Quelles leçons tirer du pogrom de Toulouse

Comments (0) Elections France, Législatives, Présidentielles France, Problèmes de société

Eli LAIK

Dès l’instant où ce quadruple crime odieux a été connu, nous avons entendu tous ces biens pensants de la gauche profonde nous expliquer qu’il s’agissait de l’acte d’un mouvement d’extrême droite.

Ils nous avaient déjà servi cet argument à diverses occasions, et comme par hasard, c’était à chaque fois une fausse piste. Les partis de gauche ne peuvent sous aucun prétexte envisager qu’il s’agisse d’un islamiste, car ils s’appuient sur un électorat musulman pour lequel ils n’ont que des largesses dans leurs municipalités fraichement conquises. Ils ont trop peur de l’amalgame islam, islamistes.

Puis le Chef de l’État a fait une déclaration, précisant que 200 policiers étaient affectés exclusivement à cette enquête afin de débusquer et de capturer le ou les responsables de ces actes barbares.

Très rapidement nous avons appris que le responsable était cerné dans son appartement, et là nous avons connu le délire pendant la durée des deux jours du siège, les télévisions nous ont gratifiés en boucle de la même information, toujours pour ne rien dire, afin de tenir leurs téléspectateurs en haleine, et qu’ils soient présents lors du dénouement, pour être les premiers à le leur annoncer.

Ils se sont répandus en chiffres, les médias adorent les chiffres, lors de la première intifada, ils nous décomptaient tous les jours le nombre de morts se gargarisant de l’augmentation du nombre.

Nous avons connu différents décomptes selon leurs affinités avec les personnes concernées, lors de l’enlèvement de journalistes (et il y en a eu beaucoup) un chiffre apparaissait sur l’écran s’incrémentant jour après jour.

A d’autres moments ils nous ont parlé des Français enlevés otages dans le monde, par hasard, il en manquait toujours un (le hasard faisait aussi que cet otage souffrait d’une maladie honteuse : il était juif, il était Franco-Israélien, il effectuait son service militaire en Israël) pendant les cinq ans qu’a duré son calvaire sans visites ni aucunes nouvelles pour sa  famille nulle allusion dans leurs journaux télévisés. Ils n’étaient tenus d’évoquer son cas qu’en raison des prises de parole du Chef de l’État.

Lors de ce siège, nous avons eu droit au fameux décompte : ils nous ont bassiné tout le long des 32 heures du siège des instants en précisant les heures et minutes exactes où la moindre des choses s’était passée. Ils nous ont fait voir tous les moyens mis en œuvre par les forces de l’ordre avec un souci de précisions digne d’un horloger.

Les commentateurs y allaient tous de leur petite phrase pour nous éblouir de leur « savoir ».

Tout ceci pour le plus grand bonheur des organisateurs de la tuerie qui ne passent à l’acte que pour frapper les esprits, et sont enchantés d ‘avoir une telle couverture médiatique qu’ils n’auraient pu escompter au moyen d’une manifestation par exemple.

Revenons sur le travail des forces de l’ordre, leur enquête, parce qu’on leur en a donné les moyens a permis au prix d’un déploiement important de fonctionnaire de découvrir, de traquer et de mettre hors d’état de nuire une bête immonde.

Il était malvenu de la part des journalistes de leur faire dire que ce n’était qu’un demi succès car ils n’avaient pu le prendre vivant, ceci rabaisse le travail remarquable que ces policiers qui au risque de leur vie (plusieurs ont été blessés) sont parvenus a mettre un terme à cette affaire. Lors d’affaires plus anciennes la Bande à BONNOT, on avait tiré au canon, et pourtant il ne s’agissait que de crimes crapuleux. Pour MESRINE ennemi public N°1, les policiers n’avaient pas pris autant d’égards.

Ici ils se sont lancés dans une négociation qui a duré 32 heures, ils se sont rendus compte alors qu’ils avaient été bernés par un menteur qui avait prétendu au début qu’il désirait se rendre, repoussant l’heure chaque fois que le terme qu’il avait fixé était dépassé.

Ces policiers étaient ignorants du Coran, qui précise en toute lettre qu’on a le droit de mentir dans trois cas :

Lorsqu’on souhaite une trêve avec son ennemi afin de pouvoir reprendre des forces ou se réarmer.

Lorsqu’on veut cacher une information pour le bien d’un ami.

Lorsqu’on faire du prosélytisme.

Nous avons l’habitude ici avec des soit disant négociations qui une fois abouties sont remises en question par les arabes qui nous rejettent la faute.

Revenons sur l’important déploiement de forces de l’ordre :

200 enquêteurs.

2 escadrons du Raid chacun d’une trentaine de personnes qui se sont relayés.

De nombreux CRS.

Des pompiers.

Le Samu avec de nombreuses ambulances.

Un important matériel mis en place par chaque corps de métier.

Nous ne trouvons absolument pas ces chiffres disproportionnés pour mettre fin aux actes de ce forcené. Seul le résultat compte.

Lorsqu’enfin cette affaire fut réglée par les policiers, elle devint l’objet d’une intense discussion qui continue à l’heure ou j’écris cet article.

Les enseignants ont évoqué cette affaire avec leurs élèves, nous avons ainsi vu à la télé un enseignant « Gauthier BOUCHAUD » sur France 3 expliquer « qu’il s’agissait de l’œuvre  d’un homme qui avait perdu la raison » en tuant des personnes dont trois enfants. Il n’a rien compris, c’est ce qu’on appelle du négationnisme. Un élève de mois de 10 ans lui a répliqué que c ‘était un terroriste qui avait tué des Juifs.

Que penser de ce professeur d’Anglais de 56 ans qui a demandé à ses élèves une minute de silence en mémoire de cet infâme criminel, deux tiers des élèves ont quitté la classe immédiatement, le dernier tiers est resté afin d’entendre toutes les insanités de l’enseignante afin de la dénoncer à l’administration, qui a prévenu la police laquelle a alerté le Ministre, qui a suspendu immédiatement l’enseignante (qui continuera a percevoir son salaire ce qui est un comble).

Décidément, les enfants sont entre de bonnes mains, ne nous étonnons pas de la désaffection grandissante des écoles publiques au profit des écoles privées. Jules FERRY doit se retourner dans sa tombe, lui qui a instauré un enseignement laïc, 120 ans après la mort l’enseignement est aux infesté d’anarcho-gauchistes.

Aimez-vous cet article ? Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici.

La leçon à tirer est qu’il faut changer le discours de la bien pensance « des infâmes Israéliens qui agressent en tuent des enfants Palestiniens ».

Du plus haut de l’État, aux médias, puis aux enseignants l’affaire qui est à l’origine de ce crime odieux « l’affaire Al DURA » qui a été démontée par Philippe KARSENTY au cours de nombreux procès doit être dénoncée.

Cette forfaiture mise en place par un caméraman arabe, présentée par un journaliste nourri d’un anti israélisme violent depuis soutenu par une télévision d’État, et une pétition infâme signée par une foule de journalistes qui ont fait corps, et d’intellectuels gauchisants n’est pas à l’honneur de la France pays des droits de l’homme qui doit clamer la vérité.

J’avais déjà évoqué ceci avec l’Ambassadeur de France en Israël:

http://les-francophones-d-israel.com/article-l-ambassadeur-de-france-christophe-bigot-a-ashdod-le-20-03-2012

Philippe KARSENTY dit exactement la même chose :

http://les-francophones-d-israel.com/article-l-ambassadeur-de-france-christophe-bigot-a-ashdod-le-20-03-2012 

Une dernière question se pose, Si ce pantin se revendiquant d’Al Qaïda pensant accomplir une action de bravoure dont les ficelles sont tirées par le réseau JOUD al KHILAFAT qui est une émanation du réseau HAQQANI. Ce réseau est le bras armé de l’Iran qui veut punir l’occident pour son blocage du système SWIFT qui empêche tout type de fonctionnement financier international de l’Iran.

Ce pantin dis-je s’il n’avait assassiné que des juifs, y aurait-il eu cet élan mondial? Ce pantin avait commis l’erreur de s’en prendre au symbole de la France, son armée, il avait pour projet de s’en prendre à des policiers, ce qui est insupportable pour un pays.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com

Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :