Golan Télécom, le feuilleton continue.

Comments (0) Elections France, Présidentielles France

Eli LAIK

Vous avez été nombreux à vous mobiliser dès octobre 2015 contre la fermeture de Golan Télécom, en effet Golan Télécom économiquement asphyxié avait vu son rachat par Cellcom refusé par l’autorité de la concurrence, le 12 Avril 2016, la position dominante de Cellcom aurait entrainé systématiquement une hausse tarifaire. Xavier Niel créateur de Free, possède 30% du capital de Golan Télécom.

Le 10 juin 2016, Patrick Drahi, patron d’Altice, dans le groupe duquel on trouve S.F.R et Hot Mobile, avait loué le réseau Hot Mobile à Golan pour une durée de 10 ans.

Le 2 janvier 2017, Électra signe 2 accords simultanés:

  1. Michael Golan vend sa société à Électra pour 350 Millions d’Euros.
  2. Cellcom avance 130 millions à Électra qui emprunte 140 millions.
  3. Électra signe un accord d’unification des réseaux de 10 ans avec Cellcom au prix de 200 millions par an.
  4. La dette de Golan disparait sous réserve de l’accord de l’autorité de règlementation.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Deux questions restent en suspens:

  • Pourquoi le rapprochement avec Cellcom refusé en 2016 serait-il autorisé 8 mois plus tard?
  • Les tarifs resteront-ils identiques?

Dernier rebondissement, le 25 Juin 2017, les clients de Golan Télécom sont avisés par SMS et par émail en anglais, que dorénavant la hot line et tous les documents seront uniquement en Ivrit et en Anglais. C’est certainement pour remercier la clientèle Franco-Israélienne d’avoir pris sa défense en 2015, à moins que ce ne soit pour la remercier d’avoir voter Emmanuel Macron au second tour, car aussi bien Patrick Drahi, que Xavier Niel, ont soutenu le coup d’État institutionnel de Mai 2017.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :