Le Liberman nouveau a coulé avant d’arriver au port.

Comments (1) Elections France, Elections Israël, Knesset, Likoud, Onu

Eli LAIK

Les résultats du scrutin non définitif.

  • Likoud 31.
  • Yesh Atid 18.
  • Shass 8.
  • Bleu Blanc 8.
  • Yamina 7.
  • Travaillistes 7.
  • Sionistes religieux 7.
  • Israël Beteinou 7.
  • Meretz 6.
  • Nouvel espoir 6.
  • Arabes unifiés 6.
  • Judaïsme de la Torah 5.
  • Rama 4.

La première partie de l’article est la traduction d’un article d’un Likudnik en hébreu.

L’une des principales affirmations du peuple «Tout sauf Bibi» est que les “Mizrahis”, habitants de la périphérie, sont ignorants de la politique, et des chiffres réels de l’économie. Ils votent pour les critiqueurs alors que les Médias partisans du tout sauf Bibi ne fournissent aucune information qui permettrait aux électeurs de se faire leur propre opinion.

Petite leçon d’économie à l’attention du tout sauf Bibi.

Le chômage:

Il paraît opportun de fournir des chiffres issus du Bureau central des statistiques, leur rapport daté du 18 mars 2021, énumère clairement les changements intervenus au cours de la dernière décennie, qu’on découvre à la page 3 au chapitre qui traite du chômage détaillé par district, par religion, et par origine:

  • Taux de chômage par district:
    • En 2012, le taux de chômage dans le district sud était de 7,3%, en 2019, il est tombé à 4%.
    • En 2012, le taux de chômage dans le district nord était de 9,8%, en 2019 il est tombé à 4,1%.
  • Taux de chômage par ethnies:
    • Les immigrés asiatiques-africains («Orientaux»), le taux de chômage en 2012 était de 7,6%, en 2019 il est tombé à 3,6%
    • Parmi les membres d’autres religions (principalement arabes), le taux de chômage en 2012 était de 10,9%, en 2019, il est tombé à 3,6%.
    • Parmi les immigrants à partir de 1990 (principalement de l’ex-Union soviétique), le taux de chômage en 2012 était de 5,6%, en 2019 il est tombé à 3,4%.

Le revenu des emplois créés:

Les opposants au P.M prétendront que les emplois créés sont des emplois à bas salaire, Voici les comparaisons fournies par le site de l’Assurance nationale:

  • Le 1er avril 2011, le salaire minimum était de 3850,18 shekels. Le 1er octobre 2012, c’était 4 300 shekels. Le 1er janvier 2017, il est passé à 5000 NIS. Aujourd’hui (2021), il s’élève à 5300 NIS.
  • Ceux qui aiment les fruits sont pour la plupart (sinon seulement) les couches les plus faibles de la société. Au cours de la dernière décennie, il y a eu une diminution spectaculaire du pourcentage de pauvres en Israël. Le site de l’Assurance nationale a émit un rapport qui en traite en 2018 Page 68:

La pauvreté:

  1. La pauvreté en général, en 2009 (à la veille de l’investiture de Netanyahou en tant que Premier ministre), le taux de pauvreté parmi les gens était de 25%. En 2018, ce taux est tombé à 21,2%.
  2. La pauvreté des enfants, en 2009, le taux de pauvreté des enfants était de 36,3%. En 2018, ce taux est tombé à 30%.
  3. La pauvreté des familles, en 2009, le taux de pauvreté par famille était de 20,5%. En 2018, ce taux était de 18%. En réalité, la chute de la pauvreté est plus importante car l’Assurance nationale a considérablement relevé le seuil de pauvreté.
  4. Il est vrai que le budget consacré aux logements a fortement augmenté, toutefois, ce dernier est fonction de l’offre et de la demande, ainsi que de la situation du logement, (À Neuilly le prix des logements est beaucoup plus élevé que dans le 20ème). Israël ne peut construire en Judée et en Samarie où le prix du foncier est très abordable, en raison de la forte pression internationale qui s’y oppose, le prix des terrains en bord de mer explose en raison de la forte demande, ceci explique cela. (Sera l’objet d’un prochain article).
  5. Le prix du carburant: Le 1er mai 2011, le litre de super 95 était de 7,62 NIS. 10 ans plus tard c’est 5,11 NIS.
  6. Téléphonie mobile, en 2009 pour 1 heure et demie d’appels par jour c’était 700 NIS aujourd’hui un abonnement d’appels illimités + 50 Go de Data et appels à l’étranger illimité c’est 100 NIS.

Lorsque les adeptes du tout sauf Bibi se lèveront et diront que le coût de la vie a augmenté vous saurez quoi répondre.

Quelle sera la ligne suivie par les deux Challengers de cette élection?

Au lendemain des élections un grand risque se dessine, il pourrait ne pas y avoir une coalition, et nous serions amenés à un cinquième scrutin, comme annoncé précédement.

 Comment se divise le camp “Tout sauf Bibi”?

  1. Les opposants de gauche (Meretz, 6 sièges, travaillistes, 7 sièges) et le parti arabe unifié, 6 mandats. total  19.
  2. Les partisans d’un pays laïc Yesh Atid de Yaïr Lapid 18 sièges, et Israël Beteinou de Avigdor Liberman, 7, total 25. Ce dernier est responsable d’une désaffection d’une partie de son électorat qui lui reproche son intransigeance.
  3. Les opposants de droite qui n’existent que parce que leur chef brigue le poste de P.M Bleu Blanc de Benny Gantz, 8 Yamina de Naphtali Bennet, 7 et Nouvel espoir de Gideon Saar, 6, total 21. Ce dernier crédité de 16 à 20 sièges en début de campagne termine à 6.

Le Liberman nouveau

 

Qu’ont donc en commun Gideon Saar et Naphtali Bennet avec des partis foncièrement laïcs et loin de leurs valeurs libérales?

Gideon Saar a proposé un programme ambitieux non chiffré relatif à l’éducation. Si il raisonnait en ce qui est bon pour le pays, en mettant un bémol à son égo, il pourrait certainement mettre en œuvre son programme au sein d’un Gouvernement de droite. Il n’a pas dominé Benyamin Netanyahou lors des primaires du 5 Février 2019 avec 27,5% alors de le P.M avait récolté 72,5%, il n’a pas vocation à rassembler et diriger une coalition avec 6 mandats 15,79% contre 84,21% pour le P.M.

Naphtali Bennet pour sa part est l’éternel challenger, son électorat ne lui a apporté que 7 mandats, il ne peut rassembler une coalition, il a fait preuve en tant que Ministre de ses qualités d’organisateur, il pourrait habilement les mettre en œuvre au service de son pays en rejoignant la coalition qui serait dirigée par Benyamin Netanyahou.

L’un et l’autre ne sont pas pour un pays laïc, ils seraient parfaitement à leurs aises aux côtés des deux partis orthodoxe et du courant sioniste religieux.

Si ils rejoignaient l’un et l’autre leur famille la coalition serait immédiatement mise en place, et le budget du pays voté en priorité. Ce serait la fin de cette instabilité qui n’a que trop duré.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour https://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :