Municipales 2018 Ashdod c’est parti

Comments (3) Elections Israël, Likoud, Municipales

Eli LAIK

La campagne électorale pour les élections municipales d’Ashdod d’octobre 2018 a connu son coup d’envoi mercredi 21 mars. Le 50 personnes invitées ont investies la salle de réunion afin de soutenir le Maire Ye’hiel Lasry qui se présente à sa réélection.

Yé’hiel Lasry a brossé un tableau de la ville d’Ashdod où il fait bon vivre, le dernier sondage en fait état, Ashdod arrive en tête de toutes les villes pour la qualité de vie, largement devant Rishon Letsion, qui ne devance Ashdod d’une courte tête que sur un seul point.

Le Maire a rappelé son bilan:

  • Le théâtre ouvert à la suite des mises aux normes techniques qui empêchaient l’ouverture au public.
  • L’amphithéâtre de 5.000 places qui permet d’accueillir des concerts.
  • La Tayelet.
  • Le Parc.
  • L’hôpital, cette arlésienne a été réalisée grâce à l’action conjointe de Benyamin Netanyahou et du Maire.
  • Reway la voie des bus en site propre, qui permettra aux Ashdodim de circuler aisément, ce chantier de 500 Millions de Nis ne coûte rien à la ville, qui en a profité pour refaire le tout  l’égout, le gaz, le téléphone et internet au moyen de la fibre optique. Tous ces chantiers qui gênent comme tous les chantiers au moment des travaux, sont là pour préparer l’avenir.
  • Le Maire a obtenu l’attribution de 40% des logements sociaux construits en Israël au prix de 11.000 Nis le m2 pour des appartements de 75m2, 825.000 Nis, pour 100 m2, 1.100.000 Nis soit 40% de moins que le prix du marché. Ces logements seront tirés au sort pour éviter tout préférentisme.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Circulation à Tel Aviv, la préfiguration d’Ashdod à l’horizon 2030

Le Maire a précisé que Ashdod a le plus fort nombre de bâtiments d’Israël à rénover selon le critère du Tama 38, c’est du à la construction peu agréable à la vue de nombreux quartiers de cubes insalubres qui sont le fait de l’ancienne administration locale.

On ne comprend pas très bien le soutien inconditionnel de certains à l’ancien Maire Tsvi Tsilker  qui a construit des appartements de mauvaise qualité dignes de ceux de l’ex U.R.S.S, à outrance, sans souci de l’avenir, sans souci d’économiser le foncier, et en négligeant les infrastructures.

40 ans plus tard, il faut les démolir pour édifier des immeubles d’habitations dignes de ce nom dont les tarifs sont en progression incessante en raison de la pénurie foncière malencontreusement utilisée à l’époque.

Ashdod constructions des années 80 insalubres à détruire pour reconstruction.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :