La crise iranienne pour les nuls

Comments (4) Députés Européens, Élections Europe, Elections France, Elections Israël, Elections Monde, Elections USA, Knesset, Législatives, Présidentielles France, Sénatoriales

Eli LAIK

Depuis plus de dix ans un bras de fer entre les Occidentaux et l’Iran perdure. Quelles en sont les raisons?

L’Iran qui s’est engagé dans un programme électro-nucléaire ambitieux, est suspecté de détourner la technologie civile à des fins militaires en vue de la construction d’un arsenal nucléaire. L’Iran a gagné énormément de temps au début car l’ancien Directeur Général de l’A.I.E.A, Mohamed ElBaradei nommé par l’ONU (vous savez, ce machin phagocyté par les 53 pays musulmans, aidés de la majorité automatique des pays du tiers et du quart Monde,) chargé de surveiller les travaux, il a longtemps prétendu que tout le programme était civil.

Quelles sont les raisons qui ont fait douter de la réalité du programme électronucléaire civil?

    • Israël connu pour la fiabilité de ses services de renseignements a très tôt dénoncé ce programme comme ayant des fins militaires, (mais il s’agit d’Israël, vous savez ce pays colonisateur, occupant indument les terres des autres, ce pays raciste, d’apartheid, qu’il faudrait boycotter.)
    • La montée inhabituelle en puissance du nombre de centrifugeuses totalement inutiles pour un programme même de recherche à des buts de santé.
    • L’enterrement des sites de recherche et de retraitement mis à jour grâce à la dénonciation de l’opposition muselée.
    • Le développement d’une flotte de missiles intercontinentaux I.C.B.M capables aujourd’hui d’atteindre l’Europe, demain New-York, certainement destinés à faire parvenir les vœux de bonne année!!!
    • Les appels des plus hautes instances dirigeantes à éradiquer le Petit Satan (Israël), et le Grand Satan (les USA). Aujourd’hui en pleines discussions ultimes pour signer des accords, le Président iranien prend la tête d’une manifestation incitant à l’appel au meurtre, brulant les drapeaux de ces deux pays, et réclamant la guerre avec eux quels que soient les résultats des négociations.

Aimez-vous cet article ? Inscrivez-vous à notre Newsletter en cliquant ici.

Aujourd’hui on nous bassine à longueur de journée sur le fait que toutes les questions techniques sont pratiquement résolues, que seules les questions politiques font l’objet de discussions ultimes. Tous ces travaux de discussions font l’objet d’un épais document de 100 pages.

Quels sont les éléments techniques ayant l’accord de toutes les parties?

  • Le Rapport doit être établi sur des feuilles de format A4. toute autre dimension rendrait les accords inapplicables.
  • La police des caractères sera obligatoirement Helvética.
  • La taille pour une bonne lisibilité sera de 12.
  • Les mots importants seront en caractères gras. Il pourront également être soulignés si le besoin d’accentuer la perception par le lecteur se fait sentir. « Attention aux caractères maigres, ils sont écrits ainsi pour qu’on ne les remarque pas, car ils risquent d’être sujets à caution N.D.L.R. »
  • Tous les nombres seront répétés en chiffres puis en lettre (entre parenthèses.)
  • Le Rapport devra être établi en 100 pages. « Ce chiffre est destiné à frapper l’attention des téléspectateurs afin de bien montrer les nombreux points de convergence entre tous les partis. »
  • Le Rapport sera établi en autant d’exemplaires que de parties prenantes, celui de la partie iranienne sera stocké à Fordo, les autres exemplaires seront tous stockés à Fort Knox à la demande expresse de George Soros, grand argentier du Parti Démocrate des États-Unis, pour éviter toute fuite intempestive qui permettrait la moindre critique de quelque point que ce soit de cet accord. George Soros s’est montré très clair sur le sujet, tout Sénateur Démocrate qui voterait contre ce projet en subirait immédiatement les conséquences « Il ne pourrait plus profiter de la manne sorosienne pour financer son élection. c’est ce qu’on appelle la démocratie avec un petit d. N.D.L.R. »
  • A remarquer qu’il a fallu plus de 10 ans pour arriver à cet accord.

Quels sont les fameux points de divergences n’ayant pas l’accord politique de toutes les parties?

  • L’Iran refuse les visites intempestives de l’A.I.E.A. dans ses sites, ce qui serait une atteinte à l’intégrité territoriale de l’Iran, il n’autorisera que des visites programmées 6 mois à l’avance et seulement pour des sites proposés par l’Iran.
  • L’Iran refuse qu’on évoque son arsenal d’I.C.B.M qui ne relève pas des attributions de l’A.I.E.A.
  • L’Iran refuse d’évoquer son soutien aux diverses milices terroristes qui lui ont permis de mettre la main sur rien moins que 4 Capitales: Bagdad, Damas, Beyrouth, Sanaa.
  • En contre-partie des poursuites des discussions qui étaient longtemps restées au point mort, l’Iran s’est engagé à combattre Daesh. « Désormais, il propage la terreur et prend pied dans des pays en occupant leur territoire, avec l’accord tacite de Washington, de Moscou, de Pékin, de Londres, de Berlin, de Paris!!! N.D.L.R. »
  • L’Iran exige dès la signatures des accords, la levée des sanctions qui asphyxient son pays en l’empêchant de propager la terreur tout à l’entour. « Bernard Kouchner n’avait-il pas déclaré en son temps que l’Iran était un pays stabilisateur de la région? N.D.L.R. »
  • Benyamin Netanyahou a déclaré dimanche 12 juillet 2015 que cet accord serait générateur de guerre immédiate non seulement pour la région, mais pour le Monde entier. Mais il ne s’agit que d’Israël, ce petit pays de Merde dixit un Ambassadeur de France.

Et pendant ce temps, les Franco-Israéliens se préparent pour le bal du 13 juillet à Tel Aviv, d’autres vont fêter dignement la Révolution française autour d’un barbecue.

Décidément, nous vivons une époque bizarre.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli LAIK pour http://les-francophones-d-israel.com/

Print Friendly, PDF & Email
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :