Européennes 2014: le tsunami

Comments (1) Députés Européens, Élections Europe

Eli LAIK

 

Le Parlement européen à Strasbourg

Le Parlement européen à Strasbourg

Les résultats tombent comme prévu:

Vainqueur par K.O. le parti de l’abstention 56,89% pour toute l’Europe.

Il convient de rapprocher ce chiffre de l’abstention du résultat du Référendum de 2005:

«Approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une constitution pour l’Europe ?»

Le résultat fut: Non 54,67%          Oui  45,33%.

Le traité de Lisbonne signé le 13 décembre 2007 fait fi de ce Référendum.

Les électeurs n’aiment pas être pris pour des ânes, ils l’ont fait savoir aujourd’hui.

Cette désaffection des électeurs habituelle pour ce genre de scrutin qui va grandissant passant au fil des ans de 40% au premier scrutin à près de 60% aujourd’hui même si on observe une meilleure participation par rapport à 2009, fait automatiquement le jeu des partis anti européens, ils sont montés à l’assaut de la citadelle Europe.

En France le phénomène est amplifié par le fait que la politique suivie depuis deux ans est au dessous de toutes les attentes des Français.

Je l’ai écrit ces jours derniers les attentes des Français ne sont pas entendues, le vote sanction des municipales a amené un changement de Premier Ministre qui a pour tâche essentielle de suivre le programme concocté par son prédécesseur, le jeu des chaises musicales n’a abusé personne, l’électeur le moins averti a tout de suite compris que rien ne changerait.

Aujourd’hui Manuel Valls vient nous annoncer que pour tenir compte des résultats, on allait suivre… la même politique en accélérant le processus. Le dogme de la gauche est loin de permettre à nos dirigeants de comprendre qu’il convient de changer de cap. Il faut tailler dans le vif, réduire le train de vie de l’État, ne pas remettre aux calendes grecques la réduction de l’empilement des structures, il faut moins de régions, et supprimer les départements.

Parallèlement, les électeurs ont eu le plus grand mal a effectuer leur choix, noyés sous 31 listes pour l’Île de France, pour la plupart protestataires et anti européennes dont le plus grand nombre n’a récolté que 1% ou moins, cet émiettement faisant le jeu des destructeurs de l’Europe,  les mêmes qui poussent à son élargissement perpétuel, une liste s’intitulant l’Europe de Marrakech à Istanbul!!!

Les musulmans qui ont prouvé leur volonté de ne pas s’adapter à l’Europe pour 80% d’entre eux, ne sont donc pas assez nombreux aux yeux de certains.

Les politiciens de gauche comme de droite ayant pris l’habitude de rejeter leurs fautes sur l’Europe ont participé depuis des années à la lassitude des électeurs qui voient un pouvoir lointain décider de la composition de leur assiette en détruisant tous leurs produits régionaux.

Lorsqu’on voit que le Parlement de Strasbourg perd son temps à décider que les chasses des toilettes s’écouleraient soit par 5 litres soit par 1 litre, les chômeurs dont les usines ont été détruite par les accords de l’OMC voulus par les Américains, ont une réaction épidermique, soit ils ne votent pas, soit ils formulent un vote protestataire.

Depuis quelques temps on voit se développer en Europe le renouveau de partis xénophobes qui ne se cachent plus, en Europe centrale ils avaient été étouffés par la chape de plomb imposée par l’URSS, avec sa disparition, la bête immonde refait surface, l’exemple le plus frappant est celui de l’Ukraine qui a toujours été avant la seconde guerre mondiale profondément antisémite.

Devant l’offre de l’Europe d’intégrer l’Ukraine, les racistes essentiellement situés à l’ouest du pays ont voulu rejoindre l’Europe alors que les pro Russes vivant dans l’est ont souhaité rester dans le giron de la Russie, les dirigeants Européens ont donc suscité la guerre civile qui sévit aujourd’hui, et menace l’Ukraine de scission. Vladimir Putin, tant décrié, traité de dictateur est au contraire le garant de la liberté et de la sécurité des opposants au racisme. Bien sur les médias désinformateurs se sont bien gardés de vous préciser tout ceci.

Alors que la récente enquête mondiale sur le racisme nous montre une Europe atteinte à 24%, la France se distingue avec 37%. Devant les actes dits d’incivilités, mais qui sont la plupart du temps racistes, dont les auteurs sont pudiquement nommés « jeunes des quartiers » pour ne pas dire « musulmans refusant l’intégration » les Français s’interrogent sur l’opportunité dans un pays en crise d’accueillir sans aucune limite des Africains non qualifiés, à qui nul travail n’est proposé, qui vivront de prébendes, et de trafics divers suscitant des guerres de secteurs comme aux plus beaux jours de la prohibition.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Il en résulte un réflexe de repli national enfourché par les souverainistes, et sur lequel on voit surfer le Front National qui enlève la première place du scrutin avec plus de 25% des voix, Jean-Marie Le Pen suivi de Marine en profite pour nous pousser leur couplet connu: Le Chef de l’État doit en tirer les conséquences, il doit dissoudre l’Assemblée, et changer le système électoral. Bien que le FN ait quadruplé son score de 2009, il s’agit ici de scrutin Européen et non national les dirigeants du FN nous prouvent ici le peu de cas qu’ils font de la démocratie.

Et bien moi je propose au Chef de l’État, d’en tirer les conséquences, il doit se soumettre ou se démettre (c’est bien le terme employé par les socialistes lorsqu’ils ont gagné les Législatives dans un temps précédent), se soumettre en changeant de cap:

  • Arrêter de distribuer toujours plus afin d’assujettir de plus en plus de nécessiteux à des allocations que le budget ne permet plus de verser.
  • Abandonner cette politique laxiste de toujours plus d’immigration incontrôlée. Il convient donc de corriger les effets dévastateurs de Schengen. L’exemple de Vladimir Putin doit être suivi par toute l’Europe.
  • Relâcher la pression fiscale.
  • Abandonner toutes ces contraintes mises en place qui tuent la création de richesses.
  • En deux mots abandonner le dogme socialiste, avec 14,3% c’est une chute de 2,5 points par rapport à 2009, le Chef de l’État doit tenir compte de cette perte de confiance, lui qui était au zénith il y a deux ans seulement.

Et bien moi je propose au Chef de l’État, d’en tirer les conséquences, il doit se soumettre ou se démettre (c’est bien le terme employé par les socialistes lorsqu’ils ont gagné les Législatives dans un temps précédent), se soumettre en changeant de cap:

Si ce changement lui paraît trop dur à assumer, il lui reste l’alternative de se démettre, ce qui serait une première sous la cinquième République, le Général de Gaulle l’avait fait de son temps mais c’était suite à un référendum où chaque fois il remettait son mandat en cause, mais lui ne s’accrochait pas au pouvoir.

D’une manière globale, sur le plan européen, il y aura peu de changements constatés, la droite sera toujours en tête, et les euro septiques ne feront pas le score escompté, à l’ascension importante du Front National en France qui gagnera une vingtaine de Députés, le parti de Geert Wilders opposera un pari raté, avec seulement 12,7%, il est en passe de perdre 1 Député sur 4. Les autres pays ne paraissent pas suivre l’exemple de la France.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :