Pourquoi n’y aura t-il pas de sanctions Européennes?

Comments (0) Élections Europe, Elections France, Elections Israël, Elections Monde, Knesset, Likoud, Onu, Présidentielles France

Eli LAIK

Le plan Trump autorise Israël à annexer 30% de la Judée Samarie qui comprennent les blocs d’implantation et la vallée du Jourdain.

L’Ambassadeur U.S David Friedman vient de préciser le point de vue de l’Administration américaine, Israël est libre d’annexer, toutefois, rien ne doit se faire en l’absence d’une carte précise.

Le secrétaire d’État Mike Pompéo en visite éclair hier, est impatient de voir l’annexion (l’Administration veut apporter ce cadeau à son électorat évangéliste et aux Juifs républicains avant l’élection de Novembre) il a également évoqué le rôle néfaste pour la région de l’Iran.

Le Cabinet qui vient de se former ce jour va devoir s’occuper de choses urgentes, depuis 1 an nous n’avons pas de budget voté, et la pandémie a fortement entamé les finances. La question de l’annexion sera débattue début juillet.

Les Israéliens de gauche comme de droite, dans leur grande majorité ont pris acte que les accords d’Oslo étaient rompus depuis longtemps en raison de la demande unilatérale de reconnaissance d’un État par Abou Mazen.

La position de la France chef de file de l’Europe sur cette question est que tout accord entre les deux partis fera force de loi, rien ne peut se faire unilatéralement.

On pourrait s’interroger sur les raisons de cette prise de position.

2 Novembre 1917:

Déclaration Balfour, il faut créer un foyer juif en Palestine qui respecte les droits de tous les habitants actuels.

25 Avril 1920:

Conférence de San Remo la Société des Nations ancêtre de l’Onu confie un Mandat à la Grande Bretagne qui comprend la Mésopotamie, et la Palestine, afin de créer le foyer Juif selon les règles de la déclaration Balfour, et un territoire pour les Arabes. Un autre Mandat est confié à la France qui comprend le Liban et la Syrie.

Du lendemain de la Conférence de San Remo à la résolution 181 du 29 Novembre 1947, Les Britanniques et le Français n’auront de cesse de grignoter la Palestine afin de laisser un territoire indéfendable à l’État juif.

30 Mars 1921:

Plan de partage de la Palestine lors de la Conférence du Caire.

Partage de la Palestine Mandataire lors de la Conférence du Caire du 12 au 30 Mars 1921

Avril 1921:

Création par la Grande Bretagne de l’Émirat de Transjordanie qui devient un protectorat britannique. C’est contraire aux termes du Mandat. La S.D.N ne réagit pas.

Partage du Mandat par les Britanniques en 1922

1923:

  • Les Britanniques cèdent les hauteurs du Golan à la France (c’est partitionner un territoire destiné à un pays à venir pour l’offrir à un autre pays à venir) en réalité vue l’intérêt stratégique de cette région désertique, la Syrie la voulait afin de pilonner la Galilée.

Les Britanniques cèdent les hauteurs du Golan à la France (Mandat Français) en 1923

26 Juin 1945:

L’article 80 de la Charte de l’Onu précise que cet organisme se refuse de partitionner un pays adhérent. Donc la proposition de 1947 de partition des terres à l’Ouest du Jourdain ne pouvait être imposée par l’Onu.

le 17 janvier 1946:

Ernest Bevin Secrétaire des Affaires étrangères britanniques, déclare que son pays accordera l’indépendance à la Transjordanie.

27 Janvier 1946:

La Fédération sioniste du Royaume-Uni dans une déclaration fracassante qualifie de “partition unilatérale” de la Palestine ce plan britannique pour l’indépendance car il s’oppose à la déclaration Balfour, et aus termes du Mandat..

29 Novembre 1947:

L’Assemblée Générale de l’Onu proposa  une partition qui en raison de l’article 80 de sa charte, ne pouvait avoir force de loi que par l’accord des deux partis, Israël a accepté, les Arabes ont refusé la motion, la résolution 181 est considérée comme n’existant pas. Retour à 1922 date de la partition de la Palestine mandataire contrairement au Mandat.

Plan de partage de l’Onu 1947, et limites de cesser le Feu de 1949

14 Mai 1948 Déclaration d’Indépendance d’Israël:

À la veille de la fin du Mandat Britannique David Ben Gourion déclare l’Indépendance d’Israël:

“NOUS DÉCLARONS que, dès l’expiration du Mandat, en cette veille de Shabbat, 6 Iyar -5708 (I4 mai 1948) et jusqu’à l’installation des autorités régulières de l’État, dûment élues, conformément à la Constitution qui sera adoptée par l’Assemblée Constituante convoquée avant le 1er octobre 1948, le Conseil National remplira les fonctions de Conseil Provisoire de l’État et son organisme exécutif, le Directoire national, fera fonction de Gouvernement provisoire de l’État juif qui sera appelé ”Israël“.

“L’ÉTAT D’ISRAËL sera ouvert à l’immigration juive et aux Juifs venant de tous les pays de leur Dispersion; il veillera au développement du pays pour le bénéfice de tous ses habitants; il sera fondé sur la liberté, la justice et la paix selon l’idéal des prophètes d’Israël; il assurera la plus complète égalité sociale et politique à tous ses habitants sans distinction de religion, de race ou de sexe; il garantira la liberté de culte, de conscience, de langue, d’éducation et de culture; il assurera la protection des Lieux Saints de toutes les religions et sera fidèle aux principes de la Charte des Nations-Unies.”

Ce paragraphe reprend les termes de la “Déclaration Balfour”.

15 Mai 1948/20 Juillet 1949 Guerre d’Indépendance:

15 Mai 1948 fin du Mandat britannique, les armées de 5 pays arabes, Égypte, Irak, Liban, Syrie, Transjordanie,  envahissent la zone de l’ancien Mandat britannique afin d’empêcher les Juifs d’accéder à leur État, l’Onu ne fait rien, et aucun pays n’intervient.

1948 expulsion des habitants juifs de Jérusalem occupée par la légion arabe de Jordanie.

Les Arabes expulsent les Juifs de tout la zone qu’ils occupent. Ceci entre en contradiction avec les lois internationales. L’Onu ne fait rien, et aucun pays n’intervient à l’exception de la Grande Bretagne qui a formé la Légion arabe, et dont le commandant est John Bagot Glubb, général de corps d’armée britannique, dit Glubb Pacha.

Les dirigeants des pays arabes demandent simultanément aux Arabes vivant du Jourdain à la mer de quitter la zone car ils veulent jeter les Juifs à la mer, ils tueront tous ceux qui se trouveront dans cette zone. Sur les 650.000 Arabes vivant du Jourdain à la Mer 170.000 décident de rester sur place, 480.000 quittent la zone et sont accueillis dans des camps en Égypte, au Liban, en Syrie, en Transjordanie,

Après des batailles entrecoupées de cesser le feu, 4 accords d’armistice sont signés en 1949,  avec l’Égypte le 24 Février, le Liban le 23 Mars, la Transjordanie le 3 avril, et la Syrie le 20 juillet. L’Irak se refuse à tout accord d’armistice.

Les 4 accords déterminent une ligne de cesser le feu qui de l’accord de toutes les parties ne pourra à aucun moment être reconnu comme frontière. Toutes demandes de retour aux frontières de 49 transformées opportunément en frontières de 1967 sont dénuées de tout fondement. Les territoires compris entre la ligne de cesser le feu et le Jourdain sont des territoires disputés, ils ne sont pas des territoires occupés, sinon par les Transjordaniens.

  • L’Égypte occupe la bande de Gaza.
  • La Transjordanie, une partie de Jérusalem, une partie de la Judée et de la Samarie.
  • La Syrie, le plateau du Golan.

À partir de l’Indépendance 850.000 Juifs de tous les pays musulmans sont spoliés de leurs biens et expulsés. Ils sortent de leur pays de vie dans le plus grand dénuement. À ce jour aucune indemnisation n’a été versée.

Israël accepte le retour de 100.000 réfugiés de 1948 au titre de regroupement familial. Israël intègre donc 270.000 des 650.000 Arabes alors que les pays arabes n’ont jamais intégré les 380.000 restant, ils sont internés dans des camps dans leurs pays d’accueil, sans nationalité, interdits de travail, il n’en reste plus aujourd’hui que 70.000.

1949:

La Transjordanie incite des Arabes du Liban, de Syrie, d’Irak, de Transjordanie, du Yémen, et d’Arabie Saoudite de venir peupler la zone en remplacement des Juifs qui en ont été chassés. Ceci entre en contradiction avec les lois internationales.

8 Décembre 1949:

l’Onu crée un programme d’aide aux réfugiés palestiniens dans la Bande de Gaza, en Cisjordanie, en Jordanie, au Liban et en Syrie, nommé Unwra, alors qu’un programme pour tous les réfugiés existe déjà, la première de ses actions est d’accorder un statut de réfugié intergénérationnel aux réfugiés de son ressort. alors que le statut de réfugié ne s’applique qu’à la personne chassée ou partie délibérément de son lieu de vie. L’Unwra n’a pas vocation à s’occuper des 850.000 juifs chassés des pays musulmans qui n’ont jamais reçu aucune aide alors qu’ils ont été spoliés de tous leurs biens.

24 Avril 1950:

La Transjordanie devient le Royaume Hachémite de Jordanie, le même jour la Jordanie annexe la Judée et la Samarie ainsi que la partie orientale de Jérusalem en toute illégalité. Ni l’Onu ni aucun pays ne disent mot.

1967 Guerre des six jours:

Du 5 au 10 Juin 1967 Israël s’oppose à 4 armées arabes d’Égypte, de Jordanie, Arabes réfugiés au Sud Liban, et de Syrie.

Israël conquiert l’ensemble de la Judée et de la Samarie, les hauteurs du Golan, et administre depuis ces territoires. Au Sud, la bande de Gaza, dont Israël se désengagera unilatéralement; ainsi que le Sinaï qui sera rendu à l’Égypte lors d’un traité de paix ultérieur.

Les territoires acquis au cours d’une guerre sont soit annexés soit négociés, mais le perdant d’une guerre d’agression ne peut envisager de les récupérer.

27 Juin 1967:

Jérusalem est réunifiée, sa partie Est illégalement annexée par la Jordanie en 1950 est donc annexée par Israël. (C’est tout à fait légal, le territoire étant en déshérence, rien ne s’y oppose).

26 Mars 1979:

Traité de paix avec l’Égypte, Israël rend le Sinaï.

1981:

Annexion par Israël du plateau du Golan, l’annexion n’est pas reconnue par la communauté internationale Donald Trump la reconnaitra Le 25 mars 2019.

26 0ctobre 1994:

Traité de paix avec la Jordanie, elle reconnait que sa frontière ouest est le Jourdain. La Judée, et la Samarie ainsi que la partie Est de Jérusalem qui avaient été illégalement annexés en 1950, qui sont à l’ouest du Jourdain sont donc abandonnées par la Jordanie. Les terres étant en déshérence,  si on se réfère aux termes du Mandat britannique, rien ne s’oppose à ce que l’intégralité de cette zone soit annexée par Israël.

12 Septembre 2005:

Désengagement unilatéral d’Israël de la Bande de Gaza.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

20 Janvier 2017:

Donald Trump devient Président des États-Unis, pendant sa campagne il a promis de déplacer l’Ambassade en Israël à Jérusalem.

6 Décembre 2017:

25 ans après le vote au Congrès reconnaissant que Jérusalem était la Capitale d’Israël, attendant une confirmation par les Présidents successifs qui différait de 6 mois en 6 mois, le Président américain Donald Trump signe un décret reconnaissant Jérusalem comme la Capitale d’Israël, il annonce le déplacement de l’Ambassade de Tel-Aviv. Le Président a donc tenu sa promesse électorale. Plusieurs pays suivront son exemple.

25 Mars 2019:

Le Président américain Donald Trump signe un décret reconnaissant la souveraineté d’Israël sur le Golan.

13 Mai 2020:

Visite éclair de Mike Pompéo Secrétaire d’État américain, “Je suis impatient de voir l’annexion se réaliser.”

Israël peut-il légalement annexer partiellement la Judée et la Samarie? La réponse est oui puis que ces terres sont en déshérence.

Israël doit-il craindre des rétorsions de la part de l’Union européenne? La réponse est non, d’une part parce que la Communauté internationale serait malvenue de s’occuper partialement de cette affaire n’ayant jamais réagi:

  • En Avril 1921 lors de la création de l’Émirat de Transjordanie en contradiction avec le Mandat.
  • En 1923 lors de la cession des hauteurs du Golan à la France (c’est partitionner un territoire destiné à un pays à venir pour l’offrir à un autre pays à venir) en réalité vue l’intérêt stratégique de cette région désertique, la Syrie la voulait afin de pilonner la Galilée.
  • Le 17 Mai 1946 lorsque Ernest Bevin Secrétaire des Affaires étrangères britanniques, déclare que son pays accordera l’indépendance à la Transjordanie en contradiction avec le Mandat.
  • En 1948 lors de l’expulsion par la Légion arabe commandée par John Bagot Glubb, général de corps d’armée britannique, dit Glubb Pacha.
  • En 1949 La Transjordanie incite des Arabes du Liban, de Syrie, d’Irak, de Transjordanie, du Yémen, et d’Arabie Saoudite de venir peupler la zone en remplacement des Juifs qui en ont été chassés. Ceci entre en contradiction avec les lois internationales.
  • Le 8 Décembre 1949 lors de la création de l’Unwra.
  • Le 24 Avril 1950 La Transjordanie devient le Royaume Hachémite de Jordanie, le même jour la Jordanie annexe la Judée et la Samarie ainsi que la partie orientale de Jérusalem en toute illégalité. Ni l’Onu ni aucun pays ne disent mot.
  • Sans tenir compte des annexions du Tibet par la Chine, du nord de Chypre par la Turquie, de la Crimée et d’une partie de l’Ukraine par la Russie. Pour cette dernière, la France a interdit les exportations de légumes vers la Russie, ce qui a pénalisé les maraîchers français quand à la Russie, elle s’est avantageusement approvisionnée en Israël.

Par contre l’Europe menée par la France s’est agitée dans des effets de manche:

  • Le 27 Juin 1967 Jérusalem est réunifiée, sa partie Est illégalement annexée par la Jordanie en 1950 et en déshérence est donc annexée par Israël.
  • 1981 Annexion par Israël du plateau du Golan, l’annexion n’est pas reconnue par la communauté internationale Donald Trump la reconnaitra Le 25 mars 2019.
  • Le 6 Décembre 2017, 25 ans après le vote au Congrès reconnaissant que Jérusalem était la Capitale d’Israël, attendant une confirmation par le Président qui différait de 6 mois en 6 mois, le Président américain Donald Trump signe un décret reconnaissant Jérusalem comme la Capitale d’Israël, il annonce le déplacement de l’Ambassade de Tel-Aviv. Le Président a donc tenu sa promesse électorale. Plusieurs pays suivront son exemple.
  • Le 25 Mars 2019 Le Président américain Donald Trump signe un décret reconnaissant la souveraineté d’Israël sur le Golan.
  • Le 13 Mai 2020 Visite éclair de Mike Pompéo Secrétaire d’État américain, “Je suis impatient de voir l’annexion se réaliser.”

D’autre part il n’y aura pas de rétorsions de la part de l’Union Européenne pour ce dernier point, l’Europe se présente en désordre, la France réclame des sanctions suivie par La Belgique, l’Irlande et le Luxembourg, des pays de l’Est de l’Europe sont hostiles à ces sanctions, faute d’unanimité l’Union européenne se contentera de jouer les moulins à vent, elle ne peut se passer de la technologie israélienne, ni de son savoir faire en matière de sécurité, elle ne pourra se passer du gaz qui arrivera prochainement en provenance d’Israël.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :