Du Rififi au Likoud

Comments (0) Likoud

Eli LAIK

Bibi Cabinet du PM

A la suite des élections internes du Likoud qui se sont déroulées en novembre dernier, seuls les membres du Likoud ayant 16 mois d’ancienneté au parti ont pu exprimer leur choix. Logiquement, une élection secondaire aurait du se dérouler, les membres élus au comité directeur (grands électeurs) devaient se déterminer en vue de pourvoir certains postes qui sont régulièrement  alloués par élection.

Il revenait au Premier Ministre de provoquer ce nouveau scrutin. Il a préféré le différer en convoquant l’ensemble du pays à des élections à la Knesset, car il devenait difficile pour une chambre sortante de faire passer un budget de rigueur qui s’imposait au regard du déficit constaté.

Le Premier Ministre souhaitant encore différer l’élection secondaire, le comité directeur a du imposer cette décision par voix de justice. Le scrutin se déroulera donc le 30 juin.

Quel est l’enjeu de cette élection à laquelle se confronteront les tenants de deux politiques? Le courant favorable au Premier Ministre veut relancer les négociations avec les Arabes de Judée et de Samarie qui ont violé les accords d’Oslo en demandant une reconnaissance à unilatérale d’un pays sans accord avec Israël.

Le courant opposé à ces négociations, dénie à Abou Mazen la qualité de négociateur:

  • Il n’est pas légitimement élu.
  • Il soutient des accords avec le Hamas qui ne parle que de nous éradiquer.
  • Il soutient le terrorisme en versant des salaires à tous les terroristes emprisonnés, et donne à  des rues ou des places le nom de terroristes coupables de crime de sang.

Le Premier Ministre souhaite que le Comité directeur soit à ses ordres alors que le Premier Ministre se doit de respecter la politique décidée par le Comité directeur.

Par ailleurs le Premier Ministre est favorable à une fusion des partis Likoud et Israël Beitenou le parti d’Avigdor Liberman, les tenants de l’autre courant y sont formellement opposés reprochant à cette politique d’avoir fait perdre au Likoud une dizaine de Députés, et a imposé une coalition à l’opposé des alliances précédentes en rejetant le Shass dans l’opposition.

Le sort de la Knesset nouvellement élue dépend du résultat de ce scrutin. Les biens pensants toujours en train de récriminer et de trouver que Benyamin Netanyahou repousse les discussions pourraient déchanter si un tenant de l’autre courant venait à le remplacer.

A trop vouloir critiquer Israël dans toutes ses actions on perd toute crédibilité, le cas du bidonnage Al Dura va ouvrir les yeux à plus d’un, et remettre en cause le dicton, c’est vrai, je l’ai vu à la télé.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :