La réforme bancaire en Israël est urgente

Comments (0) Elections Israël, Knesset, Likoud

Eli LAIK

La concentration du secteur bancaire en Israël et son manque d’efficience sont également pointées par le rapport de l’Ocde. Ce sont les clients qui en pâtissent.

C’est le travail d’un Député à la Knesset issu de l’Alyah française d’impulser cette réforme. Il œuvrera pour le bien être de tous, car ça génèrera une augmentation du pouvoir d’achat, et des services en accord avec les besoins des clients.

L’arrivée de nouveaux acteurs dans le secteur des services bancaires aux particuliers comme en apporte en France des banques telles que le Crédit Agricole, la Banque Populaire ou le Crédit Mutuel, axées sur les services aux particuliers. L’ouverture à des sociétés de crédit à la consommation non bancaires assorti d’une règlementation appropriée au regard de la protection des consommateurs et des risques financiers.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Le Crédit immobilier exclusivement assorti de taux variables peut entrainer des catastrophes à long terme en cas de variation des taux, la renégociation pour les banques qui l’acceptent entraine des frais extrêmement lourds, le cas d’un dossier qui m’a été soumis avec 7 crédits à taux variable pour un total de 552.950 Nis après 55 mois de remboursements mensuels de 2.933,56 Nis le prêt est renégocié à taux fixe, il reste du: 626.708,81 (comprenant des pénalités de remboursement anticipé) ce qui veut dire qu’après avoir remboursé  161.345,80 Nis l’emprunteur devait encore 73.758,81 Nis de plus que ce qu’il avait emprunté. Coût de l’opération: 235.104,61 soit 42,52% de la somme empruntée. Si ça ne s’appelle pas de l’usure quel en est le nom?

Une meilleure information des Clients sur les risques inhérents au Crédit révolving très en vogue Israël serait la bienvenue. Et le recours aux « tachloumim » devrait être réservé aux achats d’investissement plutôt qu’aux factures alimentaires, car pourquoi payer son caddy hebdomadaire en 4 fois, au bout de 4 mois on en arrive à payer 4 mensualités, et la somme augmente tous les mois, ce qui obère le budget familial.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :