Démission du Président de la Knesset

Comments (0) Cour Suprême, Elections Israël, Knesset, Likoud

Eli LAIK

Benny Gantz n’a toujours pas répondu aux multiples propositions de Gouvernement d’urgence nationale de Benyamin Netanyahou, une heure après être sorti de la réunion avec le Président Rivlin et le P.M, dûment cornaqué par ses alliés Moshé Yaalon et Yaïr Lapid, Benny Gantz a reproché au P.M d’avoir fait fuiter des informations sans son consentement, on se croirait en pleine discussions entre le Gouvernement Israélien et Abou Mazen ou ses sbires.

Alors que la crise sanitaire capte toutes les attentions du Gouvernement, alors que les chiffres ne cessent d’augmenter, plus de 2.000 personnes contaminées dont une quinzaine dans un état grave, et 5 personnes décédées, sachant que ces chiffres sont appelés à doubler tous les trois jours. Alors que les conditions de sortie ne cessent de se durcir, interdiction de sortie sauf pour les provisions alimentaires, les achats de médicaments, la banque, ou l’essence, ou pour se rendre au travail sous réserve du respect maximum 10 personnes dans un même lieu espacées de 2 mètres, avec fermeture de tous les autres commerces; une esthéticienne à domicile vient d’être condamnée à une amende de 5.000 Nis soit 1.300 €. Dans le même temps devant la Knesset une manifestation avec drapeaux israéliens et drapeaux noirs contre le gouvernement se déroule jour et nuit sans que la police ne verbalise.

parallèlement, le parti Blanc bleu et ses associés au lieu de s’activer à la création d’un Gouvernement dont Benny Gantz a reçu le mandat, demandent à la Cour Suprême acquise à leurs idées d’imposer au Président de la Knesset Yuli Edelstein de mettre en place immédiatement le vote pour élire son successeur. La Cour Suprême dont ce n’est pas le rôle vient cependant de formuler sa réponse, elle ordonne au Président de la Knesset qu’il soit procédé à des élections, ce qui est impossible aujourd’hui puisqu’en raison de la Crise sanitaire la Knesset est fermée, et les Députés fraichement élus n’ont pu prêter serment que 3 par 3, ce qui fait 40 séances.

La séparation des pouvoirs est la règle dans toutes démocraties du Monde entier. En Israël -Le pouvoir législatif est exercé par une Chambre unique, la Knesset outre le vote du budget elle crée des lois qui passent par une commission de contrôle et sont votées en troisième lecture pour être validées. -Le pouvoir législatif contrôle le pouvoir exécutif afin qu’il fonctionne en accord avec les lois. -Le pouvoir judiciaire est indépendant il fait appliquer la loi. En absence de Constitution, et de Conseil constitutionnel, la Cour Suprême qui cumule les fonctions de Cour d’Appel, et veille à ce que les lois soient “Constitutionnelles” s’est arrogée depuis le juge Barak, le droit de s’immiscer dans les deux autres pouvoirs, ce qui est antidémocratique, et contraire à l’esprit de la séparation des pouvoirs.

La Cour Suprême vient donc de commettre un acte illégal en s’immisçant dans les autres pouvoirs, la majorité de ses membres sont acquis aux idées de gauche, et elle le fait de manière partisane comme elle nous y a accoutumé encore récemment, alors que la Députée arabe Heba Yazbak du Parti Balad dont la Candidature avait été invalidée par la Commission électorale conformément à la loi , en raison de son attitude anti israélienne et son soutien au terrorisme, la Cour Suprême avait statué que ses posts sur Facebook étaient inappropriés mais qu’elle pouvait se présenter. Précédemment, elle avait statué pour la réintégration de la Députée Haneen Zoabi, qui s’était également distinguée par des paroles et des actes qui dans tout autre pays lui aurait valu les foudres de la Haute Cour de Justice et son incarcération doublée de son inéligibilité.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Yuli Edelstein a donc démissionné pour faire part de sa désapprobation pour cette immixtion inadmissible de la Cour Suprême. C’est une première depuis l’indépendance.

Les partisans d’enterrer “Israël Pays juif” aussi bien des Arabes unifiés, de Meretz, et Bleu-blanc; et d’Israël Beteinou hurlent que “Yuli Edelstein a rabaissé la Cour Suprême” Lapid accuse: “Netanyahou a demandé à Edelstein de mettre le feu à la démocratie.”

Les partisans de prioriser la guerre contre le Coronavirus s’indignent.

Ofir Akounis (Likoud) : “Yuli, je suis fier de toi! Bleu-Blanc, honte à vous!”

Ouri Maklev (Yahadout Ha torah): “La démission de Yuli Edelstein traduit l’anarchie qui règne dans le pays en raison de la dictature de la Cour suprême depuis trop longtemps ainsi que l’abîme qui se creuse entre l’urgence dans laquelle se trouve le pays et l’attitude politique responsable que nous aurions été en droit d’attendre de la part de Bleu-Blanc. Il n’est pas trop tard pour réparer.”

Miri Reguev (Likoud): “Bravo! Gantz, Lapid, Asheknazy, Yaalon et Lieberman! Vous avez réussi. Vous serez inscrits dans les pages de l’Histoire pour avoir suscité l’une des manœuvres les plus viles qu’aura connue la démocratie israélienne. Un président de la Knesset qui démissionne en situation d’urgence telle que l’humanité n’a jamais connue. Voilà, vous avez obtenu ce que vous vouliez, alors allez-y, gérez tout cela seuls: une minorité juive avec des partisans du terrorisme.”

Betzalel Smotritch (Yamina): “Yuli Edelstein s’est sacrifié avec honneur sur l’autel de dictature judiciaire. En démissionnant, il prend la défense de l’indépendance de la Knesset et refuse de capituler devant une décision sur laquelle flotte le drapeau noir. C’est un jour triste pour L’État d’Israël.”

Ofir Sofer (Yamina): “La démission de Yuli Edelstein traduit la grande crise dans laquelle se trouve le peuple d’Israël. Yuli, ancien Prisonnier de Sion, homme d’État, fidèle à Erets Israël, au peuple d’Israël et à la Torah d’Israël, est plus que tout autre digne d’être Président de la Knesset en cette période. La manière dont il a démissionné est un appel supplémentaire pour nous tous, élus du peuple, pour nous ressaisir et former un gouvernement d’urgence nationale.”

Micky Zohar(Likoud) : “La décision de Yuli Edelstein est compréhensible, la décision de la Cour suprême irresponsable, destructrice et biaisée tout comme est l’attitude de Bleu-Blanc, Lieberman et la Liste arabe unifiée ». Le Président de la coalition appelle Benyamin Netanyahou à mettre à exécution sa menace de mettre fin aux négociations avec Bleu-Blanc.”

Alors que dans tous les pays au Monde, les habitants font corps derrière leurs dirigeants dans leur lutte contre le coronavirus, au sein du clan Bleu et blanc et de ses alliés, on s’ingénie à fracturer le pays en délégitimant le P.M et tous ses adjoints dans un jeu de bowling qui les déshonore; les électeurs sauront se souvenir de ce comportement digne de l’époque stalinienne.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :