Guignol gagne sur le Gendarme

Comments (4) Elections France, Justice, Législatives, Présidentielles France

Eli LAIK

image001

image002

 

ATT00004ATT00001

 

Qui dit mieux ?

Ils ont passé quatre ans en prison.

ATT00002

Notre ministre de la  »JUSTICE » Madame Taubira vient de sauver 3 pirates somaliens …

Vous souvenez vous du bateau de croisière français « le Ponant » détourné par des pirates somaliens ?

Le Ponant

Plusieurs pirates avaient pu être interpelés à bord d’un 4X4, par les commandos de la Marine française, alors qu’ils étaient encore en possession d’une partie de la rançon qui avait été versée ?

– Saviez-vous que ces pirates ont comparu en juin dernier devant une Cour d’Assises française .

– Saviez-vous que leurs merveilleux avocats commis d’office (donc payés par nos impôts ) sont parvenus, grâce à Madame Taubira, à en faire passer 2 pour des victimes. En effet ces pauvres pêcheurs de langoustes somaliens ont été interpelés par des autorités françaises n’ayant aucun pouvoir légal sur le territoire d’un pays souverain (la Somalie), puis ont été déportés de force (donc toujours illégalement) en France !

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Verdict : Libération immédiate des pirates et versement d’une indemnité de 90.000 euros à chacun, pour préjudice moral.
Mais leurs avocats ont déjà annoncé qu’ils faisaient appel car ils exigeaient 455.000 euros chacun !
Ils vont également exiger que leur soit restituée la partie de la rançon qui a été récupérée !
A « titre de réparation », leurs avocats vont également demander une autorisation spéciale de nationalité française et Madame Taubira est d’accord…
Abdhulkader, Abdurahman et Abdullahi, trois bons partis pour des jeunes filles françaises ! Écœurant, et une fois de plus, lamentable !

Espérons que les valeureux commandos de Marine qui ont pourchassé ces dangereux criminels ne seront pas poursuivis à leur tour pour arrestation illégale et détention arbitraire ?

du temps de la marine à voile, les pirates étaient jugés sur place et convaincus de cet acte étaient pendus haut et court à la plus haute vergue du navire.

Pour être naturalisé, c’est très simple: Arraisonner un voilier français et demander une rançon pour les passagers, c’est aussi simple que ça!!!

A noter que lors de l’arraisonnement du cargo battant sous pavillon panaméen, Israël avait demandé et obtenu l’autorisation du Panama, et avait effectué l’arraisonnement dans les eaux Internationales, il ne semble pas que la même procédure ait été suivie par la France à cette occasion, elle a négocié, versé la rançon puis a poursuivi ensuite un partie des pirates lors de leur fuite à bord d’un 4X4.

Dans l’affaire du Ponant les choses semblaient bordées sur le plan juridictionnel international.

Une diplomatie discrète est mise en route par Jean-David Levitte pour obtenir le plus rapidement possible un droit de suite pour les navires français dans les eaux somaliennes. Le président somalien, Abdullahi Yusuf Ahmed, qui n’administre guère que sa résidence sous la protection de soldats éthiopiens, donnera un accord verbal. Tout comme il acceptera plus tard que les pirates arrêtés soient emmenés en France dans des conditions juridiquement comparables à celles qui avaient permis le transfert, puis le jugement par la justice française, de Klaus Barbie en 1983 ou du terroriste Carlos en 1994. (Source le Point.) La cour ne paraît pas avoir tenu compte de cette autorisation.

Il paraît étonnant qu’avec les moyens techniques mis en œuvre, satellites, navire de guerre, avions, hélicoptères, on ne soit pas capable de définir si deux des accusés de ce procès étaient réellement des coupables ou non (que faisaient donc les deux acquittés à bord du 4X4?) du temps de la marine à voile, les pirates étaient jugés sur place et convaincus de cet acte étaient pendus haut et court à la plus haute vergue du navire. Les pirates en herbe savaient à quoi s’en tenir, le laxisme actuel nous ramène à une époque pas si lointaine où le piratage était monnaie courante en Méditerranée, la conquête de l’Algérie avait mis fin à cette pratique et à l’esclavage qui en résultait.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :