Lettre ouverte aux électeurs israéliens de droite.

Comments (0) Elections Israël, Knesset, Likoud

Eli LAIK

L’espoir d’une coalition:

À l’issue d’un quatrième scrutin, le score est sans appel:

Likoud 30

Shass 9

Judaïsme unifié de la Torah 7

Yamina 7

Tikva ‘Hadasha 6

 

Israël Beteinou 6

Sionistes religieux 6

Total 71 Députés, soit 59% des électeurs ont voté pour un parti de droite ou un parti religieux.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

45 jours plus tard, la déception:

L’égo de certaines têtes de liste dissidents du Likoud, et les imperfections du système électoral aidant, voici que Benyamin Netanyahou n’a pu mettre en place une coalition.

Le Président Reuven Rivlin reçoit le 5 Mai Yaïr Lapid et Naphtali Bennett pour connaître la position de chacun.

Ils vont former un gouvernement allant de la droite à la gauche incluant les Arabes qui viennent de se distinguer en refusant de prêter serment lors de la cérémonie d’investiture.

Naphtali Bennet qui a écrit qu’il ne s’allierait pas à la gauche se parjure. Au moins un Député s’est désolidarisé de Yamina.

De droite à gauche Ayelet Shaked, Naphtali Bennett, Yom Tov Kalfon

Gideon Saar fervent partisan de la réunification de la Judée Samarie avec Israël s’allie avec des partis qui refusent cette option.

Gideon Saar, le Liberman nouveau

Abraham Liberman qui tire à boulet rouge sur certains Orthodoxes qui ne font pas leur service militaire pense t-il rallier les partis religieux pour compléter une coalition hétéroclite de l’alliance du lapin et du brochet qui n’affiche qu’un programme, éliminer Benyamin Netanyahou du poste de P.M. Leur discours c’est qu’il ne peut pas se représenter indéfiniment, sauf qu’aucune loi ne le lui interdit. Décidément, nous manquons en Israël d’une Constitution qui définisse le scrutin électoral et le rôle de chacun, et de la Cour suprême.

Avigdor Liberman

Les électeurs de droite peuvent être fiers, ils ont élus des Députés qui ne vont pas mettre en place leur politique.

Ils peuvent chanter:

“Je m’en vais voir les p’tites femmes de Pigalle,
J’étais fourmi et je deviens cigale,
Et j’suis content, j’suis content, j’suis content, j’suis content,

J’suis cocu, mais content.”

Conclusion:

Cette coalition d’opposition à un P.M plébiscité depuis 10 ans ne tiendra pas car elle n’a rien en commun, nous irons très certainement vers un cinquième scrutin.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour https://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :