L’Europe prosternée refuse de voir qu’elle est en guerre

Comments (2) Élections Europe

Jacques KUPFER

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jaques KUPFER pour http://les-francophones-d-israel.com/

En écoutant le Président Hollande présenter ses condoléances aux Belges, on pouvait se demander si les terroristes n’étaient pas des Esquimaux !
Pas un mot pour les designer pour ce qu’ils sont : des musulmans.
C’est le moment choisi par la télévision française pour nous offrir ces merveilleux spots « antiracistes » où des « blancs » attaquent des musulmans et des Juifs.

Ce qui est curieux c’est que l’on ne voit pas des arabes ou des musulmans qui agressent les Juifs comme c’est la réalité quotidienne en France, en Belgique ou en Suède. « Nous sommes en guerre » a déclaré Manuel Vals. Grave erreur, monsieur le Premier Ministre, vous auriez dû dire : « Nous subissons la guerre ».

L’Europe subit une guerre et les réactions sont à la mesure d’une démission générale et de la perte d’identité d’une Europe qui s’est fourvoyée dans le multiculturalisme, qui efface son passé judéo-chrétien et obère son avenir. Quand on oublie d’où l’on vient on ne peut savoir où aller. C’est ce que démontre la fidélité du peuple juif à son histoire et à la construction déterminée de son futur.

  • La guerre européenne ce sont des minutes de silence, des paroles « de paix et d’amour », des « refus d’amalgame » qui signent son désastre, des commémorations, des cérémonies funèbres, des fleurs et des bougies.
  • La guerre européenne s’effectue par des défilés en chantant la Marseillaise mais sans qu’une seule goutte de « sang impur n’abreuve ses sillons ».
  • La guerre de l ’Europe c’est une coalition de 65 pays pour détruire depuis des années deux dizaines de milliers de bandits sur un étroit territoire irako-syrien, c’est le déplacement du « Charles de Gaulle » sans avoir assez de munitions pour tirer, c’est la défense en Afrique de quelques intérêts économiques mesquins mais l’incapacité de combattre pour sauver les quelques centaines de jeunes filles kidnappées et destinées au marché des esclaves.
  • La guerre de l’Europe c’est le refus couard de condamner les crimes commis en Israël par les « palestiniens », c’est l’incapacité du Président de la République française de nommer les terroristes par leur nom et condamner les crimes arabes en Israël.
  • La guerre européenne c’est l’abandon des chrétiens d’Orient sans oser mener une action en leur faveur, c’est de trouver naturel que les pays arabes aient expulsé tous les non-musulmans et se vautrer dans une culpabilité maladive avant de déchoir de sa nationalité un terroriste.
  • La guerre européenne c’est la protection de lieux publics pour ne pas pénétrer dans les zones de non-droit, dans tous les Molenbeek créés en toute impunité en France et dans l’Union.
  • Cette guerre dont parle Manuel Vals est déjà perdue par les européens. Elle le sera définitivement si l’Europe ne sait pas ou n’ose pas nommer l’ennemi.

L’ennemi est l’Islam.

C’est la troisième guerre mondiale qu’il a déclenché contre les valeurs qui étaient la base du monde civilisé occidental. Cette crainte maladive d’apparaitre « islamophobe » n’a rien de comparable à un quelconque racisme. Il n’est pas dirigé contre une race, un peuple mais bien contre une idéologie qui sous couvert de religion tend à imposer sa loi partout où elle le peut.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Continuez de couvrir les statues antiques italiennes de tissus pour affirmer le rejet de votre culture face à un ayatollah iranien et continuez de vendre vos hôtels de prestiges et vos clubs sportifs au Qatar, continuez de présenter vos échecs comme des victoires à la Pyrrhus.

Continuez de faire croire qu’un voyou qui a fui au lieu de se faire exploser est le « cerveau » de l’opération terroriste.

De Bali à Sydney, de Toulouse à Bruxelles, de Paris à Bamako, de Madrid à Londres, de Sousse à New York, de Tel-Aviv à San Bernardino, de Moscou à Boston un lien unit tous ces terroristes.

Du Daesh au Hamas, de l’Aqmi au Hezbollah, de Al Qaida au Boko Haram, un lien unit tous ces barbares.

Continuez à le nier et ne pas reconnaitre que ce point commun est l’islam.

Continuez à ignorer que les inventeurs des « kamikazes » sont ceux que vous nommez des « palestiniens », continuez à ignorer que leurs dirigeants depuis le mufti de Jérusalem jusqu’à Mahmoud Abbas en passant par Arafat sont des terroristes nazis.

Continuez à accepter que votre presse soit occupée (comme « Libération ») par des scribouillards qui, comme certains de vos hommes politiques, ne savent pas reconnaitre le terrorisme quand il frappe Israël.

Continuez à financer des ONG terroristes et nuisibles à l’État d’Israël avec l’argent de vos contribuables et le soutien de vos consulats, , continuez à rêver d’un état terroriste ( une « palestine » qui ne verra jamais le jour) sur la Terre d’Israël.

Continuez à vous attirez les voix des musulmans pour assurer vos petites victoires électorales. Continuez à barbouiller vos monuments aux couleurs des pays frappés par le terrorisme et surtout ne montrez pas la Tour Eiffel en bleu-blanc ! Continuez et votre défaite sera définitive.

Vous ne savez pas reconnaitre que le seul barrage contre l’ennemi barbare est l’état d’Israël.

Je compatis aux victimes européennes assassinées, aux familles endeuillées, aux blessés qui portent la douleur toute leur existence mais moi, j’appartiens à un peuple qui combat.

J’appartiens à un peuple qui en ce moment célèbre la Reine Esther et Mordeh’ai le Juif qui ne se prosterne pas.

J’appartiens au peuple qui pendit Aman et se souvient d’Amalek.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jacques KUPFER pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :