Les Francophones au Likoud Ashdod 1ère partie

Comments (0) Elections Israël, Knesset, Likoud, Likoud francophone

Eli LAIK

1ère partie: La transformation d’Ashdod par Asher Nahon.

Les Francophones au Likoud continuent leur circuit d’information, après Ashkelon, Rishon Letsion, Bat Yam, Tel Aviv, Netanya, Jérusalem, ce fut le tour de Ashdod le 19 Mars 2017.

Le Maire excusé, Acher …. nous a parlé d’Ashdod (en Ivrit).

Ashdod n’est pas seulement la ville connue pour son port, dont la capacité va être doublée, passant de 10.000 à 18.000 containers, sous l’égide de son Maire Yé’hiel Lasry, l’hôpital le plus moderne du pays va ouvrir ses portes au mois de Mai, cette structure de 300 lits verra rapidement sa capacité doubler, doté des dernières technologies, elle sera dotée dès l’ouverture d’un département d’oncologie, de maternité, entre autres.

Pour préparer l’avenir à l’horizon des 10 ans Ashdod passera de 230.000 à 300.000 habitants. Le programme Reway a été initié. La circulation aujourd’hui  fluide connaîtra alors le même sort que Jérusalem ou Tel Aviv. Ashdod a été choisie parmi 17 autres villes pour être le pilote de ce programme qui devra s’étendre par la suite au reste du pays, le Gouvernement a alloué une enveloppe de 500 million de sheqqalim  (ce projet ne coûtera donc rien à la ville), afin de permettre aux autobus de circuler en site propre.

La mise en œuvre des travaux d’une durée de 19 mois a vu le mécontentement des Ashdodim se manifester, en raison de la fermeture d’un important tronçon de Bne-Brith un axe très important Nord-Sud du centre ville ce qui occasionne des bouchons quotidiens. Le Boulevard Ben Gourion assurant l’axe Est-Ouest a déjà vu ses travaux quasiment terminés afin d’être totalement livré à la circulation avant l’ouverture de l’hôpital. L’entrée des quartiers Sud au carrefour d’Altalena se voit doté d’une seconde voie pour tourner à gauche pour les automobilistes entrant dans la ville.

Ceci permettra d’éviter les embouteillages à l’horizon des 10 ans, réduisant par là même la pollution inhérente à l’accroissement de la circulation, l’afflux de population s’intègrera d’autant mieux que les transport publics mis à sa disposition lui facilitera la vie. Une importante partie de la population ne pouvant acquérir une voiture, tels que les personnes âgées, les enfants, et les militaires, obligés d’utiliser les transports publics.

La Mairie a profité de cet important chantier pour rénover tous les réseaux souterrains vieillissants, eau, tout à l’égout,  électricité, gaz, téléphonie, réseaux fibre. Les anciennes structures datant de la création de la ville avaient entre 50 et 60 ans.

D’autres secteurs seront impactés par les travaux d’ici la finalisation du chantier permettant à de nouvelles lignes d’autobus de circuler plus aisément, raccourcissant d’autant le temps de trajet.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

La Compagnie Afikim a déjà ouvert de nouvelles lignes qui sont d’ores et déjà en circulation:

Ligne 13 de la Tahana Merkazit au Cimetière en passant par Keren Hayessod, Shapira, Rogozin, Nordau, Hillel, Silver, Jabotinski, Herzl, Kibboutz Galouyot, Itshac Hannassi, Ben Shah, et Moshe Sne.

Ligne 21 Du bord de mer à la gare en passant par Tel ‘Hai, puis les quartiers Youd Zaïn, Têt Zaïn, Youd Guimel.

Ligne 22 Du bord de mer à la gare en passant par Montefiori et les quartiers Tet Vav, Youd Beth, Youd Guimel, Youd.

Ligne 23 Du bord de mer à la gare en passant par Montefiori, Youd Alef, Youd Beth, Kirya-City.

Il est regrettable que les trois autobus partent à la même heure avec une cadence de 20 minutes, il serait bon que les départs soient étalés.

Ligne 24 Du quartier Dalet à la gare en passant par les quartiers Tet, Het, Vav, Guimel, et Beth.

Ligne 66 d’Exodus à la gare en passant par les quartiers Marina, Tahana Merkazit, Tet.

Lignes 85 et 85 aleph (lignes circulaires) de la gare à la gare en passant par les quartiers ‘Het, Zaïn, et Guimel, le 85 aleph passe également par Vav avec une fréquence de 12 minutes.

Par la suite d’autres lignes seront ouvertes, pour répondre à l’attente des Ashdodim.

Le point noir de dossier reste le parking au centre ville, au fur et à mesure des constructions au quartier Maar, les parking ont disparu, les places existantes Boulevard Ben Gourion de l’Ouest à l’Est du Kikar City, doivent être supprimées pour laisser le passage aux autobus, la Mairie a promis qu’aucune place ne serait supprimée tant qu’un nouveau parking n’aurait pas ouvert, dont acte.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :