Michel Poniatowski disait de l’Islam

Comments (1) Députés Européens, Élections Europe, Elections France, Législatives, Présidentielles France, Sénatoriales

Eli LAIK
Ministre de l'Intérieur, Député, Sénateur giscardien

Ministre de l’Intérieur, Député, Sénateur giscardien

C’était…il y a 21 ans
Il y a 21 ans, Mr Poniatowski (ancien ministre) écrivait ces lignes… 
Lisez bien attentivement .



L’ancien ministre giscardien, Michel Poniatowski, écrivait dans son livre-testament une conclusion dont on ne voit pas quelle ligne on pourrait changer 21 ans plus tard.


 »Son âme, la France est en train de la perdre, non seulement à cause de la mondialisation, mais aussi, et surtout, à cause de la société à la fois pluri-ethnique et pluriculturelle que l’on s’acharne avec de fausses idées et de vrais mensonges, à lui imposer.

Si cet essai a permis à quelques-uns de mesurer devant quels périls nous nous trouvons placés, il aura déjà atteint son but. (…)

Ces pages peuvent apparaître cruelles. Mais elles correspondent à un sentiment très profond. Le moment est venu de traiter énergiquement le problème de l’immigration africaine et notamment musulmane.

Si tel n’est pas le cas, la France aura deux visages : celui du «cher et vieux pays»  et celui du campement avancé du tiers monde africain.   Si nous désirons voir les choses dégénérer ainsi, il suffit de leur laisser suivre leur cours.

Le campement africain toujours plus grand, plus vaste, plus illégal, grignotera d’abord, puis rongera, avant de faire disparaître tout entier le cher vieux pays, dont la défaite sera annoncée du haut des minarets de nos nombreuses mosquées.

Nos temps sont assez graves pour ne pas faire appel à de médiocres facilités politiciennes. Nous allons vers des Saint-Barthélemy si l’immigration africaine n’est pas strictement contrôlée, limitée, réduite et expurgée de ses éléments négatifs et dangereux, si un effort d’intégration ne vient pas aussi compléter cette nécessaire répression.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Les mesures à prendre sont sévères et il ne faudra pas que le vieux pays frémisse de réprobation chaque fois qu’un charter rapatriera des envahisseurs illégaux. Il faut donc ainsi que ce cher vieux pays restitue à l’état sa place normale.

Les libéraux l’ont affaibli, les socialistes l’ont détruit.  » Où sont les grandes tâches dévolues à l’État ? La Justice, l’Armée, l’Éducation nationale, la Sécurité, la Police, notre place en Europe ? En miettes. La France est à l’abandon, est en décomposition à travers le monde.

Sa recomposition est dans un retour énergique à l’unité et à la cohérence, et de la Nation et de l’État. » 

 »Si la vérité vous choque, faites en sorte qu’elle devienne acceptable, mais ne bâillonnez pas celui qui en dénonce l’absurdité, l’injustice ou l’horreur. »

N.D.L.R: Il faut appeler un chat un chat:

  • Arrêter de parler de « jeunes » ce qui est une insulte à la majorité de la jeunesse.
  • Ne pas dire quartier sensibles mais zones de non droit.
  • Ne pas parler de terrorisme mais de nazislamisme.
  • Tant pis si Dalil Boubakeur se vexe lorsque Roger Cukierman parlant des attentats et des exactions dit qu’ils sont commis par certains musulmans extrêmistes, que je sache les récents évènements ne sont pas le fait de l’Armée du Salut, il n’y a aucun amalgame, car ce sont les Juifs qui sont les victimes.
  • A ce propos, le CRIF devrait éviter d’inviter les verts et l’extrême gauche ainsi que certains socialistes qui défilent dans les rues aux côtés de racistes qui hurlent « mort aux Juifs, » ces gens qui haïssent leurs semblables n’ont pas leur place à la table des Juifs.
  • Le CSA ferait bien de veiller à ce que les médias informent au lieu de désinformer, ou de taire la vérité.
  • Il serait temps que des hommes et des femmes politiques dignes de ce nom remplacent la bande de pieds nickelés qui a mis la France dans une telle situation.
  • Que la Justice juge au lieu de penser que c’est la Société qui est responsable des exactions et incivilités voire des crimes.
  • Le Général de Gaulle a abandonné l’Algérie en 1962 car il ne voulait pas que 10 millions d’Algériens soient chez eux en France, ses successeurs n’ont pas compris son message, aujourd’hui ils sont encore plus nombreux que ça, et les élus demandent à ce qu’il y en ait davantage!!!

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :