PASTEUR GERALD FRUHINSHOLZ QUE LA VÉRITÉ SOIT RÉTABLIE

Comments (0) Elections Monde

Eli LAIK

Après cette tragédie de Toulouse, il serait bon de comprendre la véritable raison
poussant des jeunes à devenir terroristes s’acharnant sur des enfants juifs – « pour venger les enfants de Gaza… ». Comme le souligne Philippe Karsenty, toujours prêt à dénoncer la mascarade du soi-disant meurtre de Mohammed Al-Durah : « Il ne suffit pas de décréter une minute de silence. Ce dont nos compatriotes ont besoin, c’est de 365 jours de vérité par an dans les médias, un mea culpa de la part de nos journalistes, et un véritable rapport d’une commission indépendante sur le traitement de l’information proche-orientale ».

L’Autorité Palestinienne est le seul « gouvernement » à ne pas avoir dénoncé le massacre de Toulouse. Quelques temps auparavant, Mahmoud Abbas Clquez ici
rendait hommage à des terroristes, les qualifiant de « courageux » pour avoir poignardé dans le dos un soldat israélien. En mai 2011, le Hamas avait dénoncé la mort de Ben Laden comme « l’assassinat d’un saint guerrier ».

Aujourd’hui, Mohamed Mehra est mort, mais qui sait s’il n’aura pas fait des émules…

Aimez-vous cet article ? Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici.

Interrogeons-nous pour savoir pourquoi la France, ses médias, des politiques, une partie de sa chrétienté même – souvenons-nous des « bateaux pour Gaza » impliquant des pasteurs et des évêques – pratique délibérément la désinformation concernant les événements au Moyen-Orient, conspuant l’État hébreu et donc légitimant le terrorisme…

Tout ceci ne contribue-t-il pas à justifier l’indéfendable, pour assassiner au bout
du compte les Juifs ? Chacun sait qu’en Europe, l’antisémitisme est en progression.

« Ils aiguisent leur langue comme un glaive, ils lancent comme des traits leurs paroles amères, pour tirer en cachette sur l’innocent – ils tirent sur lui à l’improviste et n’ont aucune crainte… D.ieu tirera contre eux ses propres flèches  » – Ps 64

Lire ci-dessous l’article de Victor Perez : « Mohamed Mehra, élevé à l’antisémitisme »
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Mohamed Mehra élevé à l’antisémitisme

de Victor Perez

Mohamed Mehra élevé à l’antisémitisme
Il faut avoir vu la photo de ce petit bonhomme haut comme trois pommes et suçant sa tétine pour saisir l’incompréhensible. Gabriel (z  »l) n’est plus maintenant de ce monde. Il est aux côtés de son frère aîné Arié (z »l) de son père Jonathan Sandler (z »l) et de la fille de son directeur d’école Miryam Monsonégo (z »l) dans un cimetière de Jérusalem. Il faut voir la photo de son petit minois pour saisir toute la douleur de sa mère, en deuil de deux enfants mais aussi d’un mari. La douleur également des grands-parents enterrant le même jour un fils et deux petits-fils assassinés parce que Juifs.

Les  »bien-pensants » nous ont affirmé aussitôt que ce ne peut être l’œuvre que de néonazis. S’il est vrai qu’il faut être un véritable nazi pour s’en prendre à des enfants juifs de trois, six et huit ans, leur assassin n’a pas la couleur tant souhaité par ceux-ci. Il n’est pas « souchien » il est musulman et a affirmé avoir voulu « venger l’assassinat des enfants de Gaza ». Ainsi le néologisme nazislamiste n’est pas vide de sens. Il définit bien une réalité. Entre autres, celle qui voit en tout juif un soutien inconditionnel des Israéliens forcément assassins comme le définit l’air du temps. Le B A BA de l’antisémitisme ! Suite de l’article en cliquant ici

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com

Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :