Alors que 60% des électeurs arabes ont choisi la liste arabe commune.

2 Novembre 1917 Déclaration Balfour:

Il faut créer un foyer Juif en Palestine.

25 Avril 1920 Conférence de San Remo:

Il y a 100 ans Conférence de San Remo

Carte de la Palestine Mandataire lors de la Conférence de San Remo 24 Avril 1920

Avril 1921 La Grande Bretagne partitionne la Palestine Mandataire en un État arabe et un État juif comprenant le Golan, et crée l’Émirat de Transjordanie:

Les Britanniques partagent la Palestine en 2 parties, à l’Est du Jourdain les Arabes obtiennent l’Émirat de Transjordanie qui deviendra la Jordanie

Septembre 1923 La Grande-Bretagne cède à la France son Mandat sur le Golan, le futur État juif est dépouillé une seconde fois:

Les Britanniques cèdent les hauteurs du Golan à la France (Mandat Français) en 1923

24 0ctobre 1945 La Charte créatrice des Nations Unies:

L’Article 80 expliqué.

29 Novembre 1947

L’Assemblée Générale de l’Onu propose le partage des 23% restant de la Palestine mandataire entre un État juif et un autre État arabe.

Cette proposition n’a pas force de loi, elle doit recueillir l’accord des deux parties pour être validée. Pourquoi passer par cette phase? En raison de l’Article 80 de la Charte des Nations-Unies qui interdit le partage d’un pays souverain. Or l’Indépendance d’Israël était actée lors de la Conférence de San Remo. Les Juifs acceptent, bien que ce partage les priverait de leurs hauts lieux cultuels, toute leur histoire est écrite sur la route des Patriarches.

Les hauts lieux du Judaïsme la route des Patriarches

Dès le 30 novembre 1947 les pays arabes voisins du futur Israël: Liban, Syrie, Jordanie, Irak, Égypte demandent aux 650.000 Arabes vivant dans le Mandat Britannique de quitter la zone car les armées arabes vont jeter les Juifs à la mer. 550.000 obtempèrent à leurs ordres. 100.000 restent sur place. Il y a à ce moment là 806.000 Juifs.

14 Mai 1948 Indépendance de l’État juif d’Israël:

5 armées arabes attaquent Israël

Immédiatement le pays accueille une vague d’immigrants juifs de la Shoah.

Parallèlement au départ des 550.000 Arabes, sur les 966.436 juifs vivant dans les pays musulmans avant l’Indépendance, 939.654 vont quitter leurs pays de vie et partir se réfugier ailleurs dont la majeure partie en Israël. Ils ont perdu tous leurs biens n’en n’ont jamais été indemnisés et n’ont jamais reçu de l’Onu d’indemnités telles que l’UNWRA en distribue aux Arabes depuis 70 ans.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Juin 1948 La Transjordanie occupe la Judée, la Samarie, et le quartier juif de Jérusalem:

Elle expulse tous les Juifs de cette zone, qui devient vierge d’habitants puisque 550.000 Arabes sont partis.

expulsion des habitants juifs de Jérusalem occupée par la légion arabe jordanienne Juin 1948

20 Juillet 1949 Cesser le feu:

Israël accepte de recevoir 170.000 Arabes ayant fuit dès novembre 1947 au titre de réunion familiale. Ils leur donnent la nationalité israélienne.

 

Fin du premier rappel historique:

Ce sont les descendants de ces 270.000 Arabes israéliens de 1949 aujourd’hui 1.919.000 qui bénéficient de tous les droits des citoyens Israéliens qu’ils soient Juifs, ou d’autre religion, voire sans religion. Mais ces Arabes en assument ils les devoirs? Combien se lèvent en entendant l’Hatikva? Combien prennent fait et cause pour des Arabes étrangers?

Monsieur Mansour ABBAS vous ne représentez que 2/5 des Arabes israéliens

Si vous voulez parler des Arabes étrangers vivant entre le Jourdain et la ligne de cesser le feu de 1949, vous aviez dit lors de votre campagne électorale que vous ne vous en occuperiez pas, pour cette population il s’agit d’une autre histoire, qui demande un autre rappel historique.

Second rappel historique:

24 Avril 1950: Annexion illégale par la Transjordanie de la Judée Samarie et d’une partie de Jérusalem qui sera appelée Jérusalem-Est. 57 synagogues seront détruites ou incendiées. La Judée-Samarie sera renommée Cisjordanie.

La Transjordanie procède alors illégalement au remplacement de la population juive chassée de la Judée Samarie et de Jérusalem Est en incitant des Arabes du Liban, de Syrie, d’Irak, du Yémen, d’Arabie Saoudite, de Transjordanie à venir prendre possession des terres. Ce sont ces derniers qui sont injustement appelés aujourd’hui “Palestiniens”. À l’exclusion des réfugiés de 1948 qui seront parqués dans des camps misérables où ils vivent encore avec leurs descendants empêchés de travailler afin de réclamer des subsides au travers de l’UNWRA.

7 Juin 1967: Prise par Israël de Jérusalem Est la ville est réunifiée.

10 Juin 1967 À l’issue de la Guerre des six jours, déclenchée par L’Égypte, la Syrie, et la Jordanie, Israël récupère le Plateau du Golan, la Judée Samarie et la partie Est de Jérusalem. Dès le début de la guerre la Syrie rapatrie 120.000 Syriens et 10.000 réfugiés arabes de 1948 seuls restent 30.000 militaires qui se replieront lors de l’avancée israélienne. Israël ne chasse pas les Arabes du remplacement de 1949 de Judée-Samarie. (Ce territoire alloué en fonction du partage d’avril 1921 illégalement annexé par la Transjordanie le 24 Avril 1950, est perdu par celle-ci en raison des lois de la guerre suite à une agression de sa part, Israël a toute latitude de réunifier la Judée Samarie dans son intégralité comme a été réunifié Jérusalem, et d’y construire où bon lui semble.)

27 Juin 1967 La Knesset vote la validation de la réunification de Jérusalem.

1981 Le plateau du Golan sera annexé par Israël.

Conclusion:

Certains Arabes israéliens depuis cette décennie manifestent leur soutien inconditionnel aux Arabes de Judée-Samarie qui selon leurs leaders demande la création d’un pays du Jourdain à la mer en lieu et place de l’État d’Israël. Ceci est inacceptable, dans d’autres pays ils seraient déchus de leur nationalité, emprisonnés puis expulsés.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour https://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :