L’État Juif, lequel?

Comments (2) Cour Suprême, Elections Israël, Knesset, Likoud, Problèmes de société

Eli LAIK

La loi en discussion à la Knesset sur l’État juif:

La loi actuellement en discussion à la Knesset sur l’opportunité de déclarer que Israël est un État juif partage les Israéliens, nous évoquerons les différentes options proposées par les uns et les autres, mais dans un premier temps un rappel historique semble s’imposer pour une meilleure compréhension du sujet.

De nombreux débatteurs proposent leur solution sans connaître les tenants et les aboutissants. On remarque là encore que les plus véhéments nourris par leur idéologie, proposent des solutions à l’emporte pièce à prendre sans modification. ils ont bien sur la science infuse puisqu’ils sont la bien-pensance.

14 Mai 1948, David Ben Gourion déclare l’Indépendance d’Israël qu’il qualifie d’État juif. Alors, pourquoi un texte de loi pour affirmer un point précisé lors de la déclaration d’Indépendance il y a 69 ans?

Préambule:

1917 Israël a été dans son acceptation par la déclaration Balfour le Foyer juif à créer en Palestine.

Cher Lord Rothschild,

J’ai le plaisir de vous adresser, au nom du gouvernement de Sa Majesté, la déclaration ci-dessous de sympathie avec les aspirations sionistes, soumise au cabinet et approuvée par lui.

Le gouvernement de Sa Majesté regarde favorablement l’établissement en  Palestine d’un foyer national pour le peuple juif et emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant entendu que rien ne sera fait qui puisse porter atteinte soit aux droits civils et religieux des communautés non juives existant en Palestine, soit aux droits et au statut politiques dont les Juifs disposent dans tout autre pays.

Je vous serais obligé de porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération sioniste.

Traduction copyright ©2006 par MidEastWeb

 

Carte de la Palestine Mandataire lors de la Conférence de San Remo 24 Avril 1920

1922-1923 Les Britanniques détachent la Transjordanie de la Palestine.

Au fur et à mesure du temps, la carte s’est rétrécie modifiant au détriment des juifs les termes de la dite Déclaration.

Les Britanniques cèdent les hauteurs du Golan à la France (Mandat Français) en 1923

Le fait d’attribuer un territoire sur 72% de la Palestine aux Arabes pour créer la Transjordanie allait à l’encontre du Foyer juif. La cession des hauteurs du Golan à la France en 1923 qui l’attribuera à la Syrie est une autre spoliation du Foyer juif à naître.

Les Britanniques partagent la Palestine en 2 parties, à l’Est du Jourdain les Arabes obtiennent l’Émirat de Transjordanie qui deviendra la Jordanie

1947 Plan de partage de l’0nu et 1949 limites du cesser le feu:

Plan de partage de l’Onu 1947, et limites de cesser le Feu de 1949

Le partage de l’Onu est inique, non seulement il ne tient pas compte des termes de la déclaration Balfour, mais en outre après la double amputation de 1922 et 1923 voir plus haut, il propose 2 États dont un État juif morcelé.

Lors de la présentation de ce plan, Heykal Pacha déclare:

« Un million d’Israélites vivent en paix en Égypte (il voulait dire dans les pays arabes) et jouissent de tous les droits de citoyen. Ils ne désirent nullement émigrer vers la Palestine. Cependant, si un État juif était créé, nul ne pourrait empêcher des troubles. Des émeutes éclateraient en Palestine, se répandraient à travers tous les États arabes et aboutiraient peut-être à une guerre entre deux races. »

Heykal Pacha employait les mêmes termes que Hadj Amin al-Husseini lorsqu’il proposait à Hitler d’appliquer en Palestine la même solution pratiquée en Europe.

Hadj Amin al Husseini et Adolf Hitler

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

 

On remarque qu’au sein des pays Arabes qui avaient leur indépendance, des outrages aux Juifs ont eu lieu à Alep en Syrie, ainsi qu’à Aden. Un plan d’expulsion a vu le jour au sein des pays arabes 4 mois avant le départ massif de 540.000 Arabes qui ont suivi les recommandations des pays frères.

Alors que la Conférence de San Remo a valeur de loi, le Plan de partage de 1947 est une simple recommandation qui doit être accepté par les deux partis, les Arabes ayant refusé, le plan est caduc.

1948

14 Mai 1948, David Ben Gourion déclare l’Indépendance d’Israël qu’il qualifie d’État juif. Alors, pourquoi un texte de loi pour affirmer un point précisé lors de la déclaration d’Indépendance il y a 69 ans?

Juin 1948, L’expulsion de tous les Juifs vivant dans la partie est de Jérusalem, et destruction de 53 synagogues  est contraire à toutes les règles internationales, mais nul État n’en a pris ombrage.

1949 Cesser le feu.

Les limites de cesser le feu, de l’accord de tous les partis, ne pouvaient en aucun cas être considérées comme frontières, lorsque les Médias et même les Politiques parlent des frontières de 1967, c’est un déni de vérité, puisque Israël n’a pas de frontières à l’Est; et que la Bande de Gaza sous administration Égyptienne ne peut être considérée appartenant à l’Égypte.

1950

L’annexion de la Judée et de la Samarie par la Jordanie ainsi que d’une partie de Jérusalem. suivie de l’expulsion de tous les Juifs y vivant, et destruction de 53 synagogues à Jérusalem (pour Jérusalem en 1948).

1967 le Sinaï, le Golan, la Judée, et la Samarie sont conquis suite à une guerre défensive d’Israël.

Contrairement aux Jordaniens en 1949, Israël en 1967 n’expulse pas les squatters arabes implantés par la Jordanie à partir de 1949, en remplacement des Juifs expulsés précédement.

1979 Paix Israël Égypte. 1994 Paix Israël Jordanie:

Carte d’Israël après la paix Israël Jordanie

Territoires conquis en 1967 lors d’une guerre défensive.

 

30 Juillet 1980, 13 ans après la réunification de Jérusalem à l’issue de la guerre des 6 jours, Israël annexe la partie est de Jérusalem en n’expulsant pas las Arabes incités dès 1949 à s’installer à Jérusalem, vidée de ses Juifs, ainsi qu’en Judée et en Samarie, vidées également de leurs Juifs.

Le Golan est annexé en 1981.

1994 Suite aux accords de paix avec la Jordanie, Israël continue d’administrer les territoires disputés de Judée et de Samarie. Israël n’a pas expulsé les Arabes venus dès 1949 en remplacement des Juifs y vivant.

 

 

 

Les 9 guerres israélo-arabe.

Israël a connu en 67 ans 4 guerres majeures avec ses voisins arabes, plus 2 guerres du Liban, et 3 opérations à Gaza. À 9 reprises, la communauté internationale a imposé un cesser le feu alors que les Arabes étaient en train de perdre, à chaque fois, les Arabes se sont sentis vainqueurs; n’ayant pas assumé leur défaite, ils ont été motivés pour recommencer une autre guerre. les Occidentaux sont donc responsables des nombreux morts qui en ont résulté. Si les Arabes avaient assumé leur défaite, ils auraient signé la paix, mais le Coran explique qu’il faut négocier une trêve pour mieux reprendre plus tard, après s’être réarmé.

Les Accords d’Oslo.

L’accord parle d’une période transitoire de 5 ans de l’administration arabe, avant de régler le statut final. La déclaration stipulait un accord général en vue de transférer aux Arabes la responsabilité pour la bande de Gaza, la Judée, et la Samarie, Il est mis en place un découpage en 3 zones:

Zone A 20% du territoire, administration exclusivement arabe.

Zone B 20% du territoire, administration mixte israélo-arabe.

Zone C 60% du territoire, administration exclusivement israélienne.

Les points en litige sont laissés en suspens :

  • Statut de Jérusalem.
  • Accueil des réfugiés.
  • Implantations israéliennes.

Les accords stipulaient qu’aucune demande de reconnaissance unilatérale ne serait effectuée par les Arabes. Abou Mazen ayant demandé la reconnaissance à l’Unesco et à l’Onu, les accords deviennent donc caducs. Mais Israël n’a pas tranché sur cette question.

Les Adeptes de 2 États:

Obnubilés par la crainte d’être submergés par la procréation galopante des femmes arabes, ils multiplient les Arabes, en comptant les Israéliens, ceux de Gaza, ceux de Judée et Samarie, plus ceux des camps des pays arabes, et ceux vivant dans le Monde entier.

Ils partent du principe qu’il faut divorcer d’avec les Arabes en créant 2 États pour éviter d’être noyé par leur grand nombre, les tenants de cette thèse se situent essentiellement à gauche, et également chez Israël Beteinou parti qualifié d’extrême droite.

La création de 2 États permettrait aux Arabes d’être à 13 Km de l’aéroport Ben Gourion, leurs tirs de missiles depuis les collines immobiliseraient le pays.

Les Adeptes d’un seul État Israël avec octroi de la nationalité aux Arabes:

Certains moins nombreux pensent qu’il faut annexer la zone C 60à% de la Judée et de la Samarie, où vivent 400.000 israéliens, et qu’il faut donner la nationalité aux 50.000 Arabes y vivant, mais ils font ainsi l’impasse sur 220.000 Arabes non Israéliens vivant à Jérusalem, ainsi que ceux du Golan. Car il y aurait un traitement différentié selon la situation géographique qui serait retoquée avec juste raison par la Cour suprême.

Les adeptes d’un seul État sans octroi de la nationalité aux Arabes:

À droite de l’échiquier politique, une autre voie se dessine, l’annexion, avec l’octroi du statut de résident qui donne les mêmes droits sociaux qu’aux Israéliens, mais sans droit de vote. Les Arabes n’étant pas en accord avec cette solution auraient toute latitude d’émigrer vers le pays de leur choix qui leur accorderait la nationalité.

La loi sur l’État juif:

Les opposants à cette loi prétextent que tout le monde sait qu’Israël est un État juif, mais que le déclarer enlèverait à Israël sa connotation d’État démocratique, et que ce serait un tollé en Europe, mais dès le 14 Mai 1948 David Ben Gourion a déclaré l’Indépendance d’Israël État juif…

Ah bon, Israël devrait se plier aux oukases des Européens qui soutiennent un archi terroriste.

À ce sujet, Abou Mazen est arrivé à se faire adouber pour entrer à Interpol, il aura toutes les données pour permettre aux terroristes de passer entre les mailles du filet.

Le 28 septembre 2017, David Friedman a déclaré que « les colons se voient comme des Israéliens, et Israël considère les colons comme des Israéliens » il a par ailleurs toujours considéré que la solution à 2 États était une arnaque, les Européens peuvent hurler, les chiens aboient la caravane passe. Le Département d’État a pris ses distances avec cette déclaration. Donald Trump n’a pas purgé l’ancienne Administration de son prédécesseur.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :