Meyer Habib L’éminence grise de la France et d’Israël

Comments (1) Likoud

Eli LAIK

Hier soir, alors que j’étais invité à une soirée d’information sur le développement des discussions de Genève, les pourparler avec Abou Mazen, et la politique intérieure d’Israël, je pris la parole pour tenir le langage suivant:

Nous avons d’une part un Frère Musulman qui nous envoie son Secrétaire d’État reconnu pour ses tendances anti-militariste, (il participe à un groupe de 800 vétérans  du Vietnam qui ont jeté sur le perron de la Maison Blanche leurs médailles.) Ce dernier s’emploie à faire la paix à tout prix quitte à ce que ses alliés en pâtissent.

D’autre part nous avons un envoyé iranien à Genève spécialiste de la technique qui consiste à rouler les Occidentaux dans la farine.

Enfin des affairistes exsangues qui ne rêvent qu’à une envolée de chiffre d’affaire  pour retrouver la croissance compromise par les sanctions qui frappent l’Iran.

Les accords ont capoté ce soir grâce à l’intervention de Laurent Fabius qui demande des assurances. Les discussions reprendront dans 10 jours. Depuis 10 ans déjà les Iraniens nous ont habitués aux négociations qui n’aboutissent jamais uniquement dans le but de gagner du temps.

Aujourd’hui, le choix c’est intervenir dans les 10 jours, ou recevoir une bombe A sur la tête, le reste, ce sont des phrases.

L’usine d’Arak a connu la semaine dernière une seconde explosion qui reporte le délai de six mois pour l’obtention d’une bombe H à une date indéterminée pour l’heure.

Les 1.000 centrifugeuses de nouvelle génération qui viennent d’être installées additionnées aux 17.000 anciennes déjà en action auront tôt fait de porter les 185 Kg d’uranium enrichis à 20% au seuil de 250 Kg permettant la fabrication d’une bombe A.

Aujourd’hui, le choix c’est intervenir dans les 10 jours, ou recevoir une bombe A sur la tête, le reste, ce sont des phrases.

Cette intervention a été temporisée par les journalistes présents, mais l’un d’eux m’a avoué en aparté que j’avais raison, et que leur éthique les empêchait de parler ainsi.

Aimez-vous cet article ? Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici.

Depuis des semaines j’entends ici ou là des récriminations à l’encontre du Député de la 8ème circonscription « Il ne fait rien, on ne l’entend pas » seuls ceux qui font du tapage médiatique ont la reconnaissance de électeurs.

meyer_habib_01

Meyer Habib, fidèle à ses habitudes, ne dit rien, travaille dans l’ombre et au moment opportun nous sort un lapin de son chapeau.

« En cas de mauvais accord, nous interviendrons sur les installations iraniennes. »

Fort de son carnet d’adresse fourni, (il a son ami Benyamin Netanyahou tous les jours au téléphone) il a eu tôt fait de relayer le message que Bibi lui avait communiqué. « En cas de mauvais accord, nous interviendrons sur les installations iraniennes. » Il a téléphoné à Laurent Fabius, qui s’est empressé de faire capoter cet accord de dupes, où on échangeait la levée des sanctions contre le sourire de l’émissaire iranien.

Nous connaissons trop le mode de fonctionnement des musulmans qui se basent sur un Hadith, « on a le droit de mentir à un ennemi », et celui-ci « lorsque tu es en position de faiblesse, tu as le droit de demander une trêve, que tu pourras rompre lorsque tu sers redevenu fort. »

Les Occidentaux feraient bien de s’imprégner de ces deux Hadiths avant de vouloir parler à un musulman. Certains me traiteront de raciste pour ceci, alors que pour traiter un acte de commerce, ils apprennent dans les Écoles de Commerce à analyser le profil de leur interlocuteur afin d’adapter leur approche, là, ce n’est pas du racisme!!!

Les Iraniens ont le choix,  soit il y a démantèlement des installations par l’AIEA, soit nous nous en chargeons d’une manière plus expéditive, il n’existe pas de troisième voie, et le délai fixé est immédiat, nous n’accepterons pas de tergiversations.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com

 

Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :