Les Francophones au Likoud Rishon Letsion 3ème partie

Comments (1) Elections Israël, Knesset, Likoud

Eli LAIK

L’intervention très attendue de Sharren Haskel qui a captivé la salle.

Sharren parle en français et c’est cela son point fort pour les Francophones, après s’être présentée, elle nous a parlé du travail de la Knesset en général et du Likoud en particulier, qui s’occupe aussi bien de la sécurité, que des transports avec des travaux d’infrastructures titanesques; elle évoque l’amélioration des salaires avec une augmentation sensible du salaire minimum, le resserrement de l’écart entre les pauvres et les riches.

Crédit vidéo : Eli Laïk

Elle précise qu’Israël n’est pas parfait, mais que le Likoud aspire à l’excellence, il reste encore des chantiers importants, mais ils sont traités au fur et à mesure.Elle assure que c’est de la responsabilité des Élus d’améliorer la qualité de vie de chacun, et que maintenant que les gens ont fait leur Alyah, c’est leur responsabilité également, elle reviendra plus loin sur la façon dont chacun peut s’impliquer dans cette amélioration. Car tout n’est pas parfait, même si les Israéliens sont heureux de vivre dans leur pays, ils doivent œuvrer à l’amélioration des imperfections.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Elle énonce les difficultés qui attendent les Olim:

  • La difficulté de la langue, il faut l’acquérir au plus tôt même avant l’Alyah, c’est le gage d’une bonne intégration professionnelle.
  • La reconnaissance des diplômes, où Sharren s’est totalement impliquée, elle explique que malgré la loi validant la reconnaissance des diplômes, l’Administration freine pour délivrer les autorisations d’exercer, elle cite l’exemple de dentistes Professeurs d’Université en France qui ne peuvent pas travailler en Israël bien que la loi de validation des diplômes soit effective. Elle raconte le cas de deux dentistes qui sont venus la voir avec leurs dossiers, Sharren a demandé à son assistante de téléphoner quotidiennement au Ministre de la Santé, et après un mois et demi d’appels quotidiens, de textos, telle la mouche du coche, Sharren a le plaisir de nous annoncer qu’hier, les deux dentistes ont reçu leur permis d’exercer.
  • Le Permis de conduire a également été au coeur du travail de Sharren, elle s’insurge contre le fait que des personnes ayant conduit 30 ou 40 ans en France ne puisse pas avoir le droit de circuler en Israël, ayant appris que les Italiens ne rencontraient pas cette difficulté, elle a abordé la question avec le Ministre des Transports Israël Katz, en réclamant pour les Français la même facilité accordée aux Italiens, après de nombreuse réunions, Israël Katz a donné son accord pour que les Français voient leur permis validé également, ceci n’est pas encore effectif aujourd’hui, Israël Katz a demandé à l’Ambassadeur de France en Israël que par réciprocité les permis Israéliens soient reconnus en France. Une fois ce dernier point validé, les Français devront juste se rendre au Ministère des transport, s’acquitter des droits de timbre et recevront ensuite leur permis israélien sans avoir à passer d’examen.
  • Sharren se bat également sur le plan législatif, elle propose des lois qui visent à réduire le poids du Gouvernement et de l’Administration dans la vie quotidienne des Israéliens, son travail dans la lutte contre les monopoles permettra lorsque les monopoles seront brisés, de voir les prix baisser, améliorant ainsi le pouvoir d’achat général.
  • Sharren lutte aussi pour l’égalité entre les hommes et les femmes, lorsqu’on voit le travail qu’elle a abattu en quelques mois, et qu’on le compare aux blocages existants hérités de la création de l’État par les Immigrants soviétiques, on se dit qu’un tel bulldozer va aplanir bien des bosses d’ici le terme de cette 20ème Knesset.

Sharren impliquant la salle, revient alors sur la responsabilité de tous pour changer les choses pas uniquement pour les Israéliens mais également pour les ‘Olim, les Députés ne peuvent pas tout savoir, ils ont besoin d’informations, elle demande à chacun son implication afin d’aider les Députés à résoudre les problèmes.

Lorsque les ‘Olim font leur Alyah, ils trouvent souvent un ami qui les aide dans leurs démarches auprès de l’Administration en raison de leur méconnaissance de la langue, l’ami peut quelquefois procurer un travail, mais il n’apporte jamais une chose très importante, il s’agit de la culture politique israélienne, et seule l’intégration d’un parti politique tel que le Likoud peut l’apporter, car la culture politique israélienne est totalement différente de la Française. En Israël il n’y a qu’une circonscription, on ne vote pas pour un Député mais pour un Parti qui présente une liste, Le Likoud est un des rares Parti où la liste n’est pas établie par le Chef du Parti mais issue de l’élection par les adhérents qui ont des droits de vote différentiés suivant leur ancienneté au Parti.

Crédit vidéo Eli Laïk

Sharren fait également un appel à la salle pour que les participants adhérent au Likoud, elle explique que le Likoud a la même idéologie que les ‘Olim de France dans leur majorité:

  • La sécurité et son traitement.
  • Les questions économiques.
  • Réduction de la main mise de l’Administration, et du contrôle permanent des socialistes sur le Peuple, rendant difficile la réalisation des affaires, empêchant l’émergence d’un pays économiquement fort, ce que le Likoud souhaite pour Israël.

Cliquez sur les liens suivant pour le formulaire d’adhésion au Likoud et pour un

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :