PAS D’ISLAM, PAS DE TERRORISME

Comments (4) Elections France, Législatives, Présidentielles France

Jacques KUPFER
Migrants arrivant en Italie

Migrants arrivant en Italie

De Jacques KUPFER

Il y a quelques jours de cela, des « migrants » musulmans ont attaqué une église dans un village du sud de l’Italie. Ils ont brisé la statue de Marie et uriné sur cette dernière. A peine quelques entrefilets dans la presse locale !

J’essaie d’imaginer ce qui serait arrivé si l’image de celui que la presse occidentale n’appelle plus que le « Prophète » avait été piétinée et si des personnes s’étaient soulagées sur elle. Les foules hurlantes se seraient abattues dans les rues sur les ambassades occidentales, brulé les effigies des dirigeants européens, égorgé et décapité quelques «blancs mécréants et croisés » sur leur route. Ils se seraient déversés à Paris, Bruxelles, auraient brulé des voitures, pillé des magasins et les autorités européennes auraient appelé les populations autochtones à ne « pas faire d’amalgame » et calmer l’affaire.

Pour l’ouverture du Ramadan, le Daesh a crucifié trois jeunes enfants chrétiens. Dans l’indifférence apeurée générale.

Cela n’a pas empêché le pape de signer des accords avec les terroristes de Ramallah.

Le très modéré recteur de la mosquée de Paris a invité les Français à lui remettre les églises désaffectées afin d’y instaurer le culte «musulman ». En fait, il a invité la France à renier ses origines désormais inutiles car elle deviendra la « fille ainée » de La Mecque. Autant avancer le processus. Du côté des autorités françaises aucune réaction et la prochaine fois les musulmans exigeront ou prendront de force les synagogues où les fidèles ne pourront plus accéder en toute quiétude. Pour le musulman, aucun doute ne peut subsister sur le fait que ces églises ne s’empliront plus jamais de fidèles chrétiens et que désormais seul l’islam persistera. C’est d’un véritable attentat à la société et à l’histoire de la France dont il s’agit. Dans le silence le plus pleutre !

A Sousse, un tunisien massacre au nom de l’islam, des dizaines de touristes venus bénéficier de l’hospitalité d’un pays arabe !

En France, un « français » musulman rate le massacre prévu dans une église de Villejuif et rate également l’attaque prévue du Sacré Cœur !

Un barbare musulman, pardon « radicalisé », décapite son patron et tente de faire sauter une usine de produits chimiques !

Dans son soutien à la barbarie musulmane, Fabius n’a rien à envier au locataire de la Maison Blanche.

Il finance des ONG antisémites comme celle qui se cache derrière la lamentable flottille (réduite à un mini yacht !) qui est venu « briser le blocus » de Gaza. Dommage que la marine israélienne ne l’ait pas poussé vers la Syrie mais il est vrai que la bas il n’y a pas de problèmes humanitaires et que la sécurité des courageux passagers y serait totalement assurée !

Fabius est donc venu en Israël expliquer aux « palestiniens» et aux Juifs qu’il accorde un délai d’un an et demi pour mener des négociations bilatérales. En cas d’échec, il reconnaitrait la « Palestine » à l’ONU et lui accorderait Jérusalem comme capitale. Il est vrai que comme descendant de convertis, il a des droits sur Jérusalem !

Peu lui importe que les terroristes arabes puissent dans quelques mois creuser des tunnels vers les villes côtières d’Israël, tirer de simples obus ou des roquettes meurtrières sur la population juive, infester les sources d’eau aquifères, tirer sur l’aviation civile venant en Israël (Air France annulera ses vols comme d’habitude). Peu lui importe que des roquettes tombent sur les villages frontaliers de Gaza, que de barbares armés de couteaux attaquent des Juifs, que des tireurs embusqués tirent sur des voitures civiles et qu’un prochain round se prépare entre les barbares et Israël.

Après tout que le peuple juif disparaisse est une option qu’il a déjà choisie à titre personnel et élargir cette éventualité lui parait envisageable ou souhaitable

En fait, comme l’ont détecté nombre d’analystes, Fabius achète les voix arabes en France et passons sur ces épisodes malencontreux de quelques radicaux et de quelques décapitations de français. Il est évident que le problème le plus urgent que doit régler la France est celui de la «Palestine ».

Tout va pour le mieux en Afrique où les troupes françaises tentent vainement d’écarter les menaces qui pèsent sur leur intérêts au Mali et peinent à surveiller les activités du Boko Haram. Aucun problème en vue en Libye et calme plat en Tunisie. Avec l‘Algérie le temps est au beau fixe car après le divorce, la France s’est engagée à assurer la garde des enfants !

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Donc, passons sous silence les efforts de la Kabylie pour accéder à l’indépendance. En Syrie et en Irak, rien à déclarer. Au Yémen, le bain de sang s’éternise dans des attentats meurtriers. L’Iran est sur le point de recevoir une arme nucléaire grâce à Obama et à la politique munichoise de l’Occident. Les pays du Golfe et l’Arabie Saoudite s’inquiètent. La Turquie sombre dans un obscurantisme musulman sous la houlette dictatoriale d’Erdogan. Qu’une coalition de soixante pays dont les USA, la Grande Bretagne et la France ne réussissent pas à en terminer avec une horde de criminels musulmans du Daesh semble n’interpeller personne.

Effectivement, le combat si légitime et nécessaire de véritables peuples qui luttent pour leur indépendance n’intéresse pas M. Fabius. Ni les kabyles soumis au joug arabe algérien, ni les Kurdes partagés entre Iran, Turquie et Syrie, ni les Druzes en Syrie et au Liban, ni les habitants de la Cyrénaïque en Libye, ni les derniers maronites au Liban ne méritent la moindre attention du Quai d’Orsay. Les frontières artificielles créées par le colonialisme britannique et français, les découpages géométriques sans considération pour l’histoire des peuples et tribus a amplement prouvé son échec. L’extermination des derniers chrétiens au Moyen Orient continue dans l’inaction occidentale et papale. Et le moment est venu de rectifier ces aberrations géographiques.
Mais le seul problème de M. Fabius est le conflit israélo-«palestinien ». Comment apporter son soutien au Hamas et au terroriste siégeant à Ramallah est le problème le plus urgent de Fabius. Pauvre petit Daladier inconscient des conséquences de ses actes pitoyables !

Les Fabius et Guigou qui pensent s’attirer la sympathie arabe et gagner une tranquillité illusoire se trompent. Attentats et décapitations, ne cesseront pas pour autant.

Les minarets remplaceront les clochers et Fabius pourra postuler pour une place de diplomate au sein de la Ligue Arabe qui ne tardera pas à accueillir la France parmi ses membres.

A moins que l’appel de M. Valls soit entendu et que tout le monde comprenne qu’il s’agit d’une guerre de civilisations, d’une guerre contre la barbarie. A moins qu’il devienne clair que l’Islam n’est pas une religion mais une idéologie assoiffée de sang et qui répand la mort partout où elle s’installe. A moins que l’on cesse de parler de « radicalisation » en prison et que l’on comprenne que cette barbarie prend naissance dans les mosquées et se propage avec le Coran.

La décontamination de l’Europe passe par la fermeture des mosquées bien plus nuisibles que les centres de scientologie, passe par l’épuration du Coran dont les appels à la haine et au meurtre sont comparables au « Mein Kampf », par l’arrêt de campagnes contre Israël qui reste le seul rempart de la civilisation de l’humanisme dans ce monde barbare où les civilisations occidentales ont démissionné.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jacques KUPFER pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :