La Démocratie, la gauche et la droite

La Démocratie, la gauche et la droite

juillet 12, 2023 2 Par Eli Laik

La Démocratie en 2023 est elle mieux représentée par la gauche ou par la droite?

La Démocratie en 2023 est elle mieux représentée par la gauche ou par la droite? Pour y répondre, il faut traiter de la démocratie depuis sa mise en place jusqu’à ce jour.

Naissance de la Démocratie.

La démocratie est née en Grèce, son nom en atteste puisqu’en grec il signifie le pouvoir du peuple.

D’après le Petit Larousse:

démocratie

nom féminin

(grec dêmokratia)

  • 1. Système politique, forme de gouvernement dans lequel la souveraineté émane du peuple. (La démocratie politique est née dans la Grèce antique. Pourtant, ce n’est pas avant le xviiie siècle que fut formulée la théorie de la séparation des pouvoirs (Montesquieu), et mis en place le suffrage universel (États-Unis, 1776), qui en sont deux des fondements. Le respect des libertés publiques est au cœur même du fonctionnement de la démocratie dite aujourd’hui « libérale ».)
  • 2. État ayant ce type de gouvernement.
  • 3. Système de rapports établis à l’intérieur d’une institution, d’un groupe, etc., où il est tenu compte, aux divers niveaux hiérarchiques, des avis de ceux qui ont à exécuter les tâches commandées.

Si vous souhaitez être informé de nos articles, en renseignant ce formulaire vous en serez avisé dès sa parution.

Analysons ces trois points à l’aune de la situation à ce jour.

La séparation des pouvoirs

  1. La séparation des pouvoirs législatif, judiciaire, exécutif, a été la règle en Israël dès l’indépendance en 1948.
  2. Cependant le Président de la Cour suprême Aaron Barak a instauré la clause de « caractère déraisonnable d’une loi » qui a mis à mal ce principe en 1995.
  3. Cette clause permet à la Cour suprême de rejeter toute loi qui ne conviendrait pas au dogme de la gauche qui prédomine au sein de cette Cour.
  4. Le système de cooptation par les juges nommés à vie, des nouveaux entrants, n’est pas non plus démocratique puisqu’il ne reflète pas le résultat des élections.

Le suffrage universel

  1. En Israël, le suffrage universel est de rigueur, il est à la proportionnelle intégrale.
  2. Ce système présente un très gros désavantage, car le gouvernement s’appuie sur une coalition. Le dirigeant n’est pas le Premier Ministre qui dirige le plus grand parti, mais le parti charnière qui fort de 4 à 6 Députés assure cette majorité de 61 voix.
  3. Et ce parti charnière représentant 6,5 à 9,8% de la coalition dirige en fait le pays. Il exerce un chantage perpétuel, menaçant de faire tomber le gouvernement au moindre refus d’obtempérer. Ceci est totalement anti démocratique.

Le système de rapports établis à l’intérieur d’une institution.

  1. En Israël, l’administration est phagocytée par la gauche qui a gouverné dès l’Indépendance.
  2. L’administration qui n’a jamais été remaniée, malgré l’alternance démocratique ayant envoyé la droite au pouvoir. Aux États-Unis, lors des élections, l’administration est remaniée pour être le reflet du résultat du scrutin. Donc les Shérifs, Juges, et tous les chefs des administrations sont changés à cette occasion.
  3. En Israël, lorsque le Ministre décide de ne pas renouveler le mandat du Chef de la police, les opposant manifestent bruyamment.
  4. Lorsque le Gouvernement met en place la réforme de la Cour suprême réclamée par la gauche comme par la droite. Le Chef de l’opposition Yaïr Lapid alors qu’il dirigeait le pays, avait reconnu précédemment l’urgence de réformer cette institution. D’après Israël 24/7. Aujourd’hui Yaïr Lapid s’oppose à la réforme, non que la réforme ne lui convienne pas, mais pour faire tomber le P.M.

Selon Israël 24/7

  1. Dans une interview de 2017 avec le journal israélien Haaretz, Lapid a déclaré que le principe est “trop vague” et qu’il “donne trop de pouvoir au tribunal.” Il a également déclaré que le tribunal ne devrait pas être en mesure d’annuler des lois simplement parce qu’il n’est pas d’accord avec elles.
  2. Dans un article paru en 2021 sur Ynet, Lapid a écrit que la “cause du raisonnable” est “un principe dangereux” qui “sape l’état de droit”. Il a fait valoir que ce principe permet au tribunal d’”annuler des lois qui ont été adoptées par la Knesset démocratiquement élue.”
  3. Dans un discours prononcé en 2022 devant l’Association du barreau israélien, Lapid a déclaré que la “cause du raisonnable” est “un cancer qui ronge notre démocratie.” Il a affirmé que ce principe permettait au tribunal de “passer outre la volonté du peuple.”
  4. Aujourd’hui Yaïr Lapid appelle à la désobéissance civique, à barrer des routes, à l’émeute. Comme son alter égo Jean-Luc Mélenchon en France il appelle à la révolution.
  5. La loi visant à restreindre le recours de la Cour Suprême sur le caractère déraisonnable des lois est passée mardi en première lecture par 64 voix contre 56.
La Knesset haut lieu de la Démocratie.

Un prochain article traitera des raisons qui ont poussées les Juges à la Cour suprême à devenir activistes.

Print Friendly, PDF & Email