Meyer HABIB baptême du feu sur LCP

Comments (4) Elections France, Législatives

Eli LAIK

Dès le lendemain de son élection, Meyer Habib s’est rendu à l’Assemblée Nationale, le jour même il était invité de l’émission Parlons-en sur LCP.

Une émission de Frédéric HAZIZA avec la collaboration de Patrice TRAPIER du Journal du Dimanche (JDD).

Invités :
–  François de RUGY
–  Meyer HABIB
–  Jean-Robert PITTE professeur des universités , géographe

LCP Assemblée nationale | Parlons-en _ Israel – Palestine _ les cartes de la paix

L’interview de nombreux Députés de tous bord politique confondus, est que la France et l’Europe doivent s’impliquer autour de la table de négociations aux côtés des deux parties.

Meyer Habib fera remarquer plus loin que la France s’est longtemps trompée en recevant aux places d’honneur des terroristes avérés, Assad, Khadafi et que cette politique mal vue par les israéliens a participé à l’importation du conflit en France.

Jean-Robert PITTE en tant que géographe a clairement dit que le conflit était géographique, politique et religieux, que les photographies anciennes montraient que les plaines de Judée étaient une steppe, qu’elles ont été radicalement transformées en une région riche en culture par les Israéliens, et que les arabes n’ont pas voulu profiter de cette avancée en participant à la mise en valeur de ces friches.

Pour François de RUGY élu écologiste, le conflit risque de devenir religieux. Il n’a pas encore compris que l’Islam vise à islamiser le Monde entier, que la Belgique et la France sont les premiers pays visés, et que le profil bas des dirigeants politique de tous bords qui acceptent cet état de fait, ne peut qu’encourager la surenchère.

Pour ce baptême du feu, Meyer Habib très à l’aise a précisé dans un premier temps une vérité que les médias n’ont pas l’habitude d’évoquer: Faire la paix, avec qui? Les voisins d’Israël ne sont pas le Liechtenstein, la Belgique, la Suisse, ni Andorre. Ce sont l’Iran, la Syrie, le Hezbollah, le Hamas, l’Égypte qui n’ont qu’une seule idée en tête, éradiquer Israël.

On peut ne peut faire la paix qu’avec ses ennemis, mais jamais avec ceux qui veulent votre disparition, il n’y a alors rien à négocier.

Pour Meyer HABIB, ce conflit est religieux, les communautés Chrétiennes du Moyen Orient sont en train de disparaitre sous les coups de boutoir des fondamentalistes, et que le taire ne permettra pas aux communautés déclinantes de vivre d’une manière épanouie.

Lorsqu’il explique que le retrait de Gaza, et du sud Liban, n’ont pas permis la paix, Frédéric HAZZIZA le coupe pour préciser « des territoires occupés » (il oublie de préciser que ces territoires étaient sous administration israélienne à la suite de guerres offensives des arabes et perdues par eux). Ne pas nommer les choses participe au malheur du monde.

Meyer HABIB conclut en expliquant que lorsque le Arabes, les Européens et le Américains, auront tous compris que Jérusalem est la Capitale d’Israël, et qu’un autre langage n’était pas porteur de paix nous aurons avancé, Frédéric HAZIZZA le reprend en proposant Jérusalem Capitale des trois religions. Ce sont des propos tels que celui-ci qui empêchent la paix, c’est comme si on disait Rome Capitale du Christianisme, c’est une ineptie, Rome est la Capitale de l’Italie.

Frédéric HAZIZZA s’il voulait faire preuve de professionnalisme aurait pu souligner que depuis 1967 date de reprise de Jérusalem, la pratique de toutes les religions est libre, alors que de 1949 à 1967 sous la domination jordanienne le judaïsme ne pouvait s’exercer avec l’expulsion des Juifs et la destruction de plus de 50 synagogues: 8ème circonscription Législatives 2013 les résultats définitifs

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :