La rancœur de la gauche archaïque et sectaire face à l’irrésistible progression de la droite clairvoyante

Comments (0) Cour Suprême, Elections Israël, Knesset, Likoud

Eli LAIK

Vous l’avez lu dans ces colonnes la gauche mène un combat d’arrière garde non démocratique pour reprendre le pouvoir conquis par la droite par un moyen démocratique.

Lors d’une élection, la gauche emploie des méthodes nauséabondes pour torpiller un candidat n’appartenant pas à la bien pensance qui est son courant de pensée.

Après des élections perdues, la gauche conteste l’élection “truquée” et se lance avec un acharnement inouï dans la démolition de l’adversaire politique gagnant. Les vieilles recettes Staliniennes ressurgissent, on l’a vu en France avec les frasques de Jean-Luc Mélenchon.

Outre Atlantique avec le harcèlement des démocrates dans une tentative d’impeachment vouée d’avance à l’échec.

En Israël, ne voilà t-il pas après 3 campagnes électorales basées sur “tout sauf Netanyahou” et ou aucun débat d’idées n’a été constaté, que les perdants de cette élection que rien ne rassemblent veulent voter une loi pour rendre le P.M. inapte à assumer ses fonctions, alors que la Cour Suprême consultée par le Procureur de l’État, s’est prononcée avant les élections en déclarant que rien ne s’opposait à ce que le P.M ne soit Candidat et assume ces fonctions.

La Même Cour Suprême avait réintégré Hanen Zoabi expulsée de la Knesset pour ses outrances, elle était montée à bord de la flottille Marmara, et avait appelé à la destruction de l’État d’Israël. Le P.M peut-il être mis en parallèle avec cette ennemie d’Israël?

La gauche va-t-elle contester une décision de la Cour Suprême qui n’a pas l’heur de lui plaire? Doit-on changer le peuple car il a mal voté? Israël mérite t-il d’être dirigé par une équipe de pieds nickelés pour qui la démocratie ne vaut que lorsqu’elle est favorable à leurs idées? Lorsque j’ai décidé de mon Alyah, c’était parce que j’étais en accord avec les idéaux d’Israël, je voulais vivre dans un pays juif démocratique. J’avais déjà un pays laïc et démocratique dans lequel j’avais passé des décennies, je l’ai quitté pour rejoindre le seul pays au monde d’accueil des juifs.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Les nombreux Francophones qui ont suivi le même cheminement ont toujours clairement énoncé par leur vote de centre droit, qu’ils refusaient les extrêmes en votant massivement selon le pacte républicain, portant leurs suffrages vers un Candidat opposé à leurs idées mais porteur de valeurs républicaines. Je refuse de suivre ces voleurs de scrutin de gauche, Arabes, et extrême gauche qui représentent respectivement: 27,5, 12,5, 5,8% rejoint aujourd’hui par un trublion haineux qualifié jusqu’ici d’extrémiste de droite porteur de 5,8% des suffrages exprimés. Notre cher pays vaut mieux que ça.

Lorsqu’un Chef d’État est élu nominativement au suffrage universel, il est conforté dans sa position par le poids de 51% des électeurs, en Israël, tout le monde est conscient qu’il faudrait une Constitution, mais depuis David Ben Gourion le premier à avoir énoncé cette idée rien n’a jamais été proposé par référendum aux électeurs. La loi électorale du tout proportionnel n’a pas permis une continuité du travail des élus, sur les 22 Knesset précédentes seules 8 sont arrivées à leur terme, au lieu de se disputer comme des chiffonniers, les élus seraient bien inspirés de susciter un Référendum pour valider une Constitution énonçant le changement du mode de scrutin.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :