Les Élections en Israël

Comments (0) Elections France, Elections Israël, Knesset, Législatives, Likoud, Locales, Municipales

Eli LAIK

Les Municipales:

Dr Ye’hiel Lasry Maire d’Ashdod

Les municipales se déroulent en 2 temps:

Les Maires:

Les Candidats au poste de Maire sont élus au scrutin majoritaire à deux tours, si l’un des Candidats atteint 40% au premier tour il est élu. Sinon les deux Candidats arrivés en tête sont départagés à la majorité.

Les Conseillers municipaux:

Les Candidats au poste de conseillers municipaux présentent leur liste l’élection a lieu au scrutin proportionnel intégral à 1 tour. Les Candidats Maires proposent leur propre liste, la liste des Conseillers est connue le premier soir des élections alors que le Maire ne sera élu que 2 semaines plus tard à l’issue du second tour.

Cette façon de faire particulière à Israël si elle satisfait les partisans de la proportionnelle intégrale qui pensent que tous les courants de pensée sont représentés, est inefficace sur le plan de la gestion de la Commune car comment un Maire élu sur un projet peut-il le mettre en œuvre s’il ne dispose pas des élus pour le soutenir, il devra longuement marchander afin de mettre en place une coalition qui pourra se défaire en raison d’un chantage exercé à l’occasion de chaque vote. Ceci favorisant l’immobilisme et le clientélisme peu compatibles avec une bonne gestion démocratique.

L’exemple type est la ville d’Ashdod, le Maire Yé’hiel Lasry est réélu brillamment pour un troisième mandat au premier tour avec 41,6% des suffrages, c’est la sanction d’une excellente gestion des deux Mandats précédents, toutefois les électeurs qui n’aiment pas le sandwich à la pita, ne lui ont pas donné les moyens de gérer efficacement, sa liste n’a obtenu que 2 Conseillers élus sur 29.

Si le scrutin s’était déroulé en France, il aurait été élu, et aurait obtenu 70% des Conseillers, alors que le Candidat de l’opposition en aurait obtenu 30%. Il aurait pu sans souci mettre en place sa politique, et la démocratie aurait été sauvegardée.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

La Knesset:

120 Députés sont élus par liste à la proportionnelle intégrale, les listes n’ayant pas obtenus 4 élus sont exclues. Chaque Député est élu par l’obtention du quotient des suffrages exprimés divisé par 120, les restes obtenus par les listes se partagent entre les listes ayant passé des accords avant le suffrage sinon, il s’ensuit une importante perte qui va à l’encontre de la recherche des partisans de la proportionnelle intégrale.

Une coalition est mise en place par le parti capable de la présenter au Président, ce n’est pas toujours le Premier parti issu des élections qui en est capable. Là également les délices des tractations, marchandages et autres chantages font que sur 20 Knesset, 13 ont été dissoutes avant leur terme. C’est le cas de la 20ème Knesset qui vient d’être dissoute sur l’impossibilité de trouver une majorité sur la loi de la conscription.

Qui est responsable de cet échec? Avigdor Liberman, l’ancien Ministre de la Défense a démissionné avec fracas, en raison de l’acceptation d’un cessez-le-feu avec le Hamas par le Premier Ministre qui a suivi les conseils des services de sécurité, ainsi que ceux de l’État Major, immédiatement après l’accord de cessez-le-feu signé, on a exposé 4 tunnels sur le front nord qui auraient pu déverser des centaines de miliciens du Hezbollah prêts à égorger des civils dans les semaines à venir. Bien sur à l’époque 74% des Israéliens étaient hostiles à ce cessez-le-feu, mais n’oublions pas qu’en Israël grand pays démocratique nous avions d’après le recensement de 2017, 8 millions 712 mille Premiers Ministres.

Avigdor Liberman très offensif contre les orthodoxes voulait faire passer la loi sur la conscription, obligeant les orthodoxes a effectuer sinon un service militaire, mais au minimum un service civique auquel beaucoup sont opposés. Depuis qu’il a démissionné, il vient de voter contre cette loi qu’il promouvait précédemment faisant chuter le Gouvernement dans un but électoral.

Dès la démission d’Avigdor Liberman, Naphtali Bennet brigua le portefeuille de la Défense, menaçant s’il ne l’obtenait pas de sortir de la coalition, il se calma vite à l’évocation des tunnels, mais là également les électeurs s’en souviendront.

Aujourd’hui la gauche fanfaronne, Tsipi Livni forte de ses 6 Députés Hatnuah fusionnés avec le Parti Travailliste au sein de l’Union Sioniste qui n’a obtenue que 24 Députés en 2015 parle de gagner le Gouvernement alors qu’elle est en chute libre.

Yaïr Lapid qui n’accepte pas d’être au second rôle, éternel agitateur, avec 11 sièges donne constamment de la voix. Sa porte parole francophone précise que lorsque Yesh Atid gagnera ces élections, il se tournera vers le Likoud pour former la coalition en laissant sur la touche certains membres du parti jugés indésirables, voilà une preuve de démocratie, Yesh Atid ne tiendrait pas compte du résultat du scrutin, les électeurs apprécieront.

Mais quelle alternative proposent donc les Candidats de Gauche? Ils veulent mener exactement la même politique, il faut dire que depuis que Benyamin Netanyahou dirige le pays, grâce à la politique économique mise en place alors qu’il était Ministre des Finances les choses se sont nettement améliorées:

  • L’Inflation est passé de plus de 10% au taux le plus bas de l’O.C.D.E.
  • Le taux de chômage idem, nous avons le plein emploi.
  • Le PNB fait des envieux dans le Monde entier, Israël est devenu la 8ème puissance mondiale.
  • Nos relations internationales progressent, les pays arabes aspirent à la paix avec Israël avides de sa technologie, de son savoir faire dans le domaine de l’eau qui manque cruellement au Proche-Orient comme en Afrique, ainsi que dans le domaine de la santé où Israël innove sans cesse.
  • Quand à la sécurité, les Israéliens préfèrent l’original aux succédanés. Ils rejetteront le « Canada dry. »

Malgré les différentes affaires 1000, 2000, 3000, et maintenant 4000 suscitées à l’initiative de la gauche et dont 3 n’ont pas donné lieu à poursuites, les Israéliens voteront en masse pour le Likoud, de nombreux sondages successifs parlent de 40 Députés de quoi bien verrouiller la prochaine coalition.

Là également en comparaison, en France, où la majorité truste la plupart des sièges de Députés donnant une assise au projet gouvernemental. Mais le mode de scrutin est différent, il y a un Député par circonscription élu à la majorité à deux tours, les Électeurs connaissent leur Député à qui ils s’adressent régulièrement, alors que dans un scrutin par liste personne ne connait son représentant.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :