Roglit 2016 Grand Rabbin de France des informations contradictoires

Comments (5) Elections France, Présidentielles France

Eli LAIK

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Home

Lors de mon article l’Ambassadeur de France à déclaré à Roglit le 5 Mai « Que le Grand Rabbin de France était sorti rassuré de son entretien avec le Ministre des Affaires (qui lui sont N.D.L.R) Étrangères. »

Fort de cette déclaration, j’avais commenté par boutade le 8 Mai à 11 heures: « De quoi est-il sorti rassuré? A-t-il été rassuré sur le fait de conserver sa place sous les ors de la République? Qu’il soit confiant, les Imams islamistes qui incitent leurs fidèles à commettre des attentats sont assurés de conserver leurs places eux aussi, vous le voyez, il y a égalité de traitement entre les deux religions. Y aurait il amalgame? »

Il paraissait étonnant devant le tollé soulevé dans la Communauté juive et chrétienne, par cette signature odieuse de la France à l’UNESCO qu’un responsable religieux ait déclaré en sortant de son entretien avec Jean-Marc Ayrault qu’il était rassuré. Le Ministre aurait-il fait passé à son Ambassadeur en Israël une information non conforme à la réalité? L’Ambassadeur a t’il de son propre chef devant l’agitation prévisible à Roglit présenté la réalité des choses d’une manière opposée à la vérité?

Crédit Vidéo Sandrine Dray Discours de l’Ambassadeur de France à Roglit le 5 Mai 2016

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Pour la Croix du 21 Avril 2016 à à 17 Heures 01

Lors de son entretien avec le ministre des affaires étrangères, le grand rabbin Haïm Korsia a rappelé à Jean-Marc Ayrault « la centralité de Jérusalem dans le judaïsme, » soulignant, par exemple, que les fidèles orientent leurs prières vers la ville sainte.

« Le grand rabbin s’est dit rassuré à l’issue de cet échange, le ministre ayant expliqué n’avoir jamais eu l’intention de remettre en cause, ni la présence ni l’histoire juives à Jérusalem, et redit que Jérusalem appartenait bien à tous les croyants, juifs, chrétiens et musulmans, » a déclaré Haïm Korsia dans un communiqué.

Dans une Tribune du Figaro du 8 Mai à 17 heures  Le grand rabbin de France déclare exactement le contraire, il s’étonne que la France ait voté pour la résolution de l’Unesco qui condamne non seulement la politique de l’État hébreu à Jérusalem, mais qui, surtout, rebaptise le mur des Lamentations et les autres lieux symboliques du judaïsme de noms arabes.

« On ne peut être que profondément choqué lorsqu’on apprend que notre pays, la France, pays des Lumières et de la laïcité, a apposé sa signature au bas de la résolution adoptée par le Conseil exécutif de l’Unesco le 16 avril dernier, sur le point intitulé (Palestine occupée).

Il ne s’agit pas pour moi – ce n’est ni mon rôle ni mon ambition – d’évoquer les conflits politiques et territoriaux qui occupent et déchirent les États du Proche-Orient. Mais le responsable religieux français que je suis, ne peut demeurer silencieux devant une telle atteinte à la foi de nombre de fidèles, qui ont accompagné la destinée du Temple de Jérusalem, de Salomon le bâtisseur à Jésus chassant les marchands ; je ne peux rester indifférent devant une telle offense à l’Histoire et à l’honneur. »

Entre ces deux déclarations du Grand Rabbin, laquelle doit on croire? l’un des deux médias aurait-il déformé les propos du Grand Rabbin?

Concernant la déclaration au Journal La Croix, de Haïm Korsia: « le ministre ayant expliqué n’avoir jamais eu l’intention de remettre en cause, ni la présence ni l’histoire juives à Jérusalem, et redit que Jérusalem appartenait bien à tous les croyants, juifs, chrétiens et musulmans. »

« On ne peut être que profondément choqué lorsqu’on apprend que notre pays, la France, pays des Lumières et de la laïcité, a apposé sa signature au bas de la résolution adoptée par le Conseil exécutif de l’Unesco le 16 avril dernier, sur le point intitulé (Palestine occupée).

Ah bon, mais dans ce cas la signature de la France à l’UNESCO précisant que l’Esplanade du Mont du Temple et le Mur des Lamentations n’ont rien à voir avec le Judaïsme car ils sont des sites musulmans, précise exactement le contraire. A quel moment la France dit-elle la vérité, à l’UNESCO ou au Grand Rabbin? Alors pourquoi cette déclaration rassurée du Grand Rabbin de France précisée le 21 Avril à 17 heures 01 contredite 17 jours après dans le Figaro?

Cette seconde déclaration ferait elle suite au tollé rencontré dans le Monde entier par cette affaire ignoble qui prive délibérément le Judaïsme de ses racines après les déclarations sur les tombeaux dé-judaïsés et islamisés pour complaire au plus grand affabulateur et terroriste de notre époque Abou Mazen?

La politique du salami dénoncée à son encontre: il demande aujourd’hui un petit territoire pour ensuite réclamer demain une autre portion jusqu’à obtenir la totalité d’Israël, était niée par la Communauté internationale qui encense cet être abject au double standard selon le public et la langue employée: un langage en Anglais mielleux et pleurnichard à l’égard de l’Occident afin d’obtenir des finances, et des pressions sur Israël, (L’Europe avec la France en tête de file y abondant d’une manière disproportionnée), et d’autre part en Arabe à l’attention de la rue arabe de déclarations totalement en contradiction avec celles en Anglais.

Eh bien, la politique du salami est bien amorcée, il a fait reconnaître à l’UNESCO que tous les sites antiques reliant les Juifs à Israël sont musulmans. Et la France vient d’abonder dans ce sens.

Après les protestations de Benyamin Netanyahou auprès de l’UNESCO proposant des leçons d’histoire juive, et la réponse du responsable de l’Unesco en Israël de donner ces leçons à la France, car ici ils connaissent suffisamment l’histoire de la région, il ne reste plus à Israël qu’à en tirer les conséquences!!!

Ne manquez pas la suite de ce feuilleton à rebondissements dans ces colonnes.

Fort de cette déclaration, j’avais commenté par boutade le 8 Mai à 11 heures: « De quoi est-il sorti rassuré? A-t-il été rassuré sur le fait de conserver sa place sous les ors de la République? Qu’il soit confiant, les Imams islamistes qui incitent leurs fidèles à commettre des attentats sont assurés de conserver leurs places eux aussi, vous le voyez, il y a égalité de traitement entre les deux religions. Y aurait il amalgame? »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly
Translate »

Pin It on Pinterest