Permis de conduire en Israël

Comments (3) Elections Israël, Knesset, Likoud

Eli LAIK

Lorsqu’un touriste français vient en Israël, il peut louer une voiture en fournissant son permis de conduire international délivré par la France. Il a tout loisir de conduire en Israël.

Lorsqu’un Français fait son Alyah, il peut toujours conduire avec son permis international pendant un an (ne saurait-il plus conduire après un an? Serait-il devenu un dangereux conducteur?) mais il ne peut pas acheter une voiture dans un garage, ou chez un particulier, le permis israélien doit être présenter à la commande de la voiture, car la carte grise ne sera pas délivrée sans ce permis.

Pour obtenir ce document le Français ayant fait son Alyah, doit se rendre dans une auto-école, s’inscrire, passer une visite médicale, un test de vision, prendre au moins une leçon de contrôle de conduite avec un moniteur, tout ceci est payant bien sur.

À la suite de toutes ces démarches, il peut présenter son examen de conduite.

Sauf que depuis la montée en puissance de l’Alyah francophone, le système de l’argent facile s’est mis en place, les autos-écoles demandent de plus en plus de leçons avant de vous présenter, les inspecteurs recalent systématiquement les candidats, et au bout de deux échecs vous devez repasser également le code, comme il est un soupçon différent du code français, il faudra également prendre des leçons payantes bien sur, et ensuite repasser l’examen du code qui existe sur le papier en français mais comme par hasard non disponible dans cette langue lorsque vous vous présenterez, c’est donc l’échec assuré, organisé par le système.

De nombreux Parisiens ayant tourné pendant quarante ans tous les jours autour de la place de l’Étoile, (avez-vous tourné autour de la Place de l’Étoile? pour s’insérer dans le flot tournant c’est compliqué, mais pour en sortir, ça l’est encore plus, rien à voir avec les Kikarim d’Ashdod par exemple) se retrouvant recalés, ils sont cantonnés aux transports en commun d’où manque à gagner pour les concessionnaires automobile, les assureurs et l’État.

Rendons à César ce qui lui appartient.

Depuis des années les Francophones se plaignaient de ce blocage, ils rêvaient d’une équivalence automatique, ils en rêvaient Sharren Haskel Député francophone au Likoud l’a fait.

Cette jeune Député pleine de fougue mérite à être connue, lorsque vous la côtoyez, vous tombez sous le charme, cette Australo-franco-israélienne est bourrée de qualités, elle allie l’écoute, la compétence, la fougue, l’acharnement, et elle obtient ainsi une réponse à ses demandes. Elle a traité en peu de mois de nombreux dossiers et est à l’instigation de déblocages de situations allant jusqu’à initier des lois lorsque le blocage est au rendez-vous.

Je vous invite à visionner cette vidéo filmée par votre serviteur, lors de la réunion des Francophones au Likoud qui s’est déroulée à Rishon Letsion, le 15 novembre dernier.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Une seconde vidéo plus courte pour la suite de son intervention.

Une précédente réunion à Ashkelon avait emballé les Francophones présents.

Une prochaine réunion est prévue à Ashdod le 18 janvier, vous serez avisés ultérieurement du déroulement de celle-ci.

Devant la récupération habituelle de certains voulant tirer la couverture de cette réussite, (on avait connu ça à Ashdod, 230.000 habitants, tout le monde se réclamait de l’accord sur la construction d’un hôpital, en réalité seul Benyamin Netanyahou en visite à Ashdod avait débloqué le dossier pour être agréable au Maire Yé’hiel Lasry.) Voici un communiqué des Francophones au Likoud.

***** COMMUNIQUÉ DES FRANCOPHONES AU LIKOUD SUR L’ÉQUIVALENCE DES PERMIS DE CONDUIRE *****

Suite à notre annonce sur la suppression de l’examen de l’équivalence des permis de conduire pour les français, vous nous avez fait parvenir de nombreuses questions que nous avons intégralement transmis à la député Sharren Haskel pour qu’elle y réponde rapidement.

Nous souhaitons rendre hommage à M. Samy Ghozlan qui le premier a décidé d’agir et s’est adressé au groupe des Francophones au Likoud au printemps dernier afin de nous demander de prendre en main le dossier problématique de l’examen des équivalences des permis de conduire qui restait au point mort. Nous avons, avec l’aide de la député Likoud Sharren Haskel, mis une intense pression sur le ministre des transports Israël Katz qui a accepté cet été de supprimer cette équivalence qui pénalise de nombreux olim.

Nous déplorons que depuis l’annonce faite par Sharren Haskel le 15 novembre dernier lors d’une soirée que nous avons organisé à Rishon Letsion, de nombreuses personnes et associations essaient de récupérer le crédit pour une action qui n’est même pas encore entièrement finalisée. C’est humain. Mais le devoir de vérité nous demande de rétablir les faits tels qu’ils se sont déroulés afin de ne pas décourager ceux qui dans le futur voudraient aussi aider la communauté des francophones en Israël et ne souhaiteraient pas voir d’autres s’approprier le fruit de leur travail.

Nous sommes avant tout dans l’attente de la signature par la France d’un accord bilatéral qui a été préparé par le ministère des transports et transmis aux autorités françaises. Ces papiers sont déposés et prêts à être signés. Sans cet accord, il faudra passer par un processus législatif qui prendra encore quelques mois. Mais quoi qu’il arrive, le ministre des transports à accepté de supprimer cet examen pour les français.

Nous tenons encore à remercier la député Sharren Haskel pour son travail formidable et tout le soutien qu’elle apporte régulièrement aux francophones sur de nombreux dossiers que nous menons de front avec elle.

Nous remercions par avance le député français Meyer Habib qui va maintenant essayer de convaincre la France de signer cet accord au plus vite. Nous comptons sur lui pour accélérer les démarches bilatérales.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This