Marine Le Pen et les Juifs

Comments (0) Elections France, Présidentielles France

Eli LAIK

Marine Le Pen
Crédit photo
Flickr.com

La polémique sur une prétendue « double nationalité » des Juifs ressort après une question stupide et sans fondement de Léa Salamé lors de l’interview de Marine Le Pen l’invitée de l’émission politique, jeudi 9 février, sur France 2.

La journaliste voulant piéger Marine Le Pen lui pose la question suivante « Allez vous demander aux Juifs français de renoncer à leur double nationalité israélienne » !

Étonnante question d’une journaliste politique qui devrait savoir que les Juifs français n’ont aucune raison d’avoir une double nationalité française et israélienne, sauf s’ils ont fait leur Alyah et qu’ils sont partis vivre en Israël.

Bien évidemment, cette question d’une double nationalité, voire d’une double allégeance des Juifs de France, est une question récurrente à l’extrême droite et Marine Le Pen y a répondu ainsi « Israël n’est pas un pays européen. Je crois que même Israël accepte de le dire et de le penser. Je suis contre la double nationalité extra-européenne » a déclaré Mme Le Pen. « Ce n’est pas aux Juifs mais aux Israéliens à qui je demande de choisir leur nationalité ».

Relancée par la journaliste, Marine Le Pen a nuancé son propos : « Cela ne veut pas dire que, s’ils ne choisissent pas la nationalité française, ils devront partir de France. La France a parfaitement la possibilité d’accueillir sur son sol, y compris pour un temps long, des gens qui sont étrangers et qui gardent leur nationalité, pour peu qu’ils respectent les lois et les valeurs françaises. On a rarement des problèmes avec Israël sur ce sujet ».

Mais revenons à ce mythe de la double nationalité des Juifs de France qui hante l’extrême droite. Cette question revient fréquemment dans le discours de l’extrême droite française: les Juifs auraient en plus la nationalité israélienne. Où et comment l’ont-ils acquise ? Personne ne se pose la question…

Il semblerait que dans l’esprit de ceux qui agitent cette double nationalité, le fait d’être Juif suffit à acquérir la double nationalité, ce qui est absurde.

Les antisémites ont pour habitude de laisser planer le doute d’une prétendue double allégeance des Juifs entre la France et Israël.
Les complotistes vont encore plus loin en imaginant que les Juifs de France contribuent au « grand complot mondial sioniste », tels Soral et Dieudonné dont les thèses sont en droite ligne issues de celles de la propagande nazie…

Or plus de 90% des Juifs de France n’ont pour seule nationalité que la nationalité française !

En effet et il faut enfin que ce soit dit : Israël n’accorde la nationalité israélienne qu’aux seules personnes qui décident de partir vivre et s’installer définitivement en Israël, et non de façon systématique à tous les Juifs de la planète !

On estime le nombre de Juifs français partis s’installer et vivant en Israël à 150 000 environ. Ceux là seuls ont acquis la nationalité israélienne, mais ceux là vivent maintenant en Israël et non en France.

Bien qu’il n’y ait aucune statistique sur le nombre de retour, certains estiment à environ 20 % de personnes qui reviennent dans leur pays d’origine. Si c’est le cas et bien qu’aucune donnée n’existe sur le retour dans le pays d’origine, il y aurait donc environ 30.000 Juifs ayant également la nationalité israélienne. Soit environ 7 % du nombre total de Juifs français.

On est bien loin du fantasme de la double nationalité…

Cette suspicion à l’égard des Juifs d’une double nationalité vient de l’attachement des Juifs de France à Israël.

Mais là encore il faut préciser les choses : Si pour 20% à 30% des juifs de France il existe un attachement à Israël c’est que, pour beaucoup, ils ont de la famille qui vit dans ce pays, comme d’autres Français d’origines diverses ont de la famille dans d’autres pays.

Il ne viendrait à personne l’idée de reprocher aux Français ayant de la famille au Portugal, en Italie ou en Espagne d’avoir un attachement avec ces pays. Et personne n’oserai prétendre que de ce fait ils auraient une « double allégeance ».

A la marge, certains Juifs âgés ont encore leur nationalité d’origine : marocaine ou tunisienne pour les séfarades. Mais ils ne représentent qu’une infime proportion.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Faut-il rappeler que l’on trouve des communautés juives installées en Gaule bien avant les premiers chrétiens. Que depuis plus de 2000 ans, les Juifs vivent en France et ont toujours participé pleinement à la construction de ce pays ?

Faut-il vous rappeler le décret Crémieux de 1870 sur la nationalité française des Juifs ?

Cette question d’une prétendue double nationalité et d’une double allégeance des Juifs de France n’est qu’un mythe propagé par les antisémites et savamment entretenu par des Soral, Dieudonné et autres idéologues antisémites.

Pour illustrer l’absurdité de cette prétendue double allégeance je citerai Jean-Marc Moskowicz, président d’Europe Israël, qui écrivait dans un article du 20 janvier 2014 « Mon grand-père est arrivé en France en 1914, a combattu sous les drapeaux français en 14-18 et en 39-40, démobilisé en 40, il a été arrêté en 41 et exterminé à Auschwitz. Mon père a fait la guerre d’Algérie. J’ai moi-même fait mon service militaire en France et non ailleurs !« . Peut-on encore prétendre que les Juifs ont une double allégeance à la lecture de ce parcours familial ?

Certes beaucoup de Juifs français ont de la famille en Israël, certes ils aiment et soutiennent Israël qui, on le sait, serait le dernier refuge des Juifs si d’aventure une nouvelle tentative d’extermination survenait.

Pour autant, il faut le dire les Juifs français aiment la France, y contribuent largement et se sentent Français comme les autres.

C’est en continuant à les stigmatiser, à considérer les Juifs comme une catégorie « à part » que l’on pousse les Juifs à partir vivre ailleurs… Mais c’est peut être l’objectif des antisémites qui continuent de propager ce mythe stupide de la double nationalité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :