Netanyahou-Trump, bruits de bottes

Comments (0) Elections Israël, Elections USA, Knesset, Likoud

Eli LAIK

Donald Trump.

Mardi 8 Mai 2018 à 21 heures heure de Jérusalem, Donald Trump a prononcé un discours, il a repris mot pour mot les phrases que Benyamin Netanyahou avait prononcées précédemment, il a dit que les Ayatollahs étaient des menteurs, qu’ils étaient des terroristes, qu’ils avaient menti sur leur programme nucléaire qui n’était pas civil mais conçu en vue d’acquérir l’arme atomique.

Il a dit qu’en conséquence, il sortait des mauvais accords de Vienne qui si ils avaient été respectés, auraient permis à l’Iran d’acquérir la bombe à bref délai, que ces accords n’ont pas été respectés, que les Iraniens ne permettaient pas aux inspecteurs de l’AIEA de visiter les sites pour contrôle. Que les accords auraient dû prévoir un volet pour interdire le développement des missiles, et qu’en outre, un autre volet aurait dû interdire les interventions armées hors d’Iran.

Il a salué l’action du Mossad qui avait permis d’obtenir une masse de documents prouvant la duplicité du régime iranien.

Il a ajouté qu’il allait remettre des sanctions en vigueur, et qu’elles seraient encore plus rigoureuses que les précédentes.

Le Président a continué en louant le peuple iranien qui depuis 40 ans vit sous le joug d’Ayatollahs voyous et n’a pas connu la liberté, c’est un appel à la révolution afin de renverser ce régime.

Il a enfin terminé en signant le décret de non reconduction de l’accord qu’il a exhibé à son accoutumée.

Benyamin Netanyahou.

Le P.M israélien a repris d’une manière lapidaire les mêmes points que le Président américain, il a rajouté qu’il ne tolérait pas la présence  de soldats Iraniens, et d’armement fourni à la Syrie et au Hezbollah en vue d’éradiquer Israël, précisant qu’il valait mieux une confrontation tout de suite que plus tard.

L’Iran.

Rohani reconnait avoir menti, il veut rester dans l’accord, et déclare qu’il va reprendre l’enrichissement à outrance. De quel accord parle t-il? Ils augmentent fortement le prix du pétrole, oubliant qu’ils ne pourront pas l’encaisser.

Les Européens.

D’une même voix, les Européens ont dit qu’ils regrettaient la sortie des E.U. de l’accord, qu’eux y restaient (contrats juteux obligent) proposant de l’élargir ce qu’ils avaient toujours refusé jusqu’alors. Dans le plus pur style munichois, ils sont dans le déni de la vérité voulant sauver la paix à tout prix. « Vous aurez le déshonneur et la guerre » avait dit Churchill.

Ils oublient ce que veulent dire des sanctions. Blocage des flux financiers, Toutes les entreprises (Renault, Peugeot, et les dix douzaines d’autres empêchées de fonctionner dans le monde entier).

Israël.

Après les paroles l’action: 22h17, 2 heures après le discours du P.M. Israël bombarde une base iranienne près de Kiswa proche de Damas bilan 9 morts, des Pasdarans iraniens et des miliciens chiites pro-iraniens, les explosions font penser que le dépôt d’armes visé a été détruit. « La meilleure des défense, c’est l’attaque. »

La France.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

La France a bombardé la Syrie à plusieurs reprises, elle a procèdé avec la Grande Bretagne au découpage de l’Empire ottoman.

18 octobre 1925 l’armée française bombarde Damas bilan près de 1.500 morts.

Mai 1926 l’aviation française bombarde Damas bilan 5.000 morts.

29 mai 1945 après le massacre de Sétif, le Général De Gaulle ordonne à l’aviation française le bombardement de Damas bilan 500 morts dont 400 civils et des centaines de blessés.

2011-2018 La France membre de la coalition contre l’État islamique a effectué de nombreuses frappes en Syrie.

La France regrette que ce soit l’Amérique qui soit le gendarme du Monde, elle préfèrerait avoir ce rôle où elle a excellé au Moyen-Orient comme en Afrique et même en Asie, où elle est détestée aujourd’hui par tous les peuples qu’elle a colonisés.

La France mauvaise perdante, et haineuse à l’égard des Juifs, vient de déclarer que les documents dataient d’avant la signature des accords, et qu’ils ne remettent pas en question celui-ci. Trop tard, ils sont rompus.

Les ignares Emmanuel Macron en tête.

  1. Mardi soir avant les deux discours. Nous ne sortirons pas des accords. (Selon les directives du Quai d’Orsay).
  2. Mardi soir après les deux discours. Nous ne toucherons pas une ligne des accords qui sont idéaux. (Selon les directives du Quai d’Orsay).
  3. Mercredi 19 heures. Puis le ton s’infléchit, « nous ajouterons un volet supplémentaire demandant à l’Iran de sortir de Syrie. » (Après l’avis des experts internationaux).
  4. Mercredi 21 heures. Puis voyant l’ineptie d’une telle demande, « nous ajouterons un second volet demandant à l’Iran de mettre fin à son programme de lanceurs. » (Selon l’avis des experts militaires).
  5. Demain, voyant que ça ne marche pas, ils se résoudront à rejoindre le camp de la réalité car leurs entreprises ne pourront absolument plus fonctionner avec l’Iran tant que les Ayatollahs seront au pouvoir. (Selon l’avis des banquiers qui leur expliqueront que le chef d’orchestre des flux monétaires travaille aux ordres de Donald Trump).

Messieurs les Européens cessez de raisonner anti Israël, si vous voulez continuer à profiter des bienfaits des chercheurs israéliens, il va falloir choisir, vous êtes dans le camp d’Israël, ou dans le camp adverse? Selon l’adage

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :