Du Riffifi à la Knesset (balagan)

Comments (0) Cour Suprême, Elections Israël, Knesset, Likoud

Eli LAIK

Avant d’aborder le sujet, je voudrais présenter ici mes voeux les plus sincères de bon rétablissement à Benny Gantz qui est en isolement depuis quelques jours, bien que nous ne soyons pas en accord politique nous sommes tous des humains aux prises avec cette maladie.

Hier à la Knesset le Député Bezalel Yoel Smotrich, dirigeant du parti Tkuma, petit parti rattaché à Yamina a jeté un pavé dans la mare.

Il a demandé à diligenter une commission d’enquête envers les juges en charge du dossier à charge contre Benyamin Netanyahou, dont le procès et la première audience sont fixés à la semaine prochaine. Comment peut-on envisager de faire pression sur la justice?

Une partie des Députés Likoud l’ont soutenu dans cette affaire alors qu’une autre partie du Likoud était plus réservée.

Le Premier Ministre voulant savoir qui soutiendrait cette demande a téléphoné aux différents chefs de file de la coalition.

Aryeh Derhy lui a répondu qu’il était temps de s’occuper des affaires du pays qui étaient à l’abandon, qu’il y avait des priorités à respecter:

  • La lutte contre le Covid 19.
  • Le redressement économique avec la prise en compte des plus démunis face au chômage généré par la crise sanitaire.
  • Le soutien des entreprises qui déposent le bilan les unes derrière les autres.
  • Que le Premier Ministre ferait mieux de s’occuper de ces points avant de se préoccuper de son avenir à lui. La dessus Arieh Derhy a lui raccroché le téléphone au nez.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Pourquoi en est-on arrivé à cette situation?

Parce qu’en Israël pays en guerre bien avant son Indépendance, on s’occupe de gérer les problèmes dans l’urgence, et que la sécurité est comme le reste, on met un pansement sur la plaie sans soigner la raison de cette plaie.

Tous les hommes politiques depuis l’Indépendance fonctionnent ainsi.

Benyamin Netanyahou il y a une dizaine d’année a réglé la question de l’économie d’une manière remarquable.

Il a pris de bonnes mesures sur le plan sécuritaire en construisant les murs qui ont fait cesser les infiltrations des terroristes.

Il vient d’être réélu sur un programme de réunification de la Judée-Samarie qui reste en suspens.

Alors que la pandémie reprend, les bonnes mesures ne sont pas au rendez-vous. Tétanisés par les chiffres, les décideurs ne formulent pas de bonnes solutions, le Ministre de la Santé est freiné par le Ministre de l’Économie qui voit l’économie s’effondrer. Des solutions de sortie de crise avaient été formulées ici.http://les-francophones-d-israel.com/2020/06/05/comment-le-capitalisme-a-absorbe-lecologie-en-la-phagocytant/ 

Alors que Israël Katz en charge du dossier propose son plan de redressement économique et de soutien aux impactés par le confinement, aussitôt 4 autres plans émanant de Ministres du Gouvernement lui sont opposés. Qu’attend le Capitaine du navire pour arbitrer?

Pourquoi cette gabegie? Parce que le système électoral est tel, qu’aucune majorité ne se dégage derrière le Candidat choisi pour mener les Affaires, ce dernier devra négocier chaque virgule de chaque décision perdant un temps incroyable pour répondre aux arguties de partis mineurs.

Il faut réformer le système électoral en vue de donner une forte majorité au Gouvernant.

Pourquoi cette demande de Bezalel Smotrich? Alors que lors du discours d’Indépendance David Ben Gourion devait convoquer une Assemblée Constituante afin de doter le pays d’une Constitution, le pays s’est trouvé en guerre le jour même, et depuis, au lieu de régler ce point majeur, on a bricolé, on a voté des lois fondamentales pour répondre au fur et à mesure à des besoins pressants, le tout sans aucune vision à long terme permettant d’éviter les écueils.

Israël est un joyau, alors que nous avions la Torah, des Juges, et un Prophète, nos ancêtres ont réclamé un roi. Depuis il nous manque un chaton pour que notre joyau soit en valeur, ce chaton, c’est la Constitution qui régira le cadre de fonctionnement des 3 pouvoirs indépendants qui ne doivent pas empiéter l’un sur l’autre. La Constitution prévoira le mode électoral et les tâches et devoir de chacun, avec un Chef de Gouvernement qui pourra se consacrer à sa tache car il ne pourra être jugé pour ses actes que lorsqu’il ne sera plus en fonction.

Si nous avons un exécutif fort qui s’appuie sur une majorité importante à la Knesset, si la Cour Suprême ne peut plus être saisie par un citoyen qui ne représente que lui mais par un collège représentatif des électeurs, les affaires seront moins embrouillées, et nous n’en arriverons plus à cet immobilisme préjudiciable à tous.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :