Sénatoriales 2014: victoire nuancée de la droite.

Comments (4) Elections France, Sénatoriales

Eli LAIK

Avant d’analyser les résultats, il est bon de comprendre le mode électoral qui régit le Sénat.

Jean-Pierre Raffarin

Jean-Pierre Raffarin

Le mode de scrutin

Avant la réforme électorale les Sénateurs élus pour 10 ans se répartissaient dans trois séries A, B, et C ce qui permettaient le renouvellement par tiers de la Chambre Haute. Ceci donnait une certaine stabilité à un collège dont seulement un tiers était renouvelé. La réforme a réduit à 2 séries et une dose de proportionnalité pour les Départements élisant 3 Sénateurs, le scrutin se déroule à la proportionnelle au lieu du suffrage direct, ceci a permis au FN d’obtenir 2 sièges qu’ils n’aurait pas eus au suffrage direct. Les Départements impliqués ont élu les 178 sénateurs de la nouvelle série 2 (fin des mandats de 10 ans de certains sénateurs de l’ancienne série C élus en 2004 et des mandats de 6 ans des sénateurs de l’ancienne série A élus en 2008).

La série 2 comprend:

    • les sénateurs des départements dont le numéro est compris entre 01 (Ain) et 36 (Indre) ;
    • les sénateurs des départements dont le numéro est compris entre 67 (Bas-Rhin) et 90 (Territoire-de-Belfort), à l’exception de ceux situés en Île-de-France ;
    • les sénateurs de certains territoires situés Outre-mer : Guyane, Polynésie française, Wallis-et-Futuna, Saint-Barthélemy et Saint-Martin ;
    • la moitié des douze sénateurs représentant les Français établis hors de France.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

La série 1 qui a été renouvelée en 2011 avait bénéficié de la vague rose des Municipales, portant un coup fatal à l’élection de Nicolas Sarkosy. La couleur du Sénat tient compte de cette répartition précédente et amorti donc la défaite de la gauche.

Les résultats:

L’UMP et ses alliés UDI, obtiennent la majorité absolue + 11 sièges, avec 187 Élus soit 26 de plus que la précédente Chambre, avec une avancée remarquée de l’UDI.

La Gauche recule, mais résiste grâce à son réservoir d’Élus de la première série, elle avait un avantage lors de ce scrutin, 60% des sortants étaient élus de Droite.

La Gauche a subi également l’effet mécanique de la perte de 155 villes de plus de 9.000 habitants. En outre, c’est un scrutin dont les grands électeurs votent localement plutôt que pour un parti, 50% sont sans étiquette.

La baisse de 10 milliards de dotation aux collectivités locales, et la réforme des rythmes scolaires qui est du ressort des municipalités n’ont pas incité les Grands Électeurs à voter à Gauche.

C’est sa troisième défaite consécutive en six mois: les Municipales en Mars 2014, les Européennes en Mai, et les Sénatoriales hier.

Le FN fait une entrée remarquée avec 2 élus, c’est une première sous la 5ème République, c’était le pari du FN de commencer par les locales pour arriver au Sénat. Il l’a largement  gagné, son score de 15 villes sur 36.000 en Mars 2014, s’est transformé en 2 sièges sur 178. Les Grands Électeurs ont voté par sensibilité pour le FN pour une grande proportion, mais pour d’autres ce fut un vote sanction à la politique du PS qui a montré sa grande incompétence dans la gestion des affaires de l’État.

La Présidence échoira à l’UMP, trois noms se disputeront mercredi les suffrages des Sénateurs:

  • Gérard Larcher qui conduirait le Sénat dans sa démarche habituelle.
  • Jean-Pierre Raffarin farouche supporter de Nicolas Sarkosy souhaite transformer le Sénat en machine à gagner les Élections Présidentielles.
  • Philippe Mariani out-sider, quel sera son score?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :