La Cour suprême se prononce sur la conversion libérale

Comments (1) Cour Suprême, Elections Israël, Knesset, Likoud

Eli LAIK

La Cour Suprême d’Israël vient de se prononcer sur un point de droit canon, en a t-elle le droit?

Si Israël avait une Constitution, cette dernière définirait les rôles des différents pouvoirs: législatif, juridique et exécutif. Les pays s’appuyant sur une Constitution ont opté pour la séparation des pouvoirs, leur Cour Suprême pour les uns ou Conseil Constitutionnel pour les autres n’est pas là pour écrire le Droit, mais pour contrôler que les lois émises par les Législateurs soient conforme à la Constitution.

Israël lors de la déclaration d’Indépendance du 14 Mai 1948 a précisé qu’Israël était le pays où tout Juif avait sa place., ils suffisait de prouver sa judéité par sa filiation (mère juive).

Les Juifs de Russie et d’Europe centrale qui furent ceux des premières Alyot amenèrent avec eux le communisme dans leurs bagages. Pour beaucoup ils ne pratiquaient pas ou le pratiquaient de manière traditionaliste, ils descendaient d’une lignée juive. Ils vinrent rejoindre les Juifs qui résidaient depuis toujours en Israël devenu sous Titus la “Palestine”.

Le Rabbinat de l’époque dictait le droit canon,

Rappel de la loi dans l’histoire.

Le droit canon.

  • Dès le don de la Torah au Mont Sinaï, il y eut du prosélytisme, les premiers convertis furent “la tourbe nombreuse qui suivit les Hébreux à leur sortie d’Égypte. Ils s’engagèrent en même temps que les Hébreux à suivre la loi pour ensuite la comprendre.
  • Le premier nom de prosélyte connu fut Jéthro le beau-père de Moïse.
  • Puis ce fut la conquête de la terre de Canaan conduite par Josué, c’était lui qui dictait la loi en conformité avec la Torah.
  • Par la suite, le Sanhédrin (assemblée de 70 anciens) légiférait selon le droit canon. Cette période dura 1.300 ans.
  • Le principe du “Don de la Torah” a été défini sous réserve de diffuser ce message à l’humanité des 70 nations. La Torah rappelle que les Nations étaient invitées au Temple à l’occasion des fêtes de pèlerinage, et qu’à cette occasion des sessions spéciales leur étaient consacrées, puisque 70 toros y étaient sacrifiés un par Nation. Le Judaïsme était alors prosélyte, et ceux qui le désiraient pouvaient rejoindre la communauté selon les règles du droit canon.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Les dérives du Judaïsme.

  • Il y a 2.000 ans, un Rabbin suivi de 12 disciples parcourut la terre d’Israël, son message “aimons-nous les uns les autres” plût aux plus humbles. L’un de ses disciples Jean le Baptiste donnait le baptême par immersion dans le Jourdain avant qu’il ne se jette dans le lac de Tibériade.

    Ha Yarden Park lieu des immersions par Jean-le-Baptiste
  • Les Romains qui pratiquaient le polythéisme voulaient bien accepter le Dieu d’Israël (en plus des leurs), mais ils étaient hostiles à la circoncision. Jean proposa à Yeoshua d’en convertir le plus grand nombre sans circoncision et de les appeler “Gentils” ceux sont les Chrétiens depuis, ils ne sont donc pas Juifs.
  • Les Juifs d’Europe centrale en proie aux Pogroms émigrèrent aux Amériques. Ils décidèrent de s’intégrer dans ce nouveau pays d’accueil où toutes les formes de religions étaient et sont toujours acceptées. Ils décidèrent de se fondre dans la masse en adoptant les coutumes locales telles que “Thanksgiving” qui est la profession de foie des Protestants débarqués du May Flower. Cette dérive fut la source du Libéralisme juif, où chacun fait ce qu’il veut comme il le veut, quand il le veut, ce qui est loin du judaïsme de nos ancêtres. Sont-ils toujours Juifs?

La loi aujourd’hui.

Les Juifs aujourd’hui en Israël.

  • Le Sanhédrin actuel c’est le Rabbinat avec ses deux branches menées par le Grand Rabbin ashkenaze, et le Grand Rabbin séfarade.
  • Le Rabbinat applique le droit canon.
  • C’est le Rabbinat qui décide qui est Juif et qui ne l’est pas, et toutes les conversions sont de son ressort exclusif.
  • La conversion est un long processus qui permet de détecter le cheminement du prosélyte, sa connaissance et la pratique des règles “mitzvot” du judaïsme, la conversion est validée après la circoncision des hommes et le passage au “Mikvé” bain rituel pour tous.

La population israélienne.

  • Fin 2019 Israël comptait 9.136.000 citoyens.
  • 6.772.000 Juifs.
  • 1.916.000 Arabes.
  • 448.000 Autres.

Le Constat de la Cour Suprême.

  • Le Gouvernement israélien longtemps dirigé par la gauche a basculé à droite avec les Alyot séfarades.
  • L’Armée dont l’État major comprend 1 seul Séfarade pour 29 Ashkénazes, L’Administration, la Justice, sont largement à gauche, la Cour Suprême est dominée par une idéologie progressiste qui n’est pas le reflet de la Knesset issue d’élections démocratiques.
  • L’émergence d’un parti politique laïc Yesh Atid.
  • L’émergence d’un axe tout sauf Bibi. Israël Beteinou d’Avigdor Liberman (parti laïc), Baït hayéhoudi de Naftali Bennet (sioniste religieux), Yesh Atid (laïc), Bleu-Blanc.
  • La résilience du Likoud allié au Shass (orthodoxe séfarade) et Judaïsme unifié de la Torah (orthodoxe ashkénaze).

Le torpillage anti démocratique de la Cour Suprême.

  • Le Président de la Cour Suprême israélienne le Juge Aharon Barak 1995-2006 a outrepassé ses droits, il a considéré que la Cour Suprême avait prééminence sur la Knesset et pouvait intervenir pour imposer des lois.
  • Depuis la Cour Suprême fortement marquée à gauche n’a de cesse d’intervenir dans chaque décision de la Knesset pour qu’elle vote des lois inspirées de l’idéologie de la gauche, ce qui est totalement anti démocratique puisque le peuple est souverain.
  • Aujourd’hui, la Cour Suprême vient de se prononcer sur une règle du droit Canon, empiétant sur le pouvoir du Rabbinat, en prétendant qu’il doit y avoir une séparation de la Synagogue et de l’État, nous ne vivons pas en France dans un pays laïc mais en Israël qui vient de voter une loi organique précisant qu’Israël est un pays juif, tout en autorisant la pratique de tous les cultes.
  • Ce comportement n’a pu se développer que parce que Israël n’a pas de Constitution, et qu’aucune loi organique ne précise le statut de chaque pouvoir.
  • Il est urgent pour la nouvelle Knesset de voter une loi organique qui précise le rôle de chaque pouvoir. Les partis orthodoxes ne rejoindront une coalition menée par Benyamin Netanyahou qu’en cas d’engagement du P.M dans ce sens.

L’émergence d’un pouvoir des Médias.

  • En raison d’un regroupement des Médias, nous assistons à une uniformité de l’information,il est aujourd’hui impossible de débattre de quelque sujet que ce soit puisque la Doxa des Médias de gauche a seule force de loi, et que tous ceux manifestant une autre pensée sont des complotistes.
  • Nous assistons depuis deux décennies au lynch politique des dirigeants ou des chefs de partis de droite, empêchant un Candidat d’accéder au pouvoir sans l’aval des Médias.
  • Nous avons assisté dès son élection à des attaques en règle contre Nicolas Sarkosy, qui a été brocardé pour sa petite taille, ses Rolex, toutes choses n’ayant rien à voir avec son action.
  • Nous avons assisté au lynch médiatique du Candidat François Fillon afin d’empêcher la droite de gouverner, le coup d’État médiatique est depuis devenu un coup d’État juridique. Et les électeurs français de droite ont été spoliés de leur scrutin.
  • Depuis des années, la gauche israélienne a perdu le pouvoir par des moyens démocratiques, elle essaie à tout prix de le récupérer par des moyens antidémocratiques de délation, de saisine de la justice pour des affaires inexistantes qui trainent depuis des années en vue d’évincer du pouvoir un P.M qui vient d’être réélu haut la main 3 fois en 2 ans et que tous les sondages actuels donnent gagnant pour le scrutin du 23 mars. Les Médias relaient dans un tamtam médiatique assourdissant.
  • Dès son élection aux Primaires du GOP, Donald Trump a été brocardé par les Médias américains, repris par les Médias européens menés par la France qui ne rate jamais une bonne occasion de se taire. Donald Trump a été traité d’idiot, (je voudrais bien être à moitié aussi idiot que lui, je serais à la tête d’un patrimoine de 7,5 milliards $.) Ils l’ont traité d’incapable, effectivement, il n’a créé que 11 millions d’emploi en 3 ans, du jamais vu outre Atlantique, il a fait signer les Accords d’Abraham faisant la paix dans un conflit séculaire. Il a ramené les Boys à la maison. Je passe sur les nombreuses autres actions positives.
  • Alors que le dépouillement à 20 heures le donnait gagnant lors des élections du 3 novembre 2020, le bourrage d’urnes en absence de scrutateurs républicains évacués manu militari des bureaux de dépouillement l’a évincé du pouvoir, les Médias annonçaient dès le matin du jour de vote que Biden était le futur Président.
  • Avant le vote par le Congrès il y eut un assaut des lieux par un groupe de factieux, Donald Trump lança un appel au calme et à l’évacuation des lieux sur Tweeter, immédiatement le GAFAM ferma tous ses comptes l’empêchant de s’exprimer, est-ce de la démocratie? Est-ce un comportement normal envers Le Président des États-Unis? Constatant l’incapacité des forces de sécurité à  faire évacuer les manifestants Donald Trump voulut envoyer 10.000 hommes de la Garde nationale on le lui refusa, alors que les Médias le rendaient responsable de cette invasion. Plus tard, la Garde nationale fut appelée pour laisser les hommes dormir à même le sol, est-ce un comportement démocratique?

    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour https://les-francophones-d-israel.com/

    Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d bloggers like this: