Gouvernement israélien: la quadrature du cercle

Comments (1) Cour Suprême, Elections Israël, Justice, Knesset, Likoud

Eli LAIK

Le scrutin de la 24ème Knesset:

inscrits:      6.578.084

Votants:     4.435.805

Exprimés: 4.409.566

Blancs ou nuls : 26.239

Validation d’un Député: 4.409.566/120= 36.746 voix.

Après 6 semaines de négociation aucune coalition menée par Benyamin Netanyahou Fort de 30 Députés n’a pu voir le jour avec seulement 53 Députés et le soutien passif de 4 voix de Raam qui a décidé de soutenir tout gouvernement.

Pour qu’une majorité de droite se dessine, il faudrait que Yamina et Nouvel espoir se rallient à la droite traditionnelle, ce dernier parti ne se ralliant qu’en cas de ralliement de Yamina. Benyamin Netanyahou a proposé à Naphtali Bennett une rotation du poste de Premier Ministre, sans succès

Le Président Reuven Rivlin en a pris acte, il a confié le soin à Yaïr Lapid fort de 17 Députés de prendre le relai.

Les forces se répartissent ainsi:

Gauche: Yesh Atid 17, Bleu Blanc 8, Travaillistes 7, Meretz 6.

Total gauche 38

Droite alternative (tout sauf Netanyahou): Yamina 6, Nouvel espoir 7 (soutien à tout gouvernement),  Israël Beteinou 6.

Total droite alternative 19

Total Union Nationale: 57

Soutien à tout gouvernement:

Raam 4

Total majorité: 61.

Droite: Likoud 30,  Shass 9,  Judaïsme de la Torah 7, Sionistes religieux 6, défection Yamina 1.

Total droite traditionnelle 53

Parti arabe unifié: 6

Total opposition:  59

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Pourquoi ce blocage?

L’explication en a été donnée dans cet article.

De droite à gauche Ayelet Shaked, Naphtali Bennett, Yom Tov Kalfon

L’électorat francophone de droite attiré chez Yamina par Yom Tov Kalfon s’est fait grugé, il a obtenu un Gouvernement appuyé sur 38 Députés de Gauche sans aucun Député francophone.

On ne peut que s’étonner que ce ne soit pas Yaïr Lapid à qui Reuven Rivlin à confié le Mandat qui soit Premier Ministre, quelle preuve de démocratie!!!

Naphtali Bennett qui n’en est pas à une pirouette près (il ne s’alliera jamais avec la gauche, ni un parti arabe) vient de déclarer lors de son discours de dimanche soir:

Que Benyamin Netanyahou n’agit que pour lui même alors que lui Naphtali Bennett n’agit que pour le bien du pays car il veut éviter un cinquième scrutin. Que n’a t’il rallié le camp de la droite, lui qui est plus à droite que le Likoud?

Si nous raisonnons en terme de voix, Naphtali Bennett qui pèse 36.746 voix, qui a connu une défection de son parti qui se retrouve avec 220.476 voix prend en otage 1.947.538 électeurs de droite en empêchant la mise en place d’une coalition. Est-ce ainsi qu’il considère la démocratie?

Gideon Saar, le Liberman nouveau

L’électorat francophone de droite attiré chez Nouvel espoir par Sharren Haskel  s’est fait grugé, il a obtenu un Gouvernement appuyé sur 38 Députés de Gauche.

Une solution globale s’impose:

Décidément, les hommes politiques israéliens manquent d’imagination, ils ont la preuve au bout de 4 scrutins qu’un pays ne se gouverne pas avec un scrutin par liste à la proportionnelle intégrale qui spolie le peuple de son pouvoir de décision.

Vouloir uniquement élire le P.M qu suffrage universel ne résoudrait pas ce blocage, il faut dans un premier temps élire le P.M au suffrage universel, et ensuite élire nominalement 120 Députés également au suffrage universel. Chaque scrutin à 2 tours ce seront les électeurs qui choisiront leur camp et non un opportuniste qui se fait élire sur un projet et opte pour le projet concurrent. Le système est rodé depuis plus de 60 ans en France, les mandats du Président ont tous été jusqu’à leur terme.

Changer le système électoral ne peut être le fait des Députés qui sont arc boutés sur leurs intérêts personnels, le peuple doit trancher lors d’un référendum.

Changer uniquement le système électoral ne suffira pas à résoudre la crise des différents pouvoirs.

Il faut au préalable mettre en place une Constitution qui définira la séparation des pouvoirs Législatifs, Exécutifs, et Judiciaires.

La Constitution accueillera en priorité les lois fondamentales, le nouveau système électoral y trouverait naturellement sa place. Avec la limitation du nombre de Mandats du chef de Gouvernement.

C’est cette Constitution qui devra être validée par voie de référendum.

Ils faut donc que les Députés votent une loi fondamentale donnant la possibilité à un quorum à définir de provoquer un référendum sur un sujet particulier.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour https://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :