Prix à payer pour la paix

Comments (2) Elections Israël, Knesset, Likoud, Likoud francophone

Eli LAIK

Conséquences des demandes unilatérales de reconnaissance par Abou Mazen, et prix à payer pour la paix:

Depuis la demande d’Abou Mazen de reconnaissance à l’Unesco puis à l’ONU, j’avais écrit que Abou Mazen ayant délibérément jeté aux orties les accords d’Oslo qui s’opposaient à une telle démarche unilatérale sans accord préalable des deux parties, il convenait d’en tirer toutes les conséquences, que la seule réponse était:

L’Annexion totale de la Judée, et de la Samarie.

    • Demande à tout le personnel des services de sécurité arabes de prêter serment d’allégeance à l’État d’Israël, ceux qui ne le feraient pas, car cette allégeance viendrait en contradiction avec leur vision des choses seraient désarmés et invités à aller planter leurs choux hors d’Israël.
    • Les membres des services de sécurité arabes ayant prêté allégeance auraient pour mission première le désarmement de toutes les populations arabes.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

  • Les Maires et autres chefs d’administration arabes seraient amenés à prêter allégeance à l’État d’Israël, en cas d’opposition, ils auraient toute latitude de choisir un pays d’accueil plus en conformité avec leurs désirs.
  • Les populations arabes seraient alors amenées à un même choix, ceux refusant l’allégeance devant déménager sous d’autres cieux.
  • L’ensemble des populations et de leurs chefs ayant prêté allégeance bénéficieraient d’un statut de résident qui devrait devenir permanent sous un délai raisonnable, ils bénéficieraient de tous les droits des Israéliens à l’exception de ceux relatifs à la citoyenneté, en particulier le droit de vote, toutefois ils conserveraient leur droit de vote pour les scrutins locaux, leur laissant l’autonomie de gestion des villes ou villages pour lesquels ils ont élu une administration.
  • Le statut de résident permanent leur donnerait notamment le droit de libre circulation dans tout Israël, nul besoin de solliciter un droit au travail, tout statut de résident autorisant le travail dans tout Israël.
  • La réciproque serait vraie, tout Israélien devrait pouvoir circuler librement dans l’ensemble de la Judée et de la Samarie ce qui lui était interdit jusqu’alors.
  • L’accès à l’enseignement sera soumis au respect du programme israélien, les livres d’étude devront recevoir l’aval du Ministère de l’Éducation.
  • L’accès aux services de santé sera soumis comme pour tout Israélien ou résident à l’obligation de l’inscription à la caisse de retraite « bitouar leumi » et à une caisse de sécurité sociale  « koupat ‘holim » de leur choix.
  • Les résidents ayant ainsi accès à tous les avantages dont jouissent les Israéliens, connaîtront alors une amélioration très sensible de leur niveau de vie.
  • Pour conserver tous ces avantages les résidents n’auront qu’une obligation: respecter leur serment d’allégeance auquel seront amené à se prononcer tous les enfants lors de leur majorité. Ceux qui ne respecteraient pas ce serment, se verraient notifier alors leur expulsion du territoire pour la destination de leur choix.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :