L’AMBASSADEUR DE FRANCE CHRISTOPHE BIGOT À ASHDOD LE 30/03/2012

Comments (0) Elections France, Législatives, Présidentielles France, Problèmes de société

Eli LAIK

La visite prévue depuis quelques jours de Christophe BIGOT en raison des récents bombardements que nous avons connus au Sud d’Israël, a coïncidé avec l’attentat meurtrier d’hier au Lycée HOTZAR HATORAH de Toulouse, ces évènements ont donc bouleversé le thème du débat.

 Après l’introduction du Consul honoraire d’Ashdod le Dr Hervé REHBY, vint le discours de l’Ambassadeur, qui nous a confirmé son soutien pour les 10 jours de bombardement que nous avons subi.

 Il a plus longuement évoqué l’attentat sauvage qui a endeuillé le Monde entier, le qualifiant d’attentat raciste, contrairement à beaucoup d’intervenants entendus depuis hier qui parlaient de l’acte d’un déséquilibré.

Puis vint le temps des questions de l’assemblée :

Pourquoi un Négationniste comme FAURISSON est-il toujours autorisé à professer ? Pourquoi lui permet-on de diffuser un film ?

L’Ambassadeur ignorant de ce fait fera certainement remonter l’information à Paris.

Une mère de famille ayant déjà écrit, a évoqué son courrier, précédemment à Aulnay sous bois, elle a vu son fils revenir tabassé à cinq reprises de l’école, de la synagogue du bout de la rue, voire de chez ses Grands-Parents de l’immeuble voisin. La cinquième fois son fils a du être hospitalisé, et le policier auprès de qui elle déposait plainte lui a conseillé crûment « casses-toi d’ici, vas chez-toi » sous entendu en Israël. Car dans l’esprit des gens, si on est Juif, on n’est pas Français. Elle a fait immédiatement son Alyah, abandonnant maison, et travail pour trouver une chaleur de vivre incomparable. Se plaignant de l’augmentation des actes anti sémites, en contradiction avec l’assertion de Christophe BIGOT qui disait en introduction qu’avant les évènements d’hier de source du CRIF les chiffres étaient au plus bas depuis 10 ans.
Aimez-vous cet article ? Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici.

J’ai alors évoqué ces évènements en précisant qu’en tant que Toulousain d’origine je me sentais en deuil connaissant personnellement le père d’une victime le Rav MONSONEGO.

J’ai d’abord précisé que contrairement à ses dires, mes propres écrits et ceux de toute les publications, il ne s’agissait pas d’une fusillade, une fusillade est un échange de coup de feu entre deux ou plusieurs personnes armées, ce qui n’était pas le cas ici.

Il ne s ‘agissait pas de l’acte d’un dément contrairement aux déclarations de certains en tête desquels figure le Ministre de la Défense : Gérard LONGUET, cet homme excelle dans son ministère, mais ses compétences à l’Intérieur laissent à désirer, en outre il est plutôt connu pour son inimitié envers Israël, et ceux qui n’aiment pas notre pays, et qui se prétendent antisionistes, sont en réalité des antisémites qui se masquent.

J’ai précisé que ce qui nous différencie nous Juifs des non Juifs Français, c’est que vous raisonnez avec votre cœur, alors que nous apportons les réponses à nos questions en les extrayant du plus profond de notre mémoire, car nous avons été baignés dans l’histoire des pogroms successifs qui ont bornés la vie de nos ancêtres depuis la nuit des temps. Pour nous, il ne s’agit donc pas de l’attentat d’un déséquilibré, mais bien d’un pogrom.

La cause de ce regain de racisme est à mettre au crédit de la politique de la France qui depuis le milieu des années 1990 à la suite des attentats du RER a adopté un profil bas par rapport à toutes ces officines terroristes dans le but d’éviter des récidives. Ils ont voulu éviter l’intifada au prix du déshonneur, ils ont eu le déshonneur et l’intifada.

Les médias aux ordres se sont appliqués à délégitimer Israël, le diabolisant, grâce à leurs commentaires biaisés, ils ont fait basculer l’opinion publique qui abhorre notre pays, sans en connaître ni son histoire, ni ses réalisations.

Comme cela ne suffisait pas, France 2 a diffusé en 2010 un document douteux que tous les autres médias avaient refusé, car non vérifiable, ce torchon est passé à une heure de grande écoute sur la chaine de télévision nationale, en quelques jours relayé par toutes les chaines arabes c’est devenu l’Affaire Al DURA.

Les différents évènements suivants ont été revendiqués au nom de Mohamed Al DURA car sa photographie est devenu le symbole des actions terroristes qui ont ensanglanté la planète.

 11 septembre 2001 Attentat des Twin TOWERS 3000 morts.

 1er Février 2002 Décapitation de Daniel PEARL.

 Du 26 au 29 novembre 2008 Attentat de Mumbai 166 morts plus de 300 blessés dans des hôtels de luxe, un restaurant et le centre Habbad.

 Depuis de nombreux attentats à Mumbai ont également fait de nombreux morts.

 L’affaire Al DURA ayant été dénoncée par Philippe KARSENTY, a déclenché de nombreux procès dont le dernier rebondissement :

 article-karsenty-france-2-la-cassation

Également : historique-jamal-a-dura-perd-son-proces

 Dans une autre affaire, qui n’a reçu aucune revendication, et qui s’est passée 10 jours après le Twin Towers, le 21 septembre 2001, la double explosion à Toulouse d’abord de la SNPE, suivie immédiatement de celle d’AZF ayant causé 32 morts, et qui au prix de nombreux rebondissements de justice devrait connaître une réponse ce mois-ci ; le substitut du Procureur dépêché sur les lieux avait déclaré avant de s’informer qu’il avait la conviction qu’il s ‘agissait d’un accident industriel à 99,5%. Quels peut être la crédibilité du résultat de l’enquête ? La messe était dite.

 Christophe BIGOT a reconnu que le terme fusillade était inapproprié, il a répété qu’il s’agissait d’un pogrom.

 Citant Camus: »Mal nommer les choses, c’est ajouter du malheur au monde », Jacques SOUSSAN relève que ne pas donner sa véritable signification à cet évènement, c’est risquer de le voir se reproduire. La société française ne peut pas faire l’économie d’un débat sur le mal qui la ronge, qui peut produire de tels « fous » capables de commettre de telles ignominies. Sous l’effet de quels conditionnements religieux, idéologiques, ou médiatiques, un détraqué peut-il trouver un exutoire commode à sa « folie », en s’en prenant à l’arabe, au noir, ou à de « dangereux enfants juifs de trois, cinq, ou sept ans »?

L’attentat d’hier est le révélateur que la France est malade, les Français ont dépassé le seuil d’acceptation d’identités et de cultures diverses qui ne souhaitent pas s’assimiler ni accepter nos règles de vie.

Les personnes ou les groupes nourris de désinformation ont trouvé le remède en se retournant sur le bouc émissaire désigné j’ai nommé le Juif.

Le Rav M. AMAR spécialiste de l’éducation des enfants, avait auparavant déclaré que lorsqu’on aura retrouvé le ou les auteurs de ces actes, il faudra bien sur les juger à l’aune de leur forfait, mais que le vrai remède sera de penser à éduquer les Français en appelant un chat un chat.

L’Ambassadeur en a pris acte, il nous a précisé qu’il incitait les journalistes et les décideurs à visiter le pays, et nous a encouragé à en faire de même, il nous a quitté car son emploi du temps très chargé l’obligeait à partir immédiatement à la Knesset où il devait rencontrer Dany DANON du Likoud, Responsable de la commission de l’intégration à la Knesset.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :