Municipales 2014 France la sanction

Comments (2) Elections France, Municipales, Sénatoriales

Eli LAIK

Jamais depuis 125 ans on n’avait assisté à une telle déroute de la gauche. Pourquoi un tel recul?

Jean-Luc Moudenc récupère les clefs de la Mairie de Toulouse avec 52,06%

Jean-Luc Moudenc récupère les clefs de la Mairie de Toulouse avec 52,06%

Tout d’abord, depuis 2012, la gauche était au pouvoir partout.

  • Présidence de la République
  • Premier Ministre puisqu’elle avait gagné les Législatives.
  • Assemblée Nationale.
  • Sénat.
  • Conseils régionaux.
  • Conseils Généraux.
  • Mairies.

Dès son arrivée à la Présidence François Hollande avait donné le ton, alors qu’il avait été élu par la gauche dans son intégralité (la Gauche plurielle), il s’est entouré de 34 Ministres (Allemagne 80 millions d’habitants, 15 Ministres): 29 PS, 1 PRG, 2 Verts, et 2 électrons libres, c’est ce qu’il appelle la diversité.

Ces nouveaux nommés ont fait preuve pour la plupart de l’arrogance habituelle du PS lorsqu’il vient de gagner les élections, nous avions déjà subi leurs outrances en 1981. Ce n’est bien sur pas ainsi qu’on peut consolider son électorat.

Immédiatement les électeurs ont compris leur erreur d’appréciation, les plus petits ont découvert qu’ils étaient des nantis puisque tous ont du payer des impôts et taxes alors qu’ils en étaient exonérés jusqu’alors.

Parallèlement ils se sont rendu compte que des immigrants africains arrivés en flots ininterrompus bénéficiaient d’allocations et de versements divers alors qu’eux en étaient exclus.

L’incivisme des nouveaux venus a amplifié la grogne qui n’a cessé de se développer, présente sur tous les blogs, dans le plus grand silence des médias aux ordres (les journalistes avaient retrouvé le bénéfice du forfait des frais professionnels.)

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Cette hégémonie ne pouvait appeler qu’un recul, la première élection partielle est en général en retrait par rapport aux Législatives. Ici ce fut la déroute avec la perte de 155 villes de plus de 9.000 habitants dont 140 gagnées par la droite et 15 par le FN.

Tous les Élus municipaux des villes de plus de 9.000 habitants sont grands électeurs, ils auront la charge avec d’autres d’élire le tiers des Sénateurs lors de l’élection du mois de septembre 2014, la couleur de la chambre haute va en être affectée, c’est ce qui préoccupe au plus haut point tous ces éléphants du PS qui voient le pouvoir leur échapper.

Lors de l’émission de dimanche soir sur France 2 nous avons eu l’explication de ce tsunami:

Pour Ségolène Royal, il s’agit d’un manque de pédagogie de la part du gouvernement, il doit mieux expliquer sa politique et les mesures impopulaires qui en découlent. (Les Français sont des ânes voyons, seuls les enseignants savent, c’est pour cette raison que nos enfants arrivent en sixième en nombre grandissant sans savoir lire, écrire, et compter correctement.)

Pour Michel Sapin, la ligne suivie et la bonne, nous ne changerons pas de cap. J’avais retoqué ce grand économiste lors d’un article.

Depuis Harlem Désir à l’instar d’autres éléphants de PS parlent de baisses de charges salariales afin de relancer la consommation, j’avais longuement évoqué ce sujet.

La première des choses à faire, c’est de « dégraisser le mammouth » comme le disait si bien un éminent socialiste, l’empilement des structures redondantes, Mairies, Intercommunalités, Départements, Régions, État, Europe génère une profusion de fonctionnaires sans apporter d’efficacité.

Cet empilement est générateur de doublement des dépenses chacun voulant apporter des allocations à des cas sociaux, à qui on demande de renseigner de multiples dossiers. Si nous supprimions le Département, la Région ou l’intercommunalité pourrait régler tous les cas se présentant.

Ce qui freine cette réforme essentielle, ce sont les fonctionnaires qui sont les électeurs des Députés, et ce clientélisme engendre l’immobilisme.

Aujourd’hui les Maires de droite ayant pris le contrôle des municipalités perdues par le PS, devront établir un audit, et prendre des mesures drastiques pour rétablir l’équilibre des finances de leur ville, les endettements contractés seront difficiles à financer si ils veulent faire baisser leur fiscalité.

  Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com

Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :