La loi et sa musique

Comments (0) Elections France, Législatives

Eli LAIK

Je viens d’assister à un concert de musique classique, à cette soirée participait le deuxième violon de l’Orchestre d’Israël venu nous régaler avec son Stradivarius, une Soprano de haut niveau, une Pianiste talentueuse aux doigts de fée qui jouait avec beaucoup d’âme sur un piano qui rendait un son métallique seuls les puristes ont pu remarquer qu’il ne leur avait pas apporté la plénitude de cette musique superbe.

Philippe Karsenty  jardin

Ce concert m’a ramené à mardi soir, lorsque j’ai appris la décision de la Cour de Cassation dans l’affaire Al DURA, alors que l’avocat général recommandait le rejet du pourvoi formé par Charles Enderlin et France 2, la Cour de Cassation vient de casser l’arrêt de la Cour d’appel de Paris, qui avait relaxé Philippe KARSENTY le 21 mai 2008.

La loi française est basée sur le fait que l’accusé n’a pas à apporter la preuve de sa non culpabilité, que la preuve du contraire incombe à l’accusation. Philippe KARSENTY n’avait pas à apporter la preuve de sa non culpabilité lors de l’appel.

Aimez-vous cet article ? Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici.

La loi américaine prévoit exactement le contraire. La Cour s’appuie donc sur la Convention Européenne des droits de l’homme pour casser l’arrêt.

Ici le droit est énoncé sur la forme car la Cour de Cassation juge sur la forme et non sur le fonds.

La musique était superbe, le musicien talentueux mais « le piano » (la demande de la Cour d’appel à France 2 de fournir la totalité des Rushes sonnait faux), elle a donc renvoyé l’affaire sur la Cour d’Appel qui devra rejuger ultérieurement.

Il ne m’appartient pas de me prononcer sur une affaire jugée, mais le système juridique est détourné très souvent par la partie la plus puissante économiquement qui préfère faire trainer les débats pendant de longues années pensant ainsi épuiser la partie la moins riche et l’inciter à abandonner.

Philippe KARSENTY armé de la pugnacité à laquelle il nous a habitué depuis toujours, ne décrochera pas, il continue son combat pour la vérité, qui a par ailleurs été établie par la Cour d’Appel la semaine précédente, elle avait relaxé le Docteur Yehuda DAVID en déboutant Al Dura père de ses prétentions.

La justice va prendre son temps une fois de plus, mais le plus grand tribunal va se réunir très prochainement, le tribunal du Peuple Français, gageons qu’il se prononcera cette fois-ci en envoyant Philippe KARSENTY à l’Assemblée Nationale.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com

Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :