La Jordanie c’est la Palestine

Comments (4) Elections Israël, Knesset

Eli LAIK

Lorsque nous le disons, on ne nous croit pas, ici c’est un Jordanien qui le dit:

La Jordanie c’est la Palestine

 En 1919, une réunion historique s’est déroulée à Aqaba entre Chaïm Weizmann (Juifs) et l’Émir Fayçal (Arabes), l’un des chefs de la rébellion arabe et allié des Britanniques contre les Turcs. Les deux dirigeants ont discuté de la coopération entre les mouvements nationaux juifs et arabes. Après quelques réunions, ils ont signé «L’Accord Fayçal-Weizmann» de 1919.

Les principaux points de cet accord incluent une reconnaissance arabe de la Déclaration Balfour et l’obligation des Juifs d’aider au développement d’un État arabe. Fayçal a renoncé à l’accord après que la demande arabe pour l’indépendance n’ait pas été acceptée et que la SDN donnent Mandat  à la France et à la Grande Bretagne sur toute la région.

L’orateur est Mudar Zahran un Écrivain académique « palestinien » de  Jordanie, qui réside maintenant au Royaume-Uni.

Parler de « deux États pour deux peuples sur les deux rives du Jourdain. » Ce partage est inquiétant, le peuple doit vivre dans un seul pays.

Il explique cartes à l’appui que les accords Wayzmann-Fayçal procédant du partage de la Palestine Mandataire et donnant 77% aux Arabes les ont contentés, ils ne réclamaient pas plus, considérant qu’avec 23% de la terre, les Juifs ne pouvaient recevoir moins (0,55 min.)

Le 26 décembre 1981 Le Roi Hassan père du Roi actuel Abdullah II, déclara:

« The truth is that Jordan is Palestine, and Palestine is Jordan. »

Hassan déclare La vérité c’est que la Jordanie c’est la Palestine et la Palestine c’est la Jordanie.

Aujourd’hui, ceux qui ont reçu Mandat pour partager cette région où aucun État n’existait, l’ont effectué dans les mêmes conditions qui ont prévalues en Afrique, on tire des frontières au cordeau, et on partage des peuples à cheval sur plusieurs pays, ils y vivront en minorité et n’auront pas de pays. Exemple: les Touaregs, les Arméniens, les Kurdes. Les mêmes donc responsables de tous ces maux, veulent partager les Arabes de Shomron et ceux de Jordanie, ceci relève de la même politique aveugle de ces Européens qui ne voient que leur intérêt dans cette affaire, d’un côté on contente les Arabes, en s’assurant un « calme provisoire » dans les banlieues, de l’autre on laisse réaliser par d’autres ce projet bimillénaire de supprimer les Juifs de la carte, ceux là même qui n’ont  pu être éradiqués par la Shoah, ce que les adeptes de M’Bala M’Bala regrettent, mais d’autres aussi.

Ces Juifs qui ne veulent pas s’assimiler à la façon d’être des Européens, qui refusent la nouvelle façon de vivre qu’ont apportée avec eux ces hordes d’Africains qui ont envahi l’Europe et que les premiers ne souhaitent absolument pas décevoir. Ces Juifs rétifs qui n’ont plus leur place en Europe, mais pour qui l’Europe refuse le droit au pays quelle leur a longtemps promis, et qu’elle leur a alloué à contre cœur il y a 66 ans.

Les Juifs persona non grata dans les pays Musulmans depuis la création d’Israël. Qui n’ont plus leur place en Europe. A qui on conteste le maigre territoire résiduel 23% de ce qui leur avait été promis en 1917, ces Juifs où ont-ils donc leur place?

Ceux qui soutiennent ce discours de deux États sur ce petit territoire, qui se disent antisionistes sont en réalité des racistes qui ne visent que l’éradication d’un peuple qui a perdu il y a à peine 70 ans un tiers de sa population par la barbarie nazi. Les Britanniques en ont été les complices, eux qui pouvaient lutter contre ce génocide, ne l’ont pas fait en se gardant soigneusement de bombarder les voies de chemin de fer qui menaient aux camps de la mort.

indexCes Britanniques pro-Arabes, dont la participation à l’Europe est concrétisée par le poste de Haut Représentant de l’Union pour les Affaires Étrangères, Catherine Ashton qui ne rate jamais un bonne occasion de critiquer la politique israélienne, afin de satisfaire leurs amis producteurs de pétrole.

Stephen Harper à la Knesset 2 Fort heureusement, dans ce maelstrom qui nous entoure, deux voix viennent de se lever pour nous défendre, tout d’abord le Premier Ministre Libéral d’Australie, très vite suivi du Premier Ministre Canadien Stephen Harper, dont le discours qu’il vient de prononcer à la Knesset d’une haute tenue, tranche étonnement avec l’agressivité persistante de la majorité des pays entrainés par les 56 États musulmans qui ont créé une majorité automatique à l’ONU.

 Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com

 

Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :