Immobilier les règles France versus Israël

Comments (0) Cour Suprême, Elections France, Elections Israël, Knesset, Législatives

Eli LAIK

La législation sur l’occupation des locaux:

France:

Vous êtes propriétaire d’un logement, vous vous absentez (vacances, séjour à l’hôpital) à votre retour vous ne pouvez pas ouvrir votre porte car les serrures ont été changées, vous vous rendez compte alors que votre appartement est squatté, et qu’il vous est impossible d’en déloger les occupants illégaux. Les lois sur l’occupation des locaux sont très strictes, vous ne pourrez récupérer votre logement qu’au prix de longues procédures, idem si c’est un locataire indélicat qui oublie de payer son loyer.

Israël:

Vous êtes propriétaire d’un logement, vous vous absentez (vacances, séjour à l’hôpital) à votre retour vous ne pouvez pas ouvrir votre porte car les serrures ont été changées, vous vous rendez compte alors que votre appartement est squatté, vous appelez la police, votre squatter ou votre locataire indélicat qui n’a pas payé son loyer est expulsé manu militari sur le champ.

Judée Samarie:

Vous êtes propriétaire d’un logement, en 1948 vous avez été expulsé illégalement par la légion arabe jordanienne, en 1967 Israël ayant récupéré ces territoires, vous vouliez récupérer votre logement, la Cour Suprême tergiversa et au bout de 20 ans écœuré, vous avez lâché prise et avez oublié ce bien. Vos descendants informés 20 ans plus tard, relancèrent le dossier, la Cour Suprême fit trainer 10 ans encore, pour enfin donner raison au propriétaire qui récupéra son bien 68 ans après en avoir été spolié. C’est ce qui vient d’arriver à une famille qui a fait preuve de ténacité dans cette affaire.

Si vous êtes Arabe, ne vous souciez de rien, la Cour Suprême validera votre titre de propriété sans aucun délai.

Juin 1948 expulsion des habitants juifs de Jérusalem occupée par la légion arabe de Jordanie.

Si vous vous trouvez dans la même situation, réclamez votre patrimoine, cette affaire fait jurisprudence. Si tous les propriétaires de biens situés en Judée ou en Samarie se manifestaient, ils récupèreraient leur bien, et la question des squatters résolue, il n’y aurait pas lieu de partitionner le pays, tel que le souhaitent les Européens menés par les Français voulant imposer leur loi de l’immobilier dans notre pays. (Ce qui est une ingérence dans les affaires intérieures d’un Pays souverain). Si nous récupérons tous les biens dont nous avons été chassés, nous pourrons sans nous attirer les foudres de l’Occident renvoyer les squatters dans leur pays d’origine.

Par ailleurs les 850.000 Juifs spoliés de leurs biens dans les pays musulmans dès la déclaration d’indépendance d’Israël, seraient bien inspirés de réclamer par le biais de la Cour Suprême l’indemnisation pour le préjudice subi. Cette Cour Suprême ayant pour habitude de se mêler d’affaires hors de ses compétence serait tellement submergée de demandes qui entrent dans ses attributions qu’elle s’en tiendrait à ces seules affaires.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :